Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Ephéméride des luttes : 28 janvier

|

C’est dans la rue que se déroule une grande partie de l’éphéméride des luttes du 28 janvier. C’est là qu’on y manifeste, qu’on s’y bat, qu’on lutte contre tout ce qui nous opprime et nous exploite. En bref, c’est là qu’on s’énerve.

1908 : Au Portugal, une tentative de renverser le dictateur João Franco échoue.

1917 : Les Etats-Unis abandonnent leurs recherches du révolutionnaire Mexicain Pancho Villa.

1918 : En Allemagne, une grève générale insufflée par les militants révolutionnaires a lieu dans la plupart des grandes villes du pays.

1935 : L’Islande devient le premier pays à légaliser l’avortement thérapeutique.

1946 : A Santiago du Chili, une manifestation de milliers de personnes a lieu en soutien à des ouvriers des Salitreras Mapocho et de Humberstone. Arrivés sur place, la police et les carabineros ouvrent le feu sur la foule, faisant 6 morts. C’est le "massacre de la Plaza Bulnes".

1957 : A Alger, une grève générale commence, mais l’arrivée des parachutistes français fait tourner court à l’événement.

1973 : A Derry en Irlande du Nord, de sérieuses émeutes ont lieu dans la foulée du premier anniversaire de commémoration du "Bloody Sunday".

1975 : - A Washington, le Weather Underground place une bombe contre la section vietnamienne de l’agence internationale pour le développement en réaction à la guerre qui continue.

  • En France, le gouvernement lance un important programme de construction de centrales nucléaires, ce qui déclenche une grande décennie de lutte contre ces installations et ce type de production d’énergie. Voir par exemple la brochure "Actions directes contre le nucléaire 1973-1996" sur Infokiosques.net.

1976 : A Rome, les Noyaux Armés Prolétariens (NAP) tirent dans les jambes de Pietro Margariti, conseiller en cassation et directeur d’un bureau de la Direction générale des Instituts de Prévention et des Peines du ministère de la Justice.

1977 : A Madrid, les GRAPO (Groupes de résistance antifasciste du premier octobre) abattent deux policiers. Pour rappel, l’Espagne est alors toujours régie par la constitution franquiste, quand bien même le dictateur est mort deux ans plus tôt.

1978 : A Rome, des militants de la gauche extraparlementaire réalisent un braquage de bijouterie. Une fusillade se déclenche au moment où le propriétaire tente de défendre son magasin, et il est tué.

1982 : A Padoue, le général des forces armées américaines (et commandant de l’OTAN) James Lee Dozier est libéré par les services antiterroristes italiens. Il avait été enlevé par les Brigades Rouges 42 jours plus tôt à Vérone, le 17 décembre.

1983 : A Colomiers, près de Toulouse, le CLODO (Comité Liquidant et Détournant les Ordinateurs), se présentant comme composé de travailleurs de l’informatique, fait sauter le centre de traitement informatique de la préfecture de Haute-Garonne.

  • A Rome, les ’Noyaux pour le pouvoir du prolétariat armé’ (liés aux Brigades Rouges) enlèvent la surveillante de prison Germana Stefanini. Celle-ci sera finalement abattue, chose de laquelle se dissocieront de nombreuses détenues de la prison.
  • En Pologne, les dirigeants de Solidarność demandent aux travailleurs polonais de se préparer à une grève générale, « seul moyen de briser la dictature existante ».

1994 : A Londres, une bombe de l’IRA saute dans un magasin situé sur Oxford Street, tandis qu’une autre charge est désamorcée.

1997 : Près de Belfast, deux roquettes sont tirées sur une patrouille du Royal Ulster Constabulary, les troupes militaires anglaises en Irlande du Nord. L’attaque est attribuée à l’IRA et ne fait pas de blessés.

2003 : Dans un discours, Georges W. Bush accuse pour la première fois l’Irak de posséder des armes de destruction massive, prétexte à l’invasion du pays pour s’emparer de ses ressources en hydrocarbures. Nous vivons encore aujourd’hui les conséquences de ceci, puisque Daesh a été en bonne partie formé par d’anciens officiers de Saddam Hussein suite à la défaite de ce dernier.

2011 : En Egypte, de grandes manifestations émeutières ont lieu dans tout le pays dans le cadre de la révolution égyptienne. Dans de nombreux cas, des morts sont à déplorer du côté des manifestant-e-s. Les émeutes se poursuivent durant la nuit, notamment au Caire, malgré le couvre-feu national décrété par le gouvernement. Les manifestant-e-s incendient le siège du Parti national démocrate (PND), un commissariat et de nombreux véhicules de police. Au terme de cette "journée de la colère", on parle de 19 morts.

2012 : A Oakland, les militant-e-s de l’initiative "Occupy Oakland" affrontent la police lors d’une manifestation.

2014 : - A Bahía Blanca en Argentine, suite à un conflit interne à un syndicat, où les membres ont cherché à pénétrer par la force dans les locaux car ils étaient mécontents de la gestion qu’en faisait le secrétaire général, des affrontements ont lieu entre les deux groupes, y compris à l’aide d’armes à feu. Lorsque la police arrive, une partie de la tension se retourne contre eux, mais ils mettent vite fin à l’épisode.

  • Au Port et à Saint-Paul à La Réunion, une manifestation lycéenne débouche sur des affrontements avec la police. Ils manifestaient contre la chaleur étouffante dans les classes et exigeaient un nouveau calendrier des cours.

2015 : - A Berlin, le groupe autonome Muslim Hù (nom d’un jeune kosovar tué par des agents en 2014) incendient un véhicule de Sodexo (qui fournit prisons et centres de rétention en nourriture) et un de Wisag (qui les nettoie).

  • A Tlacolula au Mexique, la ville se retrouve sans transports publics par protestation pour la régularisation d’une route et contre le monopole des autobus. Les travailleurs des transports bloquent les routes, incendient un poste de police municipal et des fusillades ont lieu lors des affrontements qui se déclenchent. Des barricades se dressent alors.

2016 : A Saronno en Italie, les bureaux de Rotodyne (qui construit et entretient hélicoptères et avions de combat) sont attaqués au molotov.

  • A Kouaoua en Nouvelle-Calédonie, 45 mètres d’un tapis roulant d’une mine d’extraction de minerai de nickel sont incendiés.

2017 : - A Athènes, c’est le Ministère de la culture qui est la cible de molotovs de la part d’anarchistes.

  • A Bellvitge, à l’Hospitalet près de Barcelone, deux voitures de l’entreprise de sécurité privée Prosegur sont incendiées en solidarité avec les anarchistes emprisonné-e-s en Allemagne pour l’histoire du braquage d’Aachen.

2018 : A Rennes, deux cocktails molotov sont lancés par "des rageuses" contre des engins de chantier en solidarité avec la ZAD et avec les personnes accusées d’avoir incendié une voiture de police en mai 2016. Communiqué à lire sur Attaque.

P.-S.

Voir aussi l’éphéméride anarchiste du 28 janvier.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net