Agenda

Janvier 2022

jeudi 27 janvier
12:00 15:00

Jeudi 27 janvier à 12h, c’est Cantine Populaire à prix libre !
On donne ce que l’on peut, et on vient passer un beau moment autour d’un bon repas.
Au menu (végétarien) : Dahl de lentilles et riz, plateau de fromage, clafoutis aux pommes, café ou thé.
N’hésitez pas à réserver en nous envoyant un message ou nous appelant au 0695692813 avant mardi soir, ça nous aidera pour les courses !
Et si tu veux venir aider pour cuisiner, ou pour le service, et bien dis-le nous ça sera avec plaisir 😉
Bienvenue !
SOLIDARITE POPULAIRE DE SALERNES, Château Escoffier, Quartier les Arnauds, 83690 Salernes.Retour ligne automatique
Plus d’infos => https://solidaritepopulairesalernes.noblogs.org

Lire l'article lié

Solidarité Populaire de Salernes

Château Escoffier, Quartier les Arnauds, 83690 Salernes

samedi 29 janvier
19:00 23:59

Un évènement pour défendre la pratique de l’action directe contre les systèmes de domination, pour resserrer nos liens, rencontrer de nouveaux et nouvelles camarades désirant nous rejoindre et forger des complicités de lutte prometteuses (-> pour relayer tous les détails pratiques concernant la soirée, un événement a été créé sur notre page Facebook).

Lire l'article lié

Le Snack

Rue Espérandieu

samedi 1er janvier
17:00 19:00

Le Centre Démocratique du Kurdistan de Marseille vous propose deux projections en avant première du film Ji bo azadiye (en anglais The end will be spectacular) :
Samedi 1er janvier à 17h
Dimanche 2 janvier à 14h
Tarif : 5 euros
“Ji bo Azadiyê” (For Freedom, titre anglais : The End Will Be Spectacular) aborde la résistance des YPS (Yekîneyên Parastina Sivîl), les unités de défense civile, contre le siège des militaires turcs dans le district de Sur à Amed (Diyarbakır) de décembre 2015 à mars 2016.

Lire l'article lié

CDKM

33 boulevard Burel, 13003 Marseille.

dimanche 2 janvier
14:00 17:00

Le Centre Démocratique du Kurdistan de Marseille vous propose deux projections en avant première du film Ji bo azadiye (en anglais The end will be spectacular) :
Samedi 1er janvier à 17h
Dimanche 2 janvier à 14h
Tarif : 5 euros
“Ji bo Azadiyê” (For Freedom, titre anglais : The End Will Be Spectacular) aborde la résistance des YPS (Yekîneyên Parastina Sivîl), les unités de défense civile, contre le siège des militaires turcs dans le district de Sur à Amed (Diyarbakır) de décembre 2015 à mars 2016.

Lire l'article lié

CDKM

33 boulevard Burel 13003 Marseille

samedi 8 janvier
13:00 17:00

Manifestation en hommage à Sara Rojbîn Ronahî
Le 9 janvier 2013, Sakine Cansiz (Sara), co-fondatrice du PKK, Fidan Dogan (Rojbîn), représentante en France du Congrès national du Kurdistan (KNK), et Leyla Saylemez (Ronahî), membre du mouvement de jeunesse kurde, étaient sauvagement assassinées à Paris. Neuf ans après ce massacre, la justice fait toujours défaut.
La première instruction ouverte au lendemain des faits allait révéler que le massacre avait été commandité et planifié par l’agence du renseignement turc (MIT). Pourtant, suite à la mort du tireur, Ömer Güney - qui serait décédé en prison d’une tumeur au cerveau en décembre 2016 -, la justice française a décidé de clore le dossier au prétexte que « l’assassin présumé étant mort, l’action publique est éteinte ». Par la suite, deux hauts fonctionnaires du MIT capturés par les forces armées du PKK ont révélé des informations cruciales sur la planification du triple assassinat, indiquant notamment que celui-ci avait été commis avec l’assentiment d’Erdogan qui était alors premier ministre.
Une autre évolution importante tient à une procédure pénale engagée en Belgique suite à une tentative d’assassinat contre des politiciens kurdes. Les investigations menées dans le cadre de cette affaire ont révélé que certaines des personnes mises en cause, ainsi que İsmail Hakkı Musa, alors ambassadeur de Turquie à Paris, étaient Impliqués dans les assassinats.
Se fondant sur ces nouveaux éléments, les avocats des familles des victimes ont obtenu l’ouverture d’une nouvelle instruction qui dure maintenant depuis trois ans. Cependant, prétextant le « secret-défense », les autorités françaises refusent toujours de partager avec les juges les informations détenues par leurs services de renseignement.
Ce refus qui fait obstacle à la manifestation de la vérité constitue une entrave politique à la mission du juge d’instruction. Ainsi, le gouvernement français maintient dans l’impunité un crime terroriste commis sur son territoire par les services secrets turcs. Ne pas lever le Secret-défense revient à un déni de justice intolérable. Tant que la vérité et la justice seront dans l’ombre, la France restera coupable !
Comme chaque année à la date anniversaire du massacre, nous, organisations kurdes en France, appelons à descendre dans les rues afin de réclamer justice pour Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez. Faisons entendre nos voix à ceux qui refusent d’entendre la quête de justice des familles et du peuple kurde depuis 9 ans :
Erdogan est le commanditaire du massacre, il doit être jugé !
Le secret-défense ne peut obstruer la justice !
Les intérêts économiques et politiques ne peuvent être placés au-dessus de la justice !
Tant qu’il n’y aura pas de justice, vous resterez coupable !
À Marseille, nous vous donnons rendez-vous samedi 8 janvier 2022 à 13h aux Réformés en haut de la Canebière pour une grande marche.
Mouvement des Femmes kurdes en France (TJK-F)
Centre Communauté Démocratique kurde de Marseille (CDKM)
Collectif Solidarité Kurdistan 13 (CSK 13)

Lire l'article lié

Réformés Canebière

Canebière

14:30 17:30

Samedi 8 janvier, arpentage de "Crimes & Peines" de Gwenola Ricordeau. Ce mois-ci, on s’attaque à la justice et à la prison !!

Lire l'article lié

Manifesten

59 rue Thiers 13001 Mars

14:30 17:00

Rassemblement de soutien a la maison occupée contre le projet d’extension de la Zone d’Activité de Pertuis

Lire l'article lié

Tribunal de Pertuis

Place du 4 Septembre, 84120 Pertuis, France

dimanche 9 janvier
17:30 19:30

Tous les premiers dimanches du mois à la Dar, centre social autogéré. Prochain rendez-vous le dimanche 9 janvier à 17h30 !
Malgré le mistral, le Micron et les fêtes de fin d’année, décembre a continué à faire l’objet d’une forte mobilisation antifasciste, à cheval entre la fin du mois contre les violences policières, un week-end de rencontres autour des frontières, ou encore des repas et fêtes de soutien à divers collectifs. Nous avons fêté notre ACABday même si c’était un lundi, et passé, on l’espère, un bon bout d’an. Comme les deux dernières réunions, on s’auto-invite à venir parler autour de ces questions berçant notre année 2022 : comment lutter (ensemble) ? Comment aborder les luttes contre les violences policières, les projets industriels, les frontières, le fascisme, le capitalisme, le patriarcat… et tant d’autres ?
L’organisation de cette réunion est autogérée, ouverte à tou.te.s, tout comme l’assemblée en elle-même.
Ce 9 janvier, nous souhaitons dans un premier temps plus spécifiquement identifier collectivement qui sont les groupes fascistes à Marseille qui existent ou ont existé, et parler des initiatives antifascistes qui y ont ou en font face.
Nous souhaitons aussi nous poser la question de quelle manière l’autonomie politique peut s’intéresser aux élections présidentielles 2022.

Retrouvons-nous à la Dar centre social autogéré, tous les premiers dimanches du mois. Rdv le 9 janvier à 17h30 !

Qu’est-ce qu’est l’Assemblée révolutionnaire mensuelle ?
De la loi travail à la réforme des retraites en passant par les Gilets-Jaunes, la lutte contre le mal logement, la loi sécurité globale et celle sur le séparatisme etc... une sacré séquence de luttes a été quasiment stoppée net avec l’irruption du Covid. Une faille spatio-temporelle nous a remisés, la plupart du temps, à la débrouille individuelle. En quelques mois les listes Signal et les posts sur les réseaux-sociaux nous ont fait oublier que ce qui nous donne de la force : se retrouver, discuter et s’organiser directement. Aujourd’hui, nous sommes réduits à guetter d’un œil faible les signes d’une potentielle reprise des hostilités. Il est temps de repenser une force collective !
Notre ville est riche de mouvements, de groupes, de collectifs. Nous voulons proposer des moments réguliers un peu hors de l’urgence pour se coordonner, questionner nos outils collectifs et pourquoi pas élaborer des stratégies pour reprendre du terrain. Il ne s’agira peut-être pas tant de prendre de grandes décisions, ni d’être nécessairement tou.te.s d’accord. Plutôt, on veut se retrouver, échanger, partager des luttes dans lesquelles on est ou celles dont on rêve, mettre en commun nos agendas mais aussi et surtout imaginer ensemble des perspectives révolutionnaires.

Lire l'article lié

La Dar

127 rue d’Aubagne, 13006, Marseille

mercredi 12 janvier
18:30 23:00

Soirée de soutien a la Zone A Patates de Pertuis, occupation de maisons et de terres pour sauvegarder 86ha de fertilité et de biodiversité contre le projet d’extension de la ZAE.

Lire l'article lié

Manifesten

59 rue Thiers 13001 Marseille

jeudi 13 janvier
10:30 15:30

[SUD-Education 13] Une large intersyndicale appelle à la grève le 13 janvier pour obtenir de meilleurs conditions sanitaires à l’école l ! Blanquer se moque de nous une fois de plus, répondons massivement en grève et dans la rue.

Lire l'article lié

Porte d’Aix

Porte d’Aix, 13002 Marseille

18:30 21:00
La Dar

127 rue d’Aubagne, 13006, Marseille

vendredi 14 janvier
18:00 22:00

Ça fait bien 50 ans maintenant que les alertes s’enchaînent, que les puissants ne font rien (ou pire) et que des habitant.e.s se battent aux quatre coins du globe avec imagination et détermination contre les désastres de la civilisation industrielle.
Deux camarades des Soulèvements de la terre viendront raconter, images à l’appui, une dizaine d’histoires d’écologie radicale. Des sabotages d’earth first à la construction des réseaux altermondialistes en passant par les combats sud-américains contre l’extractivisme. Quelques petits topos qui permettent de situer un peu les luttes écologistes anticapitalistes des dernières décennies.

Lire l'article lié

La Base

3 rue Pierre Roche, 13004 Marseille

19:30 21:30

Ce mois-ci l’argent récolté servira à renflouer la caisse IVG hors délais du Planning Familial de Marseille. Retour ligne automatique
De nombreuses femmes se retrouvent à devoir aller avorter à l’étranger car les délais légaux français ont été dépassé, et elles n’ont pas forcement les moyens de couvrir les frais occasionnés. Cela coute grand minimum 1500 euros à chaque fois.
Cette caisse permet de les soutenir financièrement, mais aussi de les accompagner dans leurs choix, et de garantir le droit à l’avortement à tout.es.
Il y aura un peu de docs sur place et quelqu’un.e pour faire un petit topo sur le sujet & discuter.

Lire l'article lié

Manifesten

59 rue Thiers, 13001, Marseille

samedi 15 janvier
19:00 21:00

Fer de la lance du « développement durable », la compensation écologique est la séduisante idée d’une politique verdie du capitalisme. Aucun hectare ne pourra être bétonné sans que ses préjudices soient contrebalancés par un investissement dans la sauvegarde d’espaces naturels. Benoit Dauguet nous montre par une enquête de terrain, que cette politique, en plus de n’être que le verni du capitalisme vert, est le symptôme de la considération du capitalisme pour le vivant. Évaluer, abstraire, mesurer, sont la seule politique de l’économie. La compensation écologique n’existe que pour des comptables qui veulent réduire le monde à un tableau excel.

Lire l'article lié

Manifesten

59 rue Thiers, 13001 Marseille

dimanche 16 janvier
13:00 16:00

Le 2 janvier dans le bassin de Fraye a été trouvé le corps de Zakaria. Il tentait de rejoindre la France en traversant la frontière franco-italienne comme tant d’autres considérés comme illégaux par les États. Il y a perdu la vie comme au moins 7 autres depuis 2018 dans nos montagnes. La faute en revient aux États français et italien qui surenchérissent dans la répression et conduisent à de telles situations. Rafles, fichages et chasses à l’Homme en montagnes sont ce que subissent les sans-papiers aux frontières. Les frontières qui matérialisent la violence d’État. La mort de Zakaria n’est pas un événement isolé mais nous rappelle que cette violence étatique est systémique et organisée, cela illustrée par chaque présence des outils répressifs de l’État (PAF, gendarmerie, police, armée). La frontière alpine est un maillon de cette chaîne répressive internationale. Nous considérons au vue de ces faits que nous devons réagir et nous mobiliser pour mettre fin à l’exploitation meurtrière des personnes illégalisées.
Ce ne sont pas les montagnes qui tuent, ce sont les États et leur police. Face à cela s’organiser est une nécessité.

Lire l'article lié

Clavière
14:00 20:00

Comment parler d’écologie dans une ville où la précarité est si répandue que l’accès au mode de vie proposé par la transition écologique est un privilège évident. Passer le confinement hors des villes, manger mieux pour être en bonne santé... Comment faire pour donner accès aux personnes les plus précaires à une alimentation de qualité ou à des lieux en dehors des villes.
Rencontre et discussion croisée avec des personnes impliquées dans les réseaux de solidarité de banlieue parisienne. Il s’agira de poser les enjeux autour de l’aide alimentaire et du confinement, défricher en quoi les questions d’alimentation sont devenues centrales et comment elles ont transformé tant les collectifs que leurs alliances. Parce que connaitre le réel c’est se donner des armes, sera abordée une enquête menée sur l’aide alimentaire et sur les réseaux de solidarité.
Il n’est pas rare pour beaucoup de personnes ayant quitté leur pays de se retrouver dans un dilemme : vendre la parcelle familiale pour se créer une opportunité en Europe. Il est régulier que ces personnes une fois ici travaillent dans le BTP, le ménage, la sécurité ou la cuisine qui sont de grands pourvoyeurs d’emploi. Sera donc aussi évoqué le projet A4 dont l’objectif premier est de construire une dynamique d’accueil, de formation et d’accès au travail pour des personnes avec ou sans papiers, qu’ils/elles soient urbaines ou rurales.

Lire l'article lié

La Dar

127 rue d’Aubagne, 13006 Marseille

jeudi 20 janvier
18:30 21:30

Cet ouvrage se veut une suite à un livre écrit en 2006, évoquant le mouvement zapatiste de 1994 à 2006 à travers les textes du sous-commandant insurgé Marcos. Après la trahison de 2001, le mouvement zapatiste décide d’avancer dans son projet d’autonomie envers et contre tout. On le suivra, jusqu’en 2021, dans sa volonté de transformer la vie quotidienne en territoire zapatiste et d’élaborer un projet anticapitaliste pour le pays. On le suivra dans des projets improbables qui questionnent l’art et les sciences, qui fait aux luttes des femmes une place essentielle et qui les lancera à la « conquête » du monde.

Lire l'article lié

Librairie Transit

51 Bd de la Libération - Marseille, 13001

samedi 22 janvier
17:00 22:00

Soirée d’information et d’échange sur la situation du compagnon Claudio Lavazza, avec la projection d’une interview et d’une vidéo sur le braquage de Cordoba, moment de son arrestation. Des mises à jour et des discussions suivront. L’événement se poursuivra par un repas et un apéritif en soutien.

Lire l'article lié

L’Impatience

45 bd Pardigon, 13004

17:00 19:00

En 1930, un long article du journal suisse Die Neue Zeit titre : « Marseille, capitale du naturisme ». L’énoncé relate que la cité phocéenne est un lieu idéal pour promouvoir ce nouvel art de vivre et salue la création de la première association naturiste de France : Les naturistes de Provence. Bruno Saurez, qui a écrit l’histoire du mouvement local viendra présenter son livre dans le cadre des causeries mensuelles du CIRA-Marseille, le Samedi 22 janvier 2021 à 17 heures.

Lire l'article lié

CIRA

50, rue Consolat - 13001 Marseille

dimanche 23 janvier
18:00 20:30

Première assemblée antifasciste en vue de se rencontrer, se retrouver et discuter entre intéréssé·es et de commencer à s’organiser pour ces prochaines semaines.

Lire l'article lié

Snack

1A rue Espérandieu 13001 Marseille

lundi 24 janvier
20:00 23:36

Projection et discussion autour du documentaire : « Un nuevo pais nace desde las barricadas » (Un nouveau pays nait depuis les barricades) sur les grandes mobilisations en Colombie du printemps 2021. À Manifesten, lundi 24 janvier avec une cantine après la proj.
En Colombie, Le 28 avril 2021 restera gravé dans l’Histoire comme étant le début du « Paro Nacional » (blocage national). Des réformes fiscales et l’arrogance du gouvernement ont déclenché une mobilisation nationale d’envergure avec des manifestations, des blocages de route et de villes pendant des semaines, des points de blocage devenant des points de rassemblement de toute sorte de gens.
On se rappellera de ce « paro » pour sa résistance inspirante, mais également pour ses 80 mort·es, ses près de 300 disparu·es ou encore ses centres de tortures dans des hangars d’épicerie.
Le film de 30 minutes, réalisé par le Cedins (une organisation locale), sera présenté par des membres de la Red de Hermandad y Solidaridad con Colombia- réseau de solidarité avec les luttes sociales en Colombie.
TRAILER DU FILM
Ce réseau créé en Colombie dans les années 1990, est présent dans divers pays du continent américain et d’Europe. Sur place, c’est l’un des espaces de coordinations d’organisations sociales.
Les associations hors de Colombie se mobilisent quant à elles principalement dans la diffusion d’information et l’organisation d’accompagnements des organisations sociales en Colombie par des personnes non colombiennes.
Pour plus d’information sur le paro :
https://pasc.ca/fr/article/la-piedra-bulletin-dinformations-et-danalyses-sur-lextractivisme-mai-2021

Insurrection et répression d’Etat en Colombie


Depuis le 28 avril, des millions de colombienEs sont dans la rue. La répression est féroce. Un texte et un podcast.

podcast :
Caradiovana's (@caradiovana) profile on Instagram

pour mieux comprendre le contexte :
la brochure : Paroles de ColombienNEs
autre brochure : Récupération de terres Nord Cauca, Colombie
Cette brochure mêle écrits et témoignages oraux sur la lutte pour la Libération de la Terre Mère dans le Nord du Cauca menée par les peuples autochtones de cette région, en particulier le peuple Nasa, et soutenue par diverses composantes du mouvement social colombien.
l’article de 2017 paru sur mia "Le plan pour « Gaza-ifier » le processus de paix colombien"
actualités d’Amérique Latine à voir sur le site deSecours rouge
compagnie pétrolière française PERENCO bien présente dans 15 pays comme la Colombie...Retour ligne automatique
son contact en France :
7 rue de Logelbach
75017 Paris
Tel : 33 (0)1 53 57 66 00 Fax : +33 (0)1 47 20 38 43

Lire l'article lié

Manifesten

59 rue Thiers
13001 Marseille