Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Ephéméride des luttes : 13 avril

|

Tous les jours, une éphéméride des luttes et des actions passées pour relier celles et ceux qui ont lutté avant nous à nos luttes pour une vie libre de toute domination et exploitation. Parce que cette histoire est aussi la nôtre.
Aujourd’hui 13 avril, on attaque les rois, les fascistes et l’institution carcérale en passant par les comapgnies pétrolières. Et on publie des journaux anarchistes.

1570 : A Londres, naissance de Guy Fawkes, qui participera à la Conspiration des Poudres. On retrouve aujourd’hui son visage dans tous les masques du groupe hacktiviste Anonymous.

1866 : Aux Etats-Unis, naissance de Butch Cassidy, célèbre hors-la-loi.

1877 : Dans l’Etat de Oaxaca au Mexique, naissance de l’anarchiste mexicain Enrique Florés Magon, qui rendra entre autres célèbre la devise Tierra y Libertad.

1884 : A Lyon, parution du premier numéro du journal anarchiste ’L’Alarme’.

1905 : A Paris, sortie du premier numéro du journal ’L’Anarchie’ animé entre autres par Albert Libertad.

1913 : A Madrid, l’anarchiste Rafaël Sanchez Alegre tire deux coups de feu sur le roi d’Espagne Alphonse XIII sans parvenir à l’atteindre (photo de Rafaël en logo de l’article).

Pour la troisième fois depuis son avènement, le roi Alphonse XIII vient d’échapper à un attentat anarchiste.

C’était dimanche dernier, après la revue de la garnison de Madrid, passée, comme chaque année, par le souverain à l’occasion de la présentation du drapeau aux jeunes recrues. Cette grande solennité militaire qui équivaut, en Espagne, à notre 14 juillet, avait revêtu cette fois un éclat exceptionnel, puisqu’elle inaugurait l’application de la nouvelle loi du service obligatoire et aussi la prise de possession de la zone espagnole au Maroc ; les tabors indigènes de Melilla et d’Alhucemas étaient venus tout exprès à Madrid pour assister à la parade.
[...]

 » En débouchant de la promenade de Recoletos dans la rue d’Alcala, la grande artère madrilène, l’agglomération de la foule, qui débordait des trottoirs sur la chaussée en acclamant le roi, nous obligea de ralentir et de prendre le pas. A ce moment, j’aperçus très distinctement, sur le côté gauche de la rue, un individu se détacher des rangs des curieux que les agents avaient refoulés, et se diriger rapidement vers le souverain : j’eus alors très nettement l’impression qu’un attentat allait se commettre. Arrivé à moins de deux mètres du roi, le criminel tira sur lui un coup de revolver.

 » Le remous des cavaliers qui, tous, y compris nous-mêmes, se précipitaient en avant, me masqua le reste de la scène, mais j’entendis le bruit de deux autres coups de feu successifs, et il me sembla même en percevoir un quatrième, après un très court intervalle, quoique l’enquête paraisse avoir démontré qu’il n’y en eût que trois.
Témoignage tiré de cette page

1919 : - En Inde, les troupes coloniales britanniques ouvrent le feu sur un rassemblement politique d’Indiens à Amritsar, tuant des centaines de personnes et ouvrant la voie à un grand mouvement de contestation.

  • Le même jour, en Bavière, une tentative de Putsch militaire contre la "République des Conseils" est repoussée par les Conseils d’ouvriers et de soldats révolutionnaires, mais l’anarchiste Erich Mühsam (ainsi qu’une douzaine d’autres militants) trahis par les sociaux-démocrates est enlevé par la garde censée le protéger et acheminé par train spécial au nord de la Bavière, alors aux mains des forces réactionnaires. Les communistes du KPD, qui avaient jusque-là refusé de participer à la révolution, en profitent pour s’emparer du pouvoir. C’est la seconde phase de la République des Conseils.

1933 : A Sofia en Bulgarie, assassinat par la police de l’anarchiste Pano Vassilev alors qu’il allait imprimer des tracts pour le premier mai.

1949 : A Londres, mort de la militante anarchiste Maria Luisa Berneri.

1985 : - A Paris, attentat à la bombe contre le siège du journal fasciste Minute, revendiqué par Action Directe (commando ’Sara Mheidli’).

  • A Heidelberg en Allemagne, explosifs posés par les Rote Zora contre le Parc des Technologies en construction, centre ayant pour but d’appliquer les résultats de la recherche bio-génétique dans la grande industrie.

2003 : A Pescara en Italie, incendie volontaire du Crédit Suisse en solidarité avec les prisonniers révolutionnaires en Suisse.

2005 : A Sammamish dans l’Etat de Washington, l’ELF (Front de Libération de la Terre) incendie l’un des deux bâtiments que le groupe visait, et qui se sont dressés sur des zones qui avaient été déofrestées pour la construction.

2009 : - A Doel en Belgique, le feu est mis à des conteneurs et à une grue de la société qui doit détruire le village pour agrandir le port d’Anvers.

  • A Athènes et Thessalonique, des installations et des véhicules d’entreprises de sécurité privée sont incendiés par une ’Association de noyaux révolutionnaires – imprévu incendiaire’.
  • A Dresde, un groupe signant ’Initiative pour une nouvelle mauvaise surprise’ incendie un parking de l’armée fédérale : 42 voitures, autobus et camions partent en flammes, pour plus de 3 millions d’euros de dégâts. Une belle preuve d’antimilitarisme efficace et direct !

2012 : - Dans le delta du Niger, le Mouvement pour l’émancipation du delta du Niger incendie un puits de pétrole et des conduites appartenant à la société Agip, du groupe italien Eni, qui pille la région en la militarisant contre ses habitants.

  • A Athènes, les ’Conspirateurs contre l’existant’ incendient une filiale de l’Eurobank en solidarité avec les prisonniers en grève de la faim.

2013 : Des milliers de personnes descendent dans les rues d’Angleterre pour fêter la mort de Margaret Thatcher, la "Dame de Fer" qui réprima extrêmement durement toutes les grèves et mobilisations sociales au cours des années 80.

2017 : A Paris, le groupe ’contre la xénophobie’ tente d’incendier les locaux du QG de campagne du Front National à l’aide d’un cocktail molotov, mais le feu est rapidement maîtrisé.

P.-S.

Merci entre autres à L’éphéméride anarchiste pour certaines de ces dates.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net