Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Dernier communiqué du Chanti Ollin, Mexcio....

|

Après une expulsion violente le 22 novembre dernier, les différents collectifs composant le Chanti Ollin et leurs soutiens se mobilisent devant le bâtiment (Campement, retransmission de radio, festival de l’autogestion) en attendant une opportunité de reprendre le lieu.

Communiqué 2- 2016

Ville de Mexico Anahuac, Le 26 novembre 2016
Au peuple du Mexique et du Monde,
Au Conseil National Indigènes et à l’EZLN,
Aux organisations fraternelles ,
A nos camarades de lutte,
Aux Médias libres,
A 26 mois de la disparition de nos camarades normalistes d’ Ayotzinapa !
Au 5éme jour de la barricade culturelle, suite à la violente et injustifiée expulsion ordonnée par Mancera (Maire de Mexico) dans le cadre de sa politique de spoliation et de gentrification !

Le secrétariat du gouvernement de la ville de Mexico applaudit “la disposition du Chanti Ollin à dialoguer” après nous avoir dépouillé de tous les outils, équipements et matériels avec lesquels nous travaillons et créons quotidiennement cet effort d’autonomie
Pourquoi arrêter 26 jeunes et une enfant de 3 ans, en pleine assemblée d’une communauté autonome ?
Pourquoi voler et détruire un studio de télévision et de radio de médias libres, une boulangerie bio, une bibliothèque, un centre de santé alternatif, un atelier de bicy-machine, un atelier de graphisme populaire, un toit végétalisé, des toilettes sèches, une cantine collective, une salle de répétition musicale, un autel à nos croyances, un temazcal, un atelier de sérigraphie, un atelier de couture ?
Pourquoi une opération militaire, pour dépouiller ces collectifs qui se réunissent au Chanti ollin ?
Pourquoi un tank antiémeute, deux hélicoptères, 800 CRS et un groupe d’élite brisant les vitres du 2éme étage ? Pourquoi être accompagné des chaines de télévisions ?
Pourquoi braquer des jeunes déjà menottés ? Pourquoi leur voler leurs téléphones, ordinateurs et argent ? Pourquoi détenir un jeune musicien guatémaltèque ? Pourquoi emporter trois de nos chats ? Pourquoi ?
Parce que le Chanti Ollin est un centre culturel autonome depuis plus de 13 ans. Situé dans une maison, propriété, au début du siècle, d’un cacique, enrichit grâce à l’esclavage et la vente de personnes du Chiapas et du Guatemala. Une maison construite par des maçons, avec du matériel extrait par des mineurs.
Un bâtiment abandonné, car les riches meurent et ne savent plus ni où ni combien ils possèdent. Des bâtiments vides et abandonnés comme celui-ci, il y en a d’autres, pendant que des centaines de personnes dorment dans le froid, sur le trottoir devant la mairie de Mexico, et que les jeunes n’ont pas d’espace de développement et de construction communautaire.
Parce que ceux d’en haut et leurs fidèles contremaîtres comme Mancera et Peña Nieto, comme les députés et sénateurs et toute la classe dominante : juges et chefs de police entre autres, se sont alliés avec les grandes sociétés immobilières et les capitalistes voraces, pour continuer à piller le peuple avec leurs mégaprojets servant seulement à les enrichir. Comme l’aéroport à Texcoco, l’aqueduc dans la région Yaqui, comme les complexes touristiques à Bachajón dans le Chiapas, et toutes les grandes constructions de la ville, routes à deux étages, pont à dénivellement et autres projets comme les couloirs routiers du centre-ville et de Chapultepec. Ils ont assuré à Mancera leur soutien à sa candidature à la présidentielle et à Peña Nieto l’impunité après son sanglant mandat.

C’est pour ça qu’ils veulent en finir avec le Chanti Ollin, en tant que communauté et territoire. Pour cela, ils ont détruit nos biens. Biens, que nous avons réunis et créés grâce à notre honnête travail, sans demander un pesos à personne. Nous avons inventé nous-même nos outils. Ce sont nos instruments de musique, nos équipements de production radio et télévision, notre four à pain, nos poêles écologiques et tant d’autres choses dont on nous a dépossédé et qui, selon les témoignages des camarades arrêtés le jour de l’expulsion, sont désormais détruites.
Le paysage fait partie de la construction des territoires. C’est le mode dans lequel les communautés transforment leurs environnement et font de l’espace, comme le Chanti Ollin, non pas un domaine, ni une marchandise mais une terre, un territoire collectif de sens et de significations. Ce, non pas sous l’idée de propriété privée qui originellement signifie le dépouillement, mais sous le principe d’appartenance et d’appropriation du territoire à travers le travail, qui crée, construit, imagine et renforce dans une ville trop grise pour être rose.
Nous appelons la communauté consciente et indépendante à défendre cet espace collectif depuis la barricade culturelle à durée indéfinie. Nous invitons les musiciens, les peintres, les gens de théâtre, danseurs et au-delà à se solidariser de par leurs travaux pour défendre les espaces libérés.
Nous appelons à la solidarité, à dénoncer, à se prononcer, à rompre le cercle ! Pour que cette infamie et de nombreuses autres ne soient pas passées sous silence. Nous appelons à défendre les médias libres, l’autonomie et l’auto-détermination, à continuer de les construire, à conquérir plus de territoires, de consciences et de cœurs. A continuer de partager les connaissances. A ne pas se rendre, ni nous permettre de nous rendre.
Les collectifs du Chanti Ollin ont installé un campement face au bâtiment, embrassés par la fraternité de nombreux frères du Mexique et du Monde.
Nous allons émettre hors de notre studio, devant le mur qu’ils ont levé pour nous empêcher l’accès à nos outils de travail. Nous allons transmettre à côté des CRS maintenus dans la zone comme menace.
Nous vous invitons à nous accompagner dans cette lutte à travers votre présence. Et à distance, à construire des espaces d’autonomie dans n’importe quel endroit, qu’il s’appelle quartier, communauté, prison, favela, kilombo, comme nos frères du Congrès National Indigènes et l’Armée de Libération National Zapatistes nous l’ont enseigné. A ganar la consiga : el Chanti Ollin se queda !

¡ ! Comme la terre est à qui la travaille, une maison est à qui l’habite et la construit ¡ !
Le Chanti Ollin est un bien commun inaliénable, il ne sera jamais une propriété privée.
¡ ! Que vivent les espaces autonomes de travail autogérés ¡ !

P.-S.

vous pouvez signer la pétition de soutien sur
https://www.change.org/p/miguel-%C3...
Un appel à solidarité internationale est lancé.
Il est possible de les contacter : chantiollinmx@gmail.com et chantiollin.mexico@gmail.com

Pour en savoir plus sur le Chanti Ollin

https://www.youtube.com/watch?v=1Oy...

[https://chantiollinmx.wordpress.com/]

[https://www.facebook.com/mxchantiollin/?fref=ts]
[https://www.facebook.com/424RadioChantiOllin/?fref=ts]
[https://www.facebook.com/chantiollinmx/?fref=ts]


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net