Suites de la manifestation à Calais contre les frontières

la manif à Calais a réuni plusieurs milliers de personnes et a terminé sur une belle invasion du port et l’occupation d’un ferry. Un manifestant a été transféré à l’hôpital. 8 personnes ont été déferrées au tribunal de Boulogne, 3 autres personnes en centre de rétention. Un point sur cette manif et ses suites...

Lundi 25 janvier

  • Huit personnes dont six migrants, ont été déferrées ce soir au Tribunal de Boulogne-sur-mer (ils passeront devant le procureur certainement, avec possibilité de comparution immédiate). Un rassemblement de solidarité est appelé pour 13h30 devant le tribunal.
  • Trois personnes d’origine italiennes sont au centre de rétention de Lille, avec une OQTF (obligation de quitter le territoire français)
  • Quatre gardés-à-vue (avec des papiers français) ont été relâchés ce dimanche en début de soirée

Dimanche 24 janvier

11h30 : D’après les dernières infos de la nuit, le migrant évacué par les pompiers à proximité de la jungle aurait eu un infarctus suite à des coups de matraques (sur la tête ou la nuque), mais ne serait pas en danger. Pas de mort donc (ouf !).
D’après la presse locale, il y aurait entre 31 et 35 arrestations (dont 15 garde-à-vue d’après le ministère). Les charges retenues seraient "intrusion sur une zone sécurisée et intrusion sur le navire [pour certains]".
Un point info est prévu à Paris ce dimanche, 17h au métro La Chapelle, pour faire le point sur la manif et les arrestations.

Samedi 23 janvier

19h 30 : Au moins 9 soutiens et 2 migrants arrêtés. Un homme est resté au sol environ 20 minutes sans bouger et sans assistance autre que les flics. Les flics locaux parlent de "malaise cardiaque".

18h 30 : Migrants et soutiens occupent un ferry dans le port de Calais. On ne connait pas leur nombre. Il y aurait des arrestations mais la situation est très floue. Les flics ont fait un gros périmètre de sécurité autour du port.

17h 10 : Les migrants et des soutiens tentent de percer un barrage policier qui les empêchait de revenir à la jungle. Ils envahissent les quais d’embarquement des ferries. Gaz lacrymogènes de la part des flics

14h 40 : Au moins 4000 personnes sont présentes à Calais en solidarité avec les migrants. Ces derniers sont très remontés suite aux attaques des fascistes d’avant hier. L’ambiance reste toutefois très bonne.

14h : Près de 400 personnes sont montées de Paris en solidarité avec les migrants.

Aux dernières nouvelles, une large partie de la jungle risque de se faire expulser violemment d’ici peu. Les ami-es anglais ont publié un appel à soutien et à action.

A lire aussi...