Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

armement policier

Infos globales > Répressions - Prisons

Violence en réunion par des policiers armés de flashball : les juges confirment.

Collectif 8 juillet
Le huit juillet 2009 à Montreuil, suite à l’expulsion d’un immeuble occupé, La Clinique, la police nous a tiré dessus au Flashball. Cinq personnes ont été touchées à la nuque, au front et à la clavicule. Joachim a perdu un oeil. Nous nous sommes constitués en collectif pour préparer le procès contre les policiers, s’organiser avec d’autres personnes blessées et enquêter sur les pratiques et les armes de la police.
Aujourd’hui, le tribunal de grande instance de Bobigny a condamné trois policiers pour violences volontaires avec arme : 15 mois de prison avec sursis et 18 mois d’interdiction de port d’arme pour le gardien de la paix Le Gall, et 7 mois avec sursis et 12 mois d’interdiction de port d’arme pour le gardien de la paix Vanderbergh et le brigadier Gallet. Aucune interdiction d’exercer n’a été retenue malgré les réquisitions du procureur.

Infos globales > Répressions - Prisons

[Nantes] L’État condamné pour un tir de LBD 40

Pierre Douillard est lycéen en 2007 quand il proteste contre la LRU. En manifestation à Nantes, il reçoit en plein visage un projectile de LBD 40. Il perd l’usage de son œil droit. C’est le premier mutilé d’une longue série par cette arme, fraîchement mise en service. En 2012, sa plainte contre le policier auteur du tir aboutit à une relaxe. Néanmoins, le bras de fer continue et le 21 octobre dernier, le tribunal administratif de Nantes examinait un recours quasiment inédit qui vise à mettre en cause la responsabilité de l’État dans les blessures provoquées par les flashballs. Un mois plus tard, le jugement est rendu et l’État est condamné. La dangerosité du LBD40 est reconnue par la justice.

Infos globales > Répressions - Prisons

Nouvelle arme des CRS : quand Libé repompe (mal) une enquête publiée sur Rebellyon

En juin, l’apparition d’un fusil entre les mains des CRS inquiétait les manifestant·es contre la Loi Travail. Pour évaluer la menace, des membres du collectif Contrib avaient alors cherché son nom. Un article de Libération publié trois mois après reprend l’ensemble des infos publiées sur Rebellyon, sans lien ni citation, mais avec un gros oubli.

| 1 | 2 | 3 |

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net