Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Ephéméride des luttes : 29 novembre

|

Vu ce qu’il s’est passé hier, le 29 novembre de l’éphéméride des luttes est bien déterminé à prendre sa revanche, et ce partout autour du monde. Colère noire contre les gouvernants !

1981 : A Golfech, violents affrontements lors d’une manifestation antinucléaire. Après la manifestation, une entreprise est incendiée. Dans la foulée, à Valence-d’Agen, une cinquantaine de personnes attaque la gendarmerie au molotov.

  • A Toulouse, le même soir, le rez-de-chaussée du commissariat du Mirail est incendié (ainsi que six mobylettes) et un local d’EDF est détruit à l’explosif à Colomiers.

1984 : A Paris, les locaux du syndicat autonome du personnel pénitentiaire sont plastiqués, ce que revendiquera le groupe ’Géronimo’ : « pour manifester notre colère contre la politique criminelle des socialistes en matière d’extradition et pour manifester notre soutien aux prisonniers et prisonnières qui luttent contre l’avilissement de l’enfermement. Nous appelons tous les révoltés et les anarchistes à déterrer la hache de guerre ».

1997 : A Burns, en Oregon, un groupe ALF/ELF (Front de Libération Animale/Front de Libération de la Terre) incendie le Bureau de l’Aménagement Territorial des Corrals des Chevaux, et notamment leur abattoir, libérant 400 chevaux sauvages et faisant près de 500.000 dollars de dégâts.

1999 : A Seattle, début des mobilisations contre la tenue d’un sommet de l’OMC dans la ville à partir du lendemain. Les divers journées de lutte bloqueront le centre-ville provoquant de sérieux problèmes pour la tenue du sommet, le black bloc connaît une médiatisation inouïe jusqu’alors et le mouvement antimondialisation, aussi dit No Global, est en plein essor. C’est le début de ce qui passera à la postérité sous le nom de la "Bataille de Seattle".

2005 : A Bothell, dans l’État de Washington, l’ELF incendie un engin de chantier.

2011 : Autour de l’université d’El Alto, dans les hauteurs de La Paz en Bolivie, des manifestations étudiantes affrontent la police. Le matin, la mobilisation avait envahi l’aéroport en faisant sauter le grillage avec de petites charges d’explosif.

  • A Cajamarca au Pérou, suite à une série de violentes manifestations contre l’exploitation de mines par la compagnie Conga, cette dernière annonce qu’elle suspend son projet minier dans la région. La ville était déjà soumise depuis trois mois à des restrictions d’eau, or l’exploitation minière requière en plus une énorme quantité d’eau pour fonctionner, ce qui aurait achevé de priver la population de cette ressource indispensable. Après une longue mobilisation, le mouvement remporte donc cette victoire au soir de la plus violente manifestation de la période.

2013 : A Gazipur, au Bangladesh, les ouvrier-e-s d’une grande usine de textile d’une multinationale occidentale incendient le bâtiment de dix étages de la compagnie suite à la répression par balles d’une grève ouvrière.

2014 : A Lyon, manifestation contre le congrès national du Front National. De nombreuses banques, agences d’intérim et autres symboles sont attaqués durant le cortège, assez rapidement dispersé.

2015 : A Paris, c’est l’ouverture de la COP21, ou la mascarade visant à faire croire que les Etats libéraux s’engagent pour la défense de l’environnement. Des dizaines de milliers de personnes manifestent pour s’opposer à ce foutage de gueule éhonté, même si la Préfecture de police interdit le rassemblement place de la République. Logiquement, de violents affrontements s’ensuivent. Un retour sur la journée en vidéo par Taranis News :

2016 : A Brasilia, dans le cadre du vote de nouvelles mesures d’austérité au Congrès brésilien, plus de 10.000 personnes manifestent contre l’austérité et les coupes budgétaires. De durs affrontements éclatent, lors dequels émergent des cocktails molotov. Des voitures de parlementaires sont incendiées dans la bataille, du moins le croit-on.

P.-S.

Voir de plus l’éphéméride anarchiste du 29 novembre.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net