Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Ephéméride des luttes : 1er octobre

|

Le premier octobre de l’éphéméride des luttes est radicalement antifasciste : il démontre que c’est non seulement sur le plan social, mais aussi sur le plan de l’action directe, qu’il faut agir pour se libérer de leur emprise.

1869 : L’Autriche émet la première carte postale.

1925 : A Paris, parution du premier numéro du journal "L’éveil des jeunes libertaires".

1927 : A l’hôpital Rawson de Buenos Aires en Argentine, "les anarchistes expropriateurs : Miguel Arcangel Roscigna, Andrés Vazquez Paredes, et les frères Antonio et Vicente Moretti braquent le convoyeur en charge des salaires. Le policier accompagnateur dégaine alors son arme, mais n’a pas le temps de s’en servir, il est touché à mort par une balle tirée par les anarchistes qui s’emparent de la malette contenant la somme impressionnante de 141 000 pesos.
Pour échapper à la police argentine lancée à leurs trousses, ils traverseront le fleuve Uruguay en canot et trouveront un refuge provisoire à Montevideo.
"
Repris de l’éphéméride anarchiste.

1936 : En Espagne, les forces nationalistes désignent Franco comme chef suprême de l’Espagne. En parallèle, le Pays Basque déclare son indépendance.

1949 : En Chine, arrivée du Parti Communiste au pouvoir après 20 ans de guerre civile.

1954 : En Algérie, début de la guerre de libération contre l’occupant français.

1970 : Enterrement de Jimi Hendrix à Seattle.

1975 : - Suite aux récentes exécutions de prisonniers politiques en Espagne, les derniers morts de Franco, un pylône de la ligne THT reliant la France à l’Espagne est abattu à Castelnau d’Aude, dans les Corbières.

  • A Madrid, les GRAPO (Groupes de résistance antifasciste du premier octobre) abattent six policiers du régime franquiste.

1977 : Dans toute l’Italie, les locaux du MSI (Movimento Sociale Italiano, le nouveau parti fasciste) sont attaqués lors de manifestations et parfois incendiés et entièrements détruits, suite à l’assassinat la veille au soir de Walter Rossi, militant de Lotta Continua, par des fascistes :

  • A Rome, un cortège de dix mille personnes part de l’université en direction de la section des fascistes de la FUAN, sur laquelle sont lancés plusieurs engins incendiaires. La police charge la manifestation alors qu’une bombe explose dans les locaux fascistes. Le cortège poursuite sa route et affronte la police qui défend un local du MSI dans la via Livorno, contre lequel sont de nouveau lancées des bouteilles incendiaires et des pierres. Là encore, la police charge le cortège plusieurs fois et une bombe dévaste la devanture du local fasciste.
  • Ailleurs à Rome, dans le quartier de Primavalle, 400 personnes attaquent un autre local du MSI. Un cortège de 20.000 personnes se reforme plus tard dans l’après-midi et force l’ouverture de la section MSI de via Medaglie d’Oro, avant de l’incendier intégralement. Dans la soirée, quelques coups de feu sont tirés depuis un tramway sur un groupe de fascistes, sans que personne ne soit blessé.
  • A Turin, un cortège de 4.000 personnes se forme et attaque les locaux du MSI et du CISNAL au molotov, tandis que des voitures et le bar Angelo Azzurro sont incendiés. Ce dernier est un lieu de retrouvailles habituel des fascistes, et l’un d’entre eux y trouve d’ailleurs la mort.
  • A Milan, plus de 10.000 personnes manifestent en réponse à l’assassinat de Walter Rossi la veille, incendient un bar de droite sur la piazza Diaz et détruisent un magasin, tandis que des groupes de fascistes sont agressés. L’institut privé Studium, fréquenté par ces derniers, est lui aussi attaqué au molotov.
  • A Bologne, trois mille personnes manifestent dans le quartier le plus marqué à droite de la ville et lance des molotov contre le bar Capo Nord, qui part en flammes. La police charge et coupe la manifestation en deux.
  • A Bari, une manifestation se termine en assemblée à l’université. Une charge de dynamite explose par la suite près d’une chaîne de télévision privée.
  • A Florence, une quinzaine de magasins sont détruits en fin de manifestation.
  • A Mestre, des affrontements ont lieu contre la police, lors desquels un capitaine des carabinieri est gravement blessé.
  • A Venise, la devanture du Bar Sport est attaquée et des fascistes sont blessés par balle au cours de fusillades qui éclatent pendant la manifestation.
  • A Monza, de durs affrontements ont lieu entre fascistes et antifascistes.
  • A Cesana, plusieurs molotovs sont lancés sur la section MSI depuis une voiture.
  • A Brescia, la boutique Luisa Spagnoli est incendiée.
  • A Padoue, le café Pedrocchi essuie plusieurs tirs de molotovs.

1981 : Au musée Grévin, plusieurs dizaines personnes de personnes masquées entrent et enlèvent la statue de cire de François Mitterrand, fraîchement élu, après s’être battus avec les gardiens. L’enlèvement sera revendiqué G.R.E.V.I.N. (Groupe Révolutionnaire Enragé Vindicatif Irresponsable et Nuisible).

1989 : Le Danemark devient le premier pays à légaliser l’union entre personnes de même sexe.

2013 : Au large de l’île de Lampedusa, un bateau transportant plus de 400 personnes désireuses de se rendre en Europe prend feu, ajoutant de nombreux mort-e-s à la liste des personnes tuées par l’Union européenne et sa gestion des fluxs migratoires.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net