Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Ephéméride des luttes : 14 février

|

Si "le révolutionnaire est guidé d’un profond sentiment d’amour", comme le disait le camarade Ernesto, alors le 14 février de l’éphéméride des luttes brûle d’un amour ardent. Et il n’est d’ailleurs pas le seul à brûler.

1831 : A Paris, c’est la première de deux journées d’émeutes dans le quartier de Saint-Germain, de l’Auxerrois et de l’Archevêché.

1894 : A Neuilly, une bombe anarchiste explose à l’hôtel particulier du Comte Salverte, 32 rue Ch. Laffitte.

1927 : Au Portugal, 270 personnes sont tuées et plus de mille autres blessées au cours de la répression d’un soulèvement populaire.

1937 : A Caspe dans la province de Saragosse, en Espagne, "a lieu le Congrès constitutif de la "Fédération des collectivités d’Aragon" ou "Conseil d’Aragon", représentant au début 275 villages (auxquels s’ajouteront rapidement de nouvelles collectivités). Les premières mesures adoptées sont la suppression de la monnaie et la construction d’un véritable fédéralisme. Cette importante oeuvre constructive sera détruite par les staliniens le 11 août 1937."
Repris de l’éphéméride anarchiste.

1949 : Au Canada, dans la province du Québec, c’est le début de la grève d’Asbestos, dite aussi ’grève de l’amiante’, une grève qui opposera les mineurs à leurs patrons durant plus de quatre mois et qui marquera le début de la ’Révolution silencieuse’.

1968 : A Paris, "journée de la matraque" : 3000 manifestant-e-s cinéphiles sont durement réprimés par les CRS lors du conflit entre la Cinémathèque française et André Malraux, alors ministre de la culture.

1974 : A Plounéour-Ménez, le Front de Libération de la Bretagne/Armée Révolutionnaire Bretonne (FLB/ARB) fait sauter un émetteur télé, qui prive la région de sa couverture pendant plusieurs mois. Le directeur de l’endroit, Pierre Péron, est involontairement victime collatérale de l’explosion, celui-ci faisant une crise cardiaque.

1982 : A Paris, dans le huitième arrondissement, le Groupe Bakounine-Gdansk-Paris-Guatemala-Salvador fait sauter les bureaux de la multinationale américaine Bendix et ceux d’une société minière colombienne.

1983 : A Issy-les-Moulineaux (92), les Hooligans Internationalistes font exploser la société SAMM, qui fabrique du matériel militaire.

1987 : A Rome, le groupe ’Guérilla Métropolitaine pour le Communisme’ braque un fourgon blindé de la poste contenant 2 milliards de lires. Deux agents sont tués dans la fusillade qui s’engage au cours du braquage.

1991 : En Espagne, les GRAPO (Groupes de résistance antifasciste du premier octobre) font sauter un tronçon de la ligne ferroviaire Madrid-Séville.

  • A Bonn, la Fraction Armée Rouge (RAF) mitraille l’ambassade des États-Unis pour protester contre la guerre du Golfe.

1996 : Dans la faculté de Droit de l’université autonome de Madrid, ETA abat Francisco Tomás y Valiente, juriste, historien et professeur.

2005 : Lancement de Youtube.

2006 : A Urdax en Navarre, ETA fait sauter une voiture piégée devant une discothèque, sans faire de blessés mais avec de gros dégâts matériels.

2011 : Au Bahreïn, c’est le "Jour de Rage" dans la continuité des soulèvements qui secouent le monde arabe. 55 manifestations ont lieu dans 25 endroits différents. La police est extrêmement violente dans de nombreux cas, ce qui provoquera la mort de Ali Abdulhadi Mushaima, touché par un coup de fusil à pompe. Il avait 21 ans.

2012 : Dans la région de Moscou, l’ALF-ELF (Front de Libération Animale – Front de Libération de la Terre) incendie deux répétiteurs téléphoniques en solidarité avec des anarchistes en prison en Suisse et en Indonésie.

2013 : Dans le quartier de Kreuzberg à Berlin, un piquet contre l’expulsion d’une famille turque de leur appartement aidée par des centaines de personnes tourne à l’émeute. Un récit sur Le Chat Noir Emeutier.

2014 : A Caracas, des milliers d’étudiant-e-s affrontent la police pour plusieurs journées de suite dans le cadre de grandes mobilisations.

2017 : A Athènes, des affrontements ont lieu à l’intérieur du Palais de Justice entre nazis et antifascistes à l’occasion du procès de plusieurs membres d’Aube Dorée (notamment pour le meurtre du rappeur antifasciste Pavlos Fyssas -aka Killah P-).

2019 : A Cagliari en Sardaigne, un répétiteur téléphonique est incendié sur la place de la Maremma en soutien aux anarchistes emprisonnés et suite à l’expulsion de l’Asilo occupato à Turin.

P.-S.

Voir également l’éphéméride anarchiste du 14 février.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net