Agenda

Juin 2022

jeudi 2 juin
12:30 14:30

Les "cuisinières des flamants", rebaptisées "The Noble Kitchen",
remettent le couvert ce jeudi 12h30 avec un plat typique du Nigeria.
Venez vous régaler sur place ou à emporter, en soutien à l’équipe qui
prépare chaque jour une centaine de plats pour les délogé.es suite à
l’incendie criminel et meurtrier de la cité des Flamants cet été.
C’est à la Dar centre social autogéré, 127 rue d’Aubagne, Marseille.
Prix libre / Maximum de solidarité.

Lire l'article lié

La Dar Centre social autogéré

127, rue d’Aubagne - Marseille

19:00 21:30

Quelle place pour la technique dans nos sociétés ?
Quelle est la place des ingénieur·e·s dans le désastre écologique et social en cours ?
Ce jeudi 02 juin 2022 de 19h à 21h30 à la Base, 3 rue Pierre Roche, 13004 Marseille
Ecoute collective de témoignages
Rencontre, discussions, échanges
Infokiosque

Lire l'article lié

la Base

3 rue Pierre Roche, 13004 Marseille

vendredi 3 juin
19:00 21:00

Ce huitième numéro de la revue Jef Klak explore la grande variété de relations inlassablement tissées entre les mort’es et les vivant’es. Mêlant entretiens (Vinciane Despret, Philippe Beaudouin), récits, enquêtes, poèmes et traductions, « Feu follet » décline les rites, représentations et rapports - intimes, politiques, toujours actifs - qui nous lient avec les défunt’es. Toujours féru de composition, le collectif Jef Klak associe images, sons et textes pour raconter ce qui continue à se fabriquer avec les mort’es - celleux du Covid, de l’histoire ouvrière ou coloniale - nié·es ou encensé·es, enfoui·es ou parfois trop présent·es.

Lire l'article lié

HYDRE AUX MILLE TËTES

96 rue st savournin

19:30 23:59

Notre collectif a vu le jour en 2016 avec d’une part la volonté de reconstruire la lutte contre l’exploitation animale pour lui donner une réelle dimension révolutionnaire, et d’autre part le souci constant de joindre les actes concrets aux mots.
C’est dans cette perspective que depuis 6 ans, notre collectif multiplie les actions directes contre les structures capitalistes du système d’exploitation animale et qu’il a organisé la libération de plus de 1200 personnes animales sorties d’abattoirs, de laboratoires et d’élevages, autant de rescapé.e.s dont le monde a changé radicalement du jour au lendemain.
Les camarades marseillais.es du collectif vous mijotent un succulent buffet vegan salé et sucré à prix libre (maximum solidarité !), afin de récolter de l’argent pour le sanctuaire. L’objectif est de proposer un repas accessible afin de récolter des fonds, de se rencontrer, et d’échanger !
Outre l’aspect financier, ces cantines permettent de rompre l’isolement et les comportements individualistes au sein de nos luttes.
Un infokiosque et un stand de merchandising seront également présents sur place.

Lire l'article lié

Bar L’Intermédiaire - Live

63 Place Jean Jaurès 13006 Marseille

samedi 4 juin
18:30 21:00

Blackberry season raconte l’histoire de Servan, un jeune homme qui retourne dans sa ville natale après avoir terminait ses études universitaires. Il assiste à l’incendie de son village ainsi qu’à d’autre atrocitées qui le conduise à rejoindre la résistance kurde. Suite à une grave bléssure lors d’affronttements, il se lancera dans un périple à travers les paysages et les villages du Kurdistan pour retrouver ses camarades.
Basé sur une histoire vraie.
Le samedi 04-06-2022, au Centre Démocratique kurde de MarseilleRetour ligne automatique
33 bd Burel 13014 Marseille

Lire l'article lié

Centre démocratique kurde

33 bd Burel 13014 Marseille

dimanche 5 juin
19:00 22:00

Les antifascistes marseillais.es rendent hommage à Clément Méric, camarade tué par des néo-nazis voilà 9 ans en plein Paris. A l’heure où se multiplient les assassinats par des militants d’extrême-droite, à l’arme à feu maintenant, en pleine rue, plus que jamais nous devons nous retrouver, nous organiser, faire bloc.
Rdv dimanche 5 juin, 19h, la Plaine (virage nord, en haut du bd Chave).

Lire l'article lié

place jean jaurès (côté chave)

la Plaine - Marseille

mercredi 8 juin
12:00 15:00

Rassemblement le 8 juin à Nîmes devant les bureaux de la Safer afin de poursuivre la lutte contre le rachat d’une ferme agricole par l’armée dans les Cévennes. Stoppons le projet de l’armée ! La terre aux paysans !

Lire l'article lié

Bureaux de la Safer

Nimes

jeudi 9 juin
12:30 14:30

Les "cuisinières des flamants", rebaptisées "The Noble Kitchen", remettent le couvert ce jeudi 12h30 avec un plat typique du Nigeria.
Venez vous régaler sur place ou à emporter, en soutien à l’équipe qui prépare chaque jour une centaine de plats pour les délogé.es suite à l’incendie criminel et meurtrier de la cité des Flamants cet été.
C’est à la Dar centre social autogéré, 127 rue d’Aubagne, Marseille.
Prix libre / Maximum de solidarité.

Lire l'article lié

La Dar

127, rue d’Aubagne Marseille

19:00 22:30

Lutter contre la touristification - cycle "Mort à la gentrification" - par l’Observatoire de la gentrification et la librairie Agents troublants

Lire l'article lié

La Dar Centre social autogéré

127, rue d’Aubagne Marseille

vendredi 10 juin
19:00 23:00

10 & 11 juin à Manifesten / Défaillance générale
Barge et Les Faillantes à Manifesten, c’est deux jours pour explorer nos failles, les exposer au grand jour ou les effleurer du bout des doigts, et en prendre soin avec amour.

Lire l'article lié

Manifesten

9, rue thiers / 13001 Marseille

samedi 11 juin
14:00 17:00
Hotel de Ville

Place Bargemon

15:00 17:30
Vieux-Port
17:00 20:00

Les causeries mensuelles du CIRA : Anarchisme, antisémitisme et antisionisme par Pierre Sommermeyer

Lire l'article lié

dimanche 12 juin
17:00 19:00

MARSEILLE8MARS


Ordre du jour
• Comment se positionne t’on politiquement ?
• Quelles actions mener pendant l’été pour accentuer notre visibilité ?
• Quelles informations, idées souhaite t’on partager à la 2éme Rencontre de la Coordination Féministe cet été ?
• Quelle organisation logistique et outils d’échange pour notre travail ?

Lire l'article lié

Solidaire

29, Bd Lonchamp
Marseille, 13001

jeudi 16 juin
09:00 09:00

Les AEDs du lycée Victor Hugo à Marseille seront en grève ce jeudi 16 juin pour protester contre le non-renouvellement abusif de plusieurs de nos collègues, et contre la précarité de nos contrats favorisant ces licenciements déguisés ainsi que des conditions de travail plus que précaires !
Ces non-renouvellements font suite à de nombreuses pressions et intimidations de la part de la direction (convocation à répétitions, posture paternaliste et maternaliste, infantilisation, abus d’autorité, propos désobligeants, demande d’être à des postes non mentionnés dans nos missions et contrats…).
L’année a été difficile au lycée, comme dans beaucoup d’autres établissements, et s’est rajouté à la précarisation des statuts ; au démantèlement de l’école publique ; à la perte de sens et de confiance en nos institutions, un climat politique délétère et anxiogène véhiculant des messages haineux sur fond de xénophobie, racisme et islamophobie. La violence de l’air ambiant ne s’est malheureusement pas arrêtée aux portes de nos établissements, et nous avons dû constater la récurrence de témoignages d’élèves sur des propos ou comportements discriminants à leur égard de la part d’adultes encadrant·e·s.
Ces témoignages ne sont pas des cas isolés puisque d’autres lycées de Marseille sont concernés et le CCIE a lancé au mois de mai, un appel à témoignages sur sa plateforme après une augmentation des cas de discrimination dans les établissements scolaires. Les tensions se cristallisent principalement sur la question de la laïcité et de la loi de 2004 : en cause le port de robe longue ainsi que de bandeau fin, vêtements décrits comme interdits aux élèves sous prétextes qu’ils seraient des habits religieux !
De nombreuses élèves se sont plaint·e·s dans notre établissement d’une ambiance nauséabonde (propos racistes et sexistes, questions intimes sur les convictions religieuses, injustices, traitements différenciés entre les élèves…) et ont même organisé une manifestation devant le lycée pour faire savoir leur mal-être à la direction.
Aujourd’hui, des collègues surveillant·e·s ayant fait remonter la parole des élèves sont menacé·e·s de non-renouvellement !
Nous inscrivons notre lutte dans la continuité de celle des assistant·e·s d’éducation qui depuis des années luttent chaque année pour une reconnaissance pleine entière de leurs missions avec entre autre : revalorisation des salaires ; droit à la titularisation ; droit à la Prime REP+/ZEP ; amélioration des conditions de travail, changement de statut !
Nous serons en grève ce jeudi 16 juin pour rejoindre l’appel national des vies scolaires en lutte !
Pour la fin de la précarité et pour une école bienveillante, respectueuse et non discriminante, rendez-vous jeudi 16 juin à 9H devant le lycée Victor-Hugo pour soutenir les AEDs en grève !

Lire l'article lié

Lycée Victor-Hugo

3 Boulevard Gustave Desplaces, 13003, Marseille

12:30 14:30

Les "cuisinières des flamants", rebaptisées "The Noble Kitchen", remettent le couvert ce jeudi 12h30 avec un plat typique du Nigeria.
Venez vous régaler sur place ou à emporter, en soutien à l’équipe qui prépare chaque jour une centaine de plats pour les délogé.es suite à l’incendie criminel et meurtrier de la cité des Flamants cet été.
Prix libre / Maximum de solidarité.

Lire l'article lié

La Dar

127, rue d’Aubagne Marseille

20:00 00:00

Soirée radiophonique de soutien à l’émission Alors la Zone ça dit Squat ! au Snack !
our clôturer une année d’émissions, et payer notre cotisation à Radio Galère - qui nous héberge, nous organisons une soirée radiophonique au Snack le jeudi 16 juin 2022 à 20h au 1A Rue Espérandieu, 13001 Marseille.
Venez boire un verre, nous rencontrer et discuter avec les différentes personnes qui ont fait cette émission de leurs voix . Nous animerons des jeux radiophoniques pour initier celleux qui le désirent, ou juste pour rigoler. Pour les plus chaud·es nous proposerons même un dancefloor à la fraiche.
"Alors La Zone ça dit squat ! » est une émission autour des personnes exilées vivant en squat à Marseille et avec qui on s’organise. L’idée est d’échanger avec elleux sur leurs parcours, leurs difficultés, et leurs luttes quotidiennes invisibilisées dans l’espace public et médiatique.
Pour nous écouter, retrouvez-nous chaque 3e lundi du mois à 20h, sur Radio Galère (88.4fm), ou en ligne sur le site radiogalere.org :

Home

Lire l'article lié

Le SNACK

1A Rue Espérandieu, 13001 Marseille

vendredi 17 juin
09:30 17:35

La section locale ASSO 13 vous propose une journée d’échanges et de
transmissions sur la convention collective de l’Animation, notamment
autour de l’avenant 182, le vendredi 17 juin 2022, de 9h30 à 17h à
Marseille (locaux Union Solidaires, 29 Boulevard Longchamp, 13001
Marseille).
Cette formation est ouverte à tou.te.s.
Venez avec votre ordi (si possible) et une fiche de paie, cela nous sera
utile...
Pour vous inscrire, merci de remplir ce formulaire en ligne :
https://framaforms.org/oser-ouvrir-la-convention-collective-de-lanimation-eclat-se-lapproprier-collectivement-1641229203

Lire l'article lié

Solidaires

29 boulevard Longchamp, 13001, Marseille

16:00 18:30

A MARSEILLE COMME PARTOUT EN FRANCE, AUCUN MINEUR NE DOIT ÊTRE LAISSÉ A LA RUE
Plusieurs associations, collectifs, syndicats, militants solidaires et bénévoles marseillais-es se joignent à l’appel national signé par une soixantaine d’organisations qui revendique la prise en charge des mineurs en voie de recours et l’application de la présomption de minorité pour tous les Mineurs Non Accompagnés (MNA).
Face à l’inertie et au manque de volonté politique du Département des Bouches-du-Rhône et depuis de nombreuses années, les associations, collectifs et militants solidaires alertent sur la situation des MNA à Marseille. Entre 2018 et 2020 le squat Saint Just avait permis de mettre à l’abri plusieurs centaines de jeunes le temps qu’ils accèdent à leurs droits, c’est-à-dire une prise en charge par le département, autorité compétente en matière de protection de l’enfance. Aujourd’hui, en l’absence de réponse des pouvoirs publics, l’accueil de ces jeunes repose encore et toujours sur des solidaires bénévoles, seuls à leur proposer un endroit pour dormir et manger. En plus, depuis décembre 2022, MSF a repris l’accueil d’une vingtaine de jeunes dits en recours, et depuis janvier 2022, deux bâtiments au 113 et 115 sur La Canebiere sont occupés par une cinquantaine de jeunes dans la même situation. Ces « solutions » temporaires sont saturées pendant que les institutions restent passives.
Une présomption de minorité bafouée.
Les jeunes sont expulsés de leur hôtel quasi quotidiennement par les services de protection de l’enfance du département et leur association exécutante l’ADDAP 13. Alors que l’ADDAP 13 nous dit que les jeunes sont pris en charge dans le cadre de l’hébergement d’urgence « 115 », en réalité, ils sont mis dehors sans aucune solution.
Après avoir été dénoncé par différents rapports qui ont relevé les carences du département des BDR en matière de prise en charge des MNA et les nombreuses condamnations prononcées par le tribunal administratif, nous constatons une réduction des délais de mise à l’abri dans le cadre de l’APU (accueil provisoire d’urgence) pour les jeunes dits « primo arrivants ». Sauf que cette bonne nouvelle n’en est pas vraiment une puisque, avec cette nouvelle pratique, les jeunes sont mis plus rapidement à la rue (parfois au bout de quelques jours) après avoir fait l’objet d’une évaluation express, à charge, et une prise d’empreintes à la Préfecture. En moyenne, ce sont 7 jeunes sur 10 qui font l’objet d’une évaluation de minorité défavorable.
Les jeunes dits « en recours » c’est-à-dire en attente de passer devant le juge des enfants qui seul a la compétence de reconnaître la minorité d’un jeune, sont jetés à la rue sans solution et pendant plusieurs mois. A l’issue de ce parcours du combattant au cours duquel tout est mis en œuvre pour décourager le jeune de rester sur le territoire, c’est plus d’un jeune sur deux qui sera finalement reconnu mineur.
Pour ceux qui ont « la chance » de rester un peu plus longtemps dans les hôtels de l’ADDAP 13, nous constatons qu’ils sont livrés à eux-mêmes avec un accompagnement éducatif et médical au rabais, alors que la majorité d’entre eux ont besoin de soins urgents suite à leur parcours chaotique et traumatisant pour venir en Europe. Nous rencontrons des jeunes qui se rendent seuls au CLAT (centre de dépistage de la tuberculose) d’autres sont mis dehors avec une tuberculose détectée. L’ADDAP 13 leur refuse et l’inscription aux test CASNAV et à l’école quand ils ont une affectation, mettant en avant « qu’ils ne sont pas reconnus mineurs ». Ironie du sort : ils se rendent seuls à la Préfecture pour donner leurs empreintes !
Sans la présence et la détermination des militants-es bénévoles, ce sont des dizaines de jeunes en situation de vulnérabilité qui seraient aujourd’hui abandonnés et laissés sans perspective. Nous, associations, collectifs, ONG, militants-es solidaires, bénévoles, nous dénonçons le traitement inhumain, indigne qui leur est réservé.
A Lyon et dans d’autres villes, les pouvoirs publics ont ouvert des places pour accueillir les jeunes « en recours ». Et à Marseille c’est pour quand ?
POUR UNE RECONNAISSANCE DE LA PRÉSOMPTION DE MINORITÉ pour les MNA POUR UN ACCUEIL DIGNE et INCONDITIONNEL de TOUS LES ENFANTS, TOUS LES JEUNES DE MARSEILLE
À l’appel de : Collectif MIE 13, Asso soutien 59 St Just, Collectif 113, RESF 13, La Cimade, La LDH, RAMINA, SUD EDUC 13, SAF13...

Lire l'article lié

Tribunal d’Instance

Place Montyon, 13006, Marseille

19:30 22:00

Viens découvrir ce vendredi notre projet pour l’épanouissement des jeunes LGBTQIA+ et une société plus inclusive !
Ce vendredi à 19h30 pétantes à la réserve à bulles - 58 rue des 3 frères Barthélémy 13006 Marseille - viens découvrir notre projet pour l’épanouissement des jeunes LGBTQIA+ et une société plus inclusive ! Actions de sensibilisation scolaire, soutien aux artistes engagéEs et autres projets seront présentés, avec un temps d’échanges avec les membres fondateur.rices. Retour ligne automatique
La toute nouvelle association Pas peu fière a pour objet la lutte contre toute forme d’exclusion, de discrimination ou de violences à l’encontre d’individus ou de groupes en raison de leurs identités de genre, leur orientation sentimentale et/ou sexuelle. L’association s’inscrit également dans une démarche de convergence des luttes contre toute forme d’oppression. Retour ligne automatique
A vendredi !

Lire l'article lié

Réserve à Bulles

57 rue des 3 frères Barthelemy

samedi 18 juin
20:30 23:30

C’est l’été, tous les jours c’est samedi soir et tu as envie de faire groover toute la salle avec tes chansons prefs malgré ta voix de casserole ? Tu te languis de néons, de machine à fumer, de strass, de paillettes et de karaoké ? Tu comptes parmi les meilleures groupies de tes reustas de potes ? Alors, le KARAOKLM est fait pour toi : plus de 400 de tes chansons préférées (rock, rap, variété, pop, et bien plus encore) mais avec ta voix autotunée, pour nous enjailler aussi fort qu’un ovni au Vélodrome.
Viens pousser la chansonnette le samedi 18 juin dès 20h avec nous (que la famille !). ça se passe à la Dar centre social autogéré (127 rue d’Aubagne) et c’est en soutien du Collectif Soutien Migrantes 13 / El Manba ! À cause de souci de voisinage, les festivités s’arrêtent à 00h30 donc sois à l’heure !
El Manba est un collectif no border, qui lutte contre les oppressions vécues par les personnes exilé.es en Europe. C’est un collectif de lutte contre les politiques sécuritaires, anti-migratoires et racistes qui ciblent les personnes migrantes, et qui s’organise collectivement pour agir : manifestations, occupations, réquisitions, plaintes juridiques collectives… Nous voulons créer des conditions au sein du collectif qui permettent aux personnes opprimées par les frontières, quelles qu’elles soient, d’être en pouvoir de s’exprimer et de s’organiser, pour vivre en liberté et en dignité.
C’est aussi un espace de partage qui place au cœur de son action les pratiques d’entraide autour des questions liées au logement, aux papiers, à la santé, au langage ou tout autre domaine de la vie, dans le but de s’organiser collectivement pour que chacun.e puisse se doter de moyens d’autodéfense et d’émancipation : commission juridique, commission logement, cours de français, ateliers de cuisine, garderie autogérée, espaces de repos et de sociabilité…
Rendez-vous Samedi 18 Juin à la Dar Centre Social Autogéré pour nous soutenir dans nos luttes et nos actions !
/// Entrée prix libre ///
On veut essayer au max de faire attention à ce que tout le monde se sente bien et passe une bonne soirée, éviter les reloutages et autres situations liées aux oppressions, donc pour tout problème hésite pas à venir nous voir au bar ou à l’entrée !

Lire l'article lié

La Dar

127 rue d’Aubagne, 13006, Marseille

lundi 20 juin
19:00 22:25

Qui a dit que la psychanalyse devait se tenir à l’écart de la politique ? Certainement pas Florent Gabarron-Garcia, psychanalyste et psychologue formé notamment à la clinique de La Borde, qui s’insurge contre l’idée d’une psychanalyse neutre.
À travers son Histoire populaire de la psychanalyse (La Fabrique, 2021) qu’il vient nous présenter le lundi 20 juin à 19 h a Manifesten , il rappelle comment cette discipline, des années 1920 aux années 1970, s’est rangée du côté des classes populaires, contribuant aux luttes pour l’émancipation et contre les inégalités sociales.

Lire l'article lié

Manifesten

59 rue Thiers
13001 Marseille

mercredi 22 juin
20:30 23:00

Discussion anti-carcérale autour du numéro 55 de L’Envolée et du livre La peine de mort n’a jamais été abolie.

Lire l'article lié

Fenouil à Vapeur

145 rue Carreterie, 84000 Avignon

jeudi 23 juin
12:30 14:30

Les "cuisinières des flamants", rebaptisées "The Noble Kitchen", remettent le couvert avec un plat typique du Nigeria.
Venez vous régaler sur place ou à emporter, en soutien à l’équipe qui prépare chaque jour une centaine de plats pour les délogé.es suite àl’incendie criminel et meurtrier de la cité des Flamants cet été.
Prix libre / Maximum de solidarité.

Lire l'article lié

La Dar

127, rue d’Aubagne Marseille

17:00 21:00

De 17h à 19h, des stands de dépistage, d’information et de réduction des risques vous accueilleront et nous partirons également en maraudes à la rencontre des marseillais. De 19H À 21H, nous vous invitons à venir prendre la parole et à écouter des témoignages lors d’un Forum des usagers de drogues

Lire l'article lié

La Plaine

Place Jean Jaurès
Côté rue St Savournin
Marseille

vendredi 24 juin
agenda journee 26 juin

Du 24 au 26 juin, Turin accueillera un week-end de mobilisation internationale contre toutes les guerres et toutes les frontières, dans la ville et partout ailleurs.
Nous voyons le lien direct entre les guerres et ce qui se passe aux frontières : du déplacement des personnes qui cherchent à fuir les territoires assiégés, à la discrimination entre ceux qui ont un accès direct à la forteresse Europe et ceux qui sont systématiquement rejeté.e.s, à la responsabilité des entreprises militaires – celles-là même qui conçoivent et vendent des technologies de surveillance et de contrôle qui sont ensuite testées sur les corps de ceux qui franchissent ces frontières.
Nous souhaitons attirer l’attention sur le lien étroit et direct entre les guerres et ce qui se passe aux frontières.
La nécessité capitaliste récurrente de la guerre impérialiste, déployée pour défendre son ordre et pour contrôler constamment marchés et ressources, oblige des millions de personnes à fuir et à traverser les frontières. En outre, les États définissent par la répression et le contrôle l’étendue de leur territoire, en intégrant ou en rejetant des personnes, en fonction de leurs propres besoins économiques, encadrés par un discours classificatoire raciste. Le buisness techno-militaire privée exploite constamment les conséquences de la partition des territoires pillés et colonisés, expérimentant sur les corps de ceux qui traversent les frontières ses innovations macabres de contrôle et de surveillance.
Ces trois jours seront fait de moments d’échange de pratiques, de perspectives et de mobilisation.
Il sera possible d’être hébergé dans la ville pendant la durée de l’événement. Reappropions nous des éspaces de la ville !
Nous publierons prochainement tous les détails logistiques et des informations plus détaillées sur le programme.
Prends ta tente, et si tu peux laisser à la maison ton chien !
Suivez les mises à jour également sur nocprtorino.noblogs.org et passamontagna.info

Lire l'article lié

Turin
19:00 22:00

PROJECTION DE MAYAPOLIS. 19h. Tourisme et expansion urbaine dans la péninsule du Yucatan (59 min) il n’est plus nécessaire de présenter la Péninsule du Yucatan, l’une des plus importantes destinations touristiques du monde et dont la porte d’entrée principale est la ville de Cancún. En revanche, on connait moins l’intense urbanisation qui découle de la mise en tourisme de ce paradis caribéen, et ce que cela implique en termes de dépossession des terres mayas. Mayapolis, c’est donc tout autant ce territoire indigène en cours de métropolisation que cet espace thématique maya produit par et pour l’économie touristique. C’est ce que documente ce film écrit à partir d’entretiens réalisés auprès de spécialistes du sujet. Bien qu’universitaire, ce documentaire vise à diffuser une conception critique du tourisme et de l’urbanisation auprès d’un public plus large, dans une période où l’on ne peut nier l’impact des activités humaines sur l’ensemble du vivant.

Lire l'article lié

La Dar

127 rue d’Aubagne, 13006, Marseille

samedi 25 juin
agenda journee 26 juin

Acte 3 de la saison 3 des Soulèvements de la Terre - Mobilisation contre les retenues collinaires et l’artificialisation de la montagne... les montagnes aussi se soulèvent !Retour ligne automatique
Rendez-vous les 25 et 26 juin à la Clusaz.
On ne compte plus les projets d’aménagement destructeurs en montagne : extension des domaines skiables défigurant les paysages, méga-bassines d’eau pour les canons à neige qui assèchent sols et forêts, complexes hôteliers saccageant les terres...
Tout ça pour quoi, pour qui ? Pour qu’une minorité des habitant.es de notre planète puissent s’enrichir en spéculant sur le tourisme de luxe pendant que le climat se détraque et que la biodiversité s’effondre ?
Faisons cesser cette folie ! Les prix de l’immobilier ont flambé au point que les jeunes des stations-villages ne peuvent plus s’y loger. Alors les montagnes grondent et se soulèvent. Partout, des habitant·es entrent en lutte contre ces projets d’un autre âge. À La Clusaz, à Valmeinier, à la Grave et ailleurs, la résistance s’organise pour enrayer la machine capitaliste et sauver ce qu’il nous reste. La mainmise sur les terres et sur l’eau doit cesser. La destruction des habitats doit cesser. Il y a urgence. Retour ligne automatique
Fédérons nos luttes et démantelons ensemble ce système ravageur, pour que la montagne redevienne habitable et habitée !
L’écho de nos voix emplira les vallées !Retour ligne manuel
Tremble capitalismeRetour ligne automatique
Nous hurlons, défendons, habitons,Retour ligne automatique
La Montagne qui s’enflammeRetour ligne automatique
La Montagne que tu cramesRetour ligne automatique
Nous luttons contre Toi en son nom.
Retour ligne manuel
Un frama pour organiser covoit & hébergements : Retour ligne manuel
https://framaforms.org/hebergements-vehicules-24-25-26-juin-1654767713
Les retenues collinaires c’est quoi ?
Les retenues collinaires sont des lacs artificiels qui se multiplient dans les stations de ski. Souvent promues comme des réserves d’eau potable, elles sont en réalité la plupart du temps destinées à alimenter les canons à neige. À grands renforts d’argent public, le Plan montagne II porté par le président de région prévoit la construction de 100 retenues en Auvergne Rhône-Alpes d’ici fin 2022. En plus de leur impact dévastateur sur les écosystèmes et le cycle de l’eau, elles sont l’arbre qui cache la forêt : en garantissant l’enneigement artificiel des pistes, elles permettent à l’industrie du ski de poursuivre l’artificialisation massive de la montagne, au profit d’un tourisme toujours plus luxueux et déconnecté du monde vivant.
À La Clusaz, petite station dans la chaîne des Aravis, la commune suit le mouvement. Asséchant source et tourbière, condamnant 8 hectares de forêt et l’habitat de 58 espèces protégées, elle a pour projet de construire l’une de ces retenues (la 5ème !), sur un plateau encore préservé. Un mouvement citoyen s’est élevé contre la destruction de ce haut-lieu de biodiversité. Après une occupation de 15 jours qui a permis de repousser les travaux jusqu’à la prochaine période de coupe, nous appelons à une mobilisation et des actions de masse au mois de juin, pour faire vivre une montagne radicalement différente.
La lutte à La Clusaz vise à endiguer définitivement le projet, tout en impulsant un mouvement plus large contre les retenues collinaires et le modèle qu’elles portent. Plus encore, cette mobilisation doit permettre de lever l’omerta qui règne sur la question du développement économique en montagne pour laisser la place à des processus démocratiques créateurs d’imaginaires désirables.
Que vive la montagne libre émancipée de la domestication capitaliste !

Lire l'article lié

La Clusaz
15:00 18:00

A tout.e.s nos ami.e.s de la lutte de libération kurde, à tout.es les antifascistes, socialistes, féministes, anarchistes, communistes, écologistes et tout celles et ceux qui se battent pour une vie et un monde meilleurs. Aux médias et à l’opinion publique :
Appel à Manifestation du CDK-F de Marseille ce samedi.

Lire l'article lié

Réformés
17:00 20:00

Joseph Cacciari est mort le 10 juin dernier, tué par un cancer contre lequel il se battait depuis 15 mois.
Sa mort nous laisse sidéré·e·s et nourrit une immense colère face aux injustices que Jo a dû affronter dans sa trop courte vie.
Nous invitons toutes les personnes qui ont eu la joie de rencontrer Jo à se réunir le samedi 25 juin à 17h sur la Plaine.
Nous aurons l’occasion de rebaptiser la place à son nom, de partager notre amour, notre colère, nos souvenirs, nos chants et nos danses pour honorer l’intelligence, la sensibilité et la générosité de Joseph.

Lire l'article lié

La Plaine

Place Jean Jaurès

18:00 22:30

SOIRÉE D’INFO SUR LES LUTTES À BURE (55)
Contre la poubelle nucléaire
18h-20h
puis soirée chantée (transmission de chants)
entrée prix libre
Ce temps de rencontre, de discussion et d’échange autour de Bure et de la relance du nucléaire n’est pas uniquement anti-nucléaire.
Nous avons envie que cela soit un temps d’échange où chacun.e puisse partager ses doutes et ses interrogations sur cette énergie.

Lire l'article lié

La Dar

127 rue d’Aubagne - 13006

mardi 28 juin
18:00 23:30

Manifestation de soutien à la ZAP de Pertuis.
RDV le 28/06 à 18h au rond-point de la ZAP, devant l’hôtel Ibis de Pertuis.

Lire l'article lié

ZAP

Zac St Martin, 355 rue de Gourre d’Aure
84120 PERTUIS
France

jeudi 30 juin
12:30 14:30

Salut,
Les "cuisinières des flamants", rebaptisées "The Noble Kitchen",
remettent le couvert ce jeudi 12h30 avec un plat typique du Nigeria.
Venez vous régaler sur place ou à emporter, en soutien à l’équipe qui
prépare chaque jour une centaine de plats pour les délogé.es suite à
l’incendie criminel et meurtrier de la cité des Flamants cet été.
C’est à la Dar centre social autogéré, 127 rue d’Aubagne, Marseille.
Prix libre / Maximum de solidarité.

Lire l'article lié

La Dar Centre social autogéré

127, rue d’Aubagne Marseille