Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Rassemblement de soutien aux inculpés de la Plaine

|

Rendez-vous devant le TGI de Marseille les 6 et 14 mars à 8h30, pour soutenir les personnes inculpées dans le cadre de la lutte contre les travaux effectués à la Plaine qui passent au tribunal.

  • 1 mois de sursis pour outrage

    Une personne a écopée de 1 mois de sursis pour « outrage » à flic, lors de la journée du 17 octobre dernier.

  • Des peines politiquement motivées

    Le juge Bagur cache peu ses positions anti-plainards. Sur les 3 personnes interpellées le premier jour des travaux qui ont comparu hier, 2 ont écopé de peines plus lourdes que les réquisitions de la procureure.

    • 4 mois de sursis et 140h de TIG pour un jet de bouteille en plastique (réquisition de la proc : seulement du TIG !)
    • 100 jours amendes à 3 euros/jour pour un jet de caillou sur le camion de chantier
    • 3 mois de sursis pour « rébellion » et 600 euros d’amende pour refus d’ADN, plus 800 euros de provision pour les dommages et intérêts au keuf, relaxe sur le chef de violences (la proc avait demandé la relaxe sur le chef de violences, et 2 mois de sursis).

Depuis quelques années à la plaine, la lutte s’organise contre la « requalification de la place Jean Jaurès », projet qui sert cet objectif de la mairie : virer les pauvres du centre ville.

Jeudi 11 octobre 2018, dernier jour de marché, la SOLEAM entame les hostilités, avec comme arsenal un camion-grue encadré par la police, chargé de blocs de béton destinés à cerner la place. Spontanément, des habitants du quartier et des alentours se rassemblent pour bloquer le passage de ce camion augurant la destruction du quartier. En face : matraques, tonfas et lacrimos.

Cinq personnes sont interpellés, quatre inculpées
. L’une est incarcérée plusieurs semaines en détention provisoire pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique, rébellion, refus de signalétique et de prélèvement ADN, elle écopera finalement la peine de 7 mois de prison avec sursis.

Les 3 autres, placées sous contrôle judiciaire, sont convoquées au tribunal le 6 mars pour jet de projectiles, violence sur agent, refus d’ADN et rébellion.

Le 16 octobre, les arbres sont abattus sous les huées de la foule. La police intervient et interpelle cinq personnes. Trois passeront en comparution immédiate, deux d’entre elles, inculpées pour violences à agent sans ITT sont relaxées. La troisième, inculpée pour violences sur agent ayant entraîné 2 jours d’ITT, et résistance à l’arrestation est condamnée à six mois de prison avec sursis, et une nouvelle date de procès en septembre 2019 pour statuer sur les dommages et intérêts.

La semaine suivante, les opposants invectivent les ouvriers protégés par les vigiles et la police. Une personne est inculpée. Elle est convoquée le 14 mars sous prétexte d’outrage à agent.

Ces derniers mois la lutte s’est exprimée sous différentes formes : assemblées et réunions publiques, occupation de la place, journaux, affiches, festivals, manifs, carnavals, solidarité avec les victimes et les délogés du 5 novembre... Ces formes de lutte se sont articulées les unes aux autres, et ont permis que la résistance aux travaux soit plus massive, que chacun, chacune puisse s’y impliquer. En réponse, la ville ne lésine pas sur les moyens. Construction d’un mur, invasion de CRS, patrouille de la BAC, et une répression importante dont l’objectif est d’isoler, de dissuader mais aussi de couper court à la lutte. Face à cette division, notre arme est plus que jamais de répondre collectivement à la répression. Quand une personne passe en procès, c’est tout le mouvement qui est inculpé.

Michel, Sofiane et Nicolas sont convoqués au tribunal le 6 mars à 8h30 au TGI de Marseille, Anthony le 14 mars à 8h30.

Retrouvons nous pour un rassemblement devant le palais de justice.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net