Ephéméride des luttes : 10 décembre

L’internationalisme prévaut dans l’éphéméride des luttes du 10 décembre. Parce que ce qu’il se passe ailleurs, les problèmes des autres, sont aussi les nôtres.

1971 : A Strabane en Irlande du Nord, l’IRA abat deux membres de l’Ulster Defence Regiment (UDR).

1981 : A Lyon, le groupe révolutionnaire l’Affiche Rouge braque une BNP dans le deuxième arrondissement.

1984 : A Toulon, action à l’explosif attribuée aux Hooligans Internationalistes contre la Société Lyonnaise de banque.

  • A Paris, l’Affiche Rouge pose une bombe contre le siège d’ELF Aquitaine en soutien à la lutte des Canaques.

1992 : A Belfast, la Irish National Liberation Army (INLA) tire sur un membre du Conseil, le blessant. En parallèle, l’IRA fait sauter trois bombes incendiaires dans un complexe industriel, provoquant de sérieux dégâts.

  • A Londres, l’IRA fait sauter deux bombes près de Wood Green, qui blessent de nombreux policiers.

1997 : Le prisonnier de l’IRA Liam Averill parvient à s’évader de la prison de Maze en se déguisant en femme au moment où sa famille ressortait après avoir passé la fête de Noël avec lui.

2008 : A Athènes, c’est la grève générale, qui termine en longs affrontements avec la police. Les émeutes s’étendent à 42 préfectures dans toute la Grèce.

  • Un peu partout, actions de solidarité avec les émeutes en Grèce suite au meurtre d’Alexis Grigoropoulos par la police le 6 décembre. A Madrid, l’agence de voyage Grecotours est saccagée. A Oslo, occupation et dégradation de l’ambassade de Grèce. A Mexico, attentat à l’explosif contre un poste central de la police (revendiqué par ’des anarchistes individualistes contre l’ordre établi’). A Bristol, sept voitures de police sont sabotées. A Moscou, un engin incendiaire est lancée contre le consulat grec. A Barcelone, manifestation de 800 personnes qui finit par saccager des vitrines. A New York, le consulat grec est vandalisé. A Rome et Bologne, petits affrontements avec la police au cours de manifestations. A St-Gilles en Belgique, une voiture de police est incendiée devant un commissariat. Tout ça sans compter les dizaines de rassemblements et de tags devant les consulats et ambassades.

2010 : A Lyon, les locaux de l’association de sécurité des Buers est incendiée quelques jours après sa présentation. Celle-ci voulait rajouter des flics, de la vidéosurveillance, armer les policiers municipaux et développer des techniques de profiling.

  • A Londres, dans le cadre de la mobilisation étudiante, une cabane de sécurité est incendiée près de London Bridge après que la police montée charge dans le tas, faisant de nombreux blessés.

2013 : En Argentine, le pays est en proie depuis des jours à une vague d’attaques et de pillages de magasins suite à la hausse du prix de la vie. On compte à ce moment-là déjà sept morts, 1900 magasins pillés par la foule dans 17 provinces différentes, avec leur lots d’affrontements avec la police.

2018 : A Bologne, une charge explosive saute dans les locaux du groupe néofasciste Forza Nuova vers 3h30 du matin, sans faire de blessés.

  • A Vézac en Dordogne, les deux véhicules personnels d’une députée LRM sont incendiés devant son domicile.

PS :

Voir aussi l’éphéméride anarchiste du 10 décembre.

A lire aussi...