Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Blessures et gaz lacrymogènes : petit guide pratique de secourisme en manifestation

|

En attendant les manifs à venir, et en souvenir de celles déjà passées, un petit guide pratique sanitaire et médical à usage de manifestant-e-s bien déterminé-e-s à ne pas se laisser pourir la vie par des armes chimiques telles que les gaz lacrymogènes. Merci encore au rédacteur.

Note : Ce guide est en voie d’être augmenté et complété

Tout d’abord il est important de retenir que les effets des gaz lacrymogènes durent rarement plus d’une dizaine de minutes ; en cas de projection il faut s’en éloigner et essayer de garder son calme, celui qui s’affole respire plus, et inhale donc plus de gaz que les autres. Voiçi quelques conseils pour se protéger et en soigner les effets :

Prévention :

  • se masquer le nez et les yeux avec ce que l’on peut avoir sous la main, tel une écharpe ou un foulard mouillé : idéalement il faut se protéger la bouche et le nez avec du tissu trempé dans de l’eau ou du citron ou du vinaigre de pomme.
  • les lunettes de natation sont très efficaces car elles ont une bonne étanchéité.
  • la peau : se protéger, c’est ne rien faire, mise à part se laver le matin. Pour les filles il faut éviter maquillages et lotions hydratantes qui ont tendance à fixer les gaz sur la peau. A savoir que la sueur est le grand ennemi du manifestant, les pores sont alors dilatés et le gaz s’y incruste avec plus de facilité.

Traitement : pour aider à minimiser les symptômes, l’utilisation de ces remèdes pratiques aidera à se sentir mieux plus rapidement.

  • Les yeux : le gaz lacrymogène augmente la sécrétion lacrymale, ce qui fait pleurer, il provoque une réaction allergique qui pique, donne les yeux rouges et gonfle les paupières. Il ne faut donc pas se les frotter­, plus on se les frotte, plus on pleure et plus on a mal, il faut plutôt les rincer abondamment, à l’aide d’un sérum physiologique sinon de l’eau minérale, ou du robinet.Il faut idéalement faire un lavage prolongé pendant un quart d’heure sans pression. On peut diriger le jet d’eau du robinet à distance de l’oeil sur l’arcade sourcilière par exemple ou vers la face latérale du nez, l’eau s’écoulera dans l’oeil par ruissellement. Il faut garder la paupière ouverte en s’aidant au besoin avec des doigts non contaminés par les gaz. Les lentilles de contact sont interdites, il faut les enlever en cas de projection occulaire mais pas avec des doigts contaminés.

Il faut toujours irriguer l’oeil à partir du coin intérieur vers l’extérieur, avec la tête inclinée vers l’arrière et légèrement vers le côté qui doit être rincé.

Une solution moitié produit antiacide liquide vendu en pharmacie (comme Maalox, antacid) et moité eau, est souvent recommandée, un vaporisateur est idéal.

On peut également se rincer la bouche avec cette solution en cas d’inhalation par la bouche.

Les précautions secondaires peuvent inclure : cracher, se moucher, tousser, enlever les vêtements contaminés, voire se doucher, dans tous les cas il faut éviter de se toucher les yeux et le visage avec les doigts contaminés.

Le médecin pourra ensuite prescrire un collyre antiseptique et cicatrisant pendant quelques jours, ainsi qu’ un médicament anti-histaminique (contre la réaction allergique), si la gêne persiste au delà de quelques heures.

A SAVOIR : En cas de projection importante et ou directe dans les yeux, il faut procéder au lavage comme indiqué ci-dessus puis consulter absolument un médecin spécialiste, car des cas graves mais heureusement rares peuvent se présenter.

En effet, il peu se produire une ischémie conjonctivale, un oedème massif de la cornée, avec réaction inflammatoire de la chambre antérieure de l’oeil. Apparaissent ensuite rapidement des ulcérations cornéennes qui pourront laisser des séquelles sous forme de taches ou taies. D’autres complications tardives peuvent se manifester, glaucome, cataracte, rétrécissement des points lacrymaux, anomalie du film lacrymal.

On peut aussi en lire un peu plus ici.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net