Soulèvements de la Terre : 1 banderole = 4 gardes à vues

Ce samedi 5 février, une action co-organisée par Extinction Rebellion Lyon et Youth for Climate Lyon s’est déroulée sur la place des Terreaux. Nous avons souhaité dénoncer les activités écocidaires de Bayer Monsanto, dont le siège social en France se trouve à Lyon.

Nous inscrivons cette action symbolique dans le cadre de la campagne décentralisée des Soulèvements de la Terre, à un mois de la mobilisation massive prévue à Lyon le 5 mars 2022.
La mobilisation symbolique et artistique, avec l’intervention d’un groupe de danse, a été réprimée par les forces de l’ordre de manière sournoise, en suivant les militant-e-s pour les interpeller à bonne distance de la foule. Plusieurs personnes sont à l’heure actuelle en garde à vue, notamment des mineur-e-s.

Bye bye Bayer, Ciao Monsanto

Ceci est un ultimatum. Le siège social France de Bayer-Monsanto, installé à Lyon, doit partir. Nous leur laissons trois mois pour faire leurs cartons et déguerpir de leur tour de verre, et d’ici-là nous saurons le leur (...)

Pour une banderole ignifugée posée sur une lourde grille en métal, on interpelle des militant-e-s qui essayent simplement d’appeler à la réaction face à la destruction du vivant causée par les multinationales comme Bayer Monsanto. Ce n’est malheureusement pas une surprise venant d’un pouvoir sourd et aveugle aux revendications, s’appuyant lourdement sur le soutien des forces de l’ordre pour ne pas être submergé par son impopularité. C’est une preuve de plus, s’il en fallait, que les forces de l’ordre sont et seront toujours au service des puissances bourgeoises, contre la volonté des peuples.

Ils ne nous feront pas taire.

Nous continuerons de nous battre pour une justice climatique et sociale. Nous continuerons d’affirmer que Bayer Monsanto n’a sa place nulle part, ni à Lyon ni ailleurs. Nous restons mobilisé-e-s et déterminé-e-s, et nous tenons prêt-e-s pour désarmer l’agroindustrie le 5 mars.

A lire aussi...