Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Ephéméride des luttes : 23 mars

|

L’éphéméride des luttes du 23 mars commémore la proclamation des Communes en grèves et manifestations insurrectionnelles, à Marseille, comme ailleurs, sachant bien que les révolutionnaires et autres communard-e-s étaient déjà "tou-te-s des casseurs".

1801 : En Russie, assassinat du tsar Paul après une vie de tyrannie.

1871 : A Lyon, proclamation de la Commune.

  • A Marseille, "après plusieurs tentatives avortées (8 août et 1er novembre 1870) un mouvement insurrectionnel met en place la Commune de Marseille.
    Après l’annonce de l’insurrection parisienne et la provocation de Thiers et de l’armée, une insurrection populaire s’empare des bâtiments publics. Une Commission départementale, composée de 12 membres représentatifs des diverses parties (dont Charles Alerini pour l’Internationale) avec à sa tête le radical Gaston Crémieux, ratifie les pouvoirs de la Commune révolutionnaire. Le drapeau noir est arboré (en signe de deuil de la Patrie) sur la préfecture. "A Marseille, les citoyens prétendent s’administrer eux-mêmes, dans la sphère des intérêts locaux." Le 3 avril, la troupe appuyée par trois navires qui croisent au large du port, marche sur la ville. Le 4 avril malgré les barricades dressées, la fraternisation de deux bataillons d’infanterie et une ultime médiation tentée par Gaston Crémieux, l’armée fait bombarder la ville, 300 obus tombent sur la préfecture et des combats acharnés se déroulent jusqu’au soir où la préfecture est finalement investie par les marins. La Commune marseillaise est vaincue et la répression cléricale et réactionnaire peut s’exercer impitoyablement.
    "
    Repris de l’éphéméride anarchiste.

1921 : A Milan, attentat anarchiste contre le théâtre Diana, où la cible était le commissaire Gasti.

1927 : En Chine, 250 travailleurs révolutionnaires sont abattus après que Chang-Kai-Shek s’empare de la ville de Shangai.

1950 : A San Severo en Italie, les travailleurs de la ville se soulèvent contre les forces de police, ils dressent des barricades partout et font l’assaut des armureries et du local du MSI, le nouveau parti fasciste. L’armée descend dans les rues avec les chars d’assaut pour occuper la ville et réprimer le soulèvement insurrectionnel, faisant un mort et une quarantaine de blessés. 184 personnes seront par la suite jugées pour "insurrection armée contre les pouvoirs de l’Etat".

1965 : Au Maroc, de grandes manifestations étudiantes ont lieu dans la plupart des grandes villes du pays, lesquelles seront durement réprimées par la police et par l’armée.

1967 : Guevara commence la guérilla en Bolivie, où il finira par trouver la mort.

1973 : - A Bologne, congrès de formation de l’Autonomie Ouvrière.

  • Dans le triangle des Bermudes, disparition du cargo de 20.000 tonnes Anita.
  • A Belfast, sur Antrim Road, l’IRA abat trois soldats de l’armée britannique.

1977 : A Paris, les NAPAP (Noyaux Armés Pour l’Autonomie Populaire) abattent Jean Antoine Tramoni, assassin de l’ouvrier maoïste Pierre Overney cinq ans plus tôt.

1978 : A Paris, arrestations de membres des GARI.

1979 : A Paris, une manifestation de 100.000 personnes débouche sur des affrontements extrêmement durs entre la police et les sidérurgistes soutenus par les autonomes, contre le licenciement annoncé de 21.000 personnes. Les "Brigades Autonomes" revendiquent la destruction de 150 magasins.

1986 : - A Aix-en-Provence, les locaux professionnels d’une entreprise de cheminées appartenant à une conseillère régionale du Front National sont incendiés.

  • A Athènes, la statue du président américain Truman est détruite par une bombe de l’Organisation Révolutionnaire Christos Cassimis, contre l’impérialisme américain.

1988 : Au Nicaragua, un accord de cessez-le-feu est trouvé entre les Sandinistes et la Contra.

2006 : « Nous sommes tous des casseurs » (banderole à Rennes) : Partout en France, 450.000 personnes défilent contre le CPE (Contrat Première Embauche). A Paris, grand chaos et affrontements place des Invalides. Une cinquantaine de voitures sont détruites, les commerces et les banques attaquées. Affrontements également à Marseille, à Grenoble, Rennes, Lyon, à Savigny-sur Orge, à Ivry-sur-Seine, St-Denis, Drancy, Bondy et au Raincy.

2009 : A Bologne, un engin explosif détonne contre un siège de la Ligue du Nord, parti d’extrême-droite italien.

2011 : A Palerme, la présentation d’un livre lié aux néofascistes de Casapound devait se faire dans une librairie de la ville, mais une manifestation est organisée contre l’événement, créant un beau bordel en ville qui termine en affrontements.

  • A La Paz en Bolivie, c’est une manifestation d’étudiant-e-s qui réclament plus d’autonomie qui débouche sur de violents combats contre la police.

2015 : A Athènes, les ’Incendiaires de quartier’ incendient en partie un local du parti au pouvoir Syriza, en soutien aux revendications des prisonniers en grève de la faim et contre le désamorçage des luttes par les faux espoirs sociaux-démocrates.

  • A Cocachacha près d’Arequipa au Pérou, 4000 personnes paralysent la ville contre un nouveau projet minier de Tía María. L’intervention de la police provoque quelques échanges de projectiles entre manifestant-e-s et policiers.

P.-S.

Voir également l’éphéméride anarchiste du 23 mars.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net