Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Ephéméride des luttes : 3 janvier

|

On parle malheureusement beaucoup de mort dans l’éphéméride des luttes du 3 janvier, à en croire que c’est elle le moteur de l’Histoire. Heureusement, on attaque aussi des prisons, entre autres, pour ne pas vivre en se laissant mourir.

1911 : A Londres, la police donne l’assaut à une maison habitée par des anarchistes lettons suspectés de cambriolage de bijouterie, qui opposeront une farouche résistance. Winston Churchill, venu coordonner l’assaut des forces de l’ordre, y perd un chapeau, traversé par une balle. La maison finit par brûler. L’éphéméride anarchiste apporte un récit : "L’affaire commence le 16 décembre 1910, lorsqu’une bande de cambrioleurs (qui s’avéreront être des révolutionnaires lettons) tente de pénétrer dans une bijouterie en creusant une galerie depuis un bâtiment qu’ils avaient loué. Repérés à cause du bruit et signalés à la police, neuf agents arrivent sur les lieux et pénètrent dans le bâtiment. S’ensuit alors une fusillade qui fera trois morts et deux blessés parmi les forces de l’ordre. Un des expropriateurs du nom de George Gardstein également atteint par balle, meurt le lendemain dans son logement de Grove Street durant la perquisition de la police.
D’intenses recherches permettront, une quinzaine de jours plus tard, de localiser "la maison des anarchistes", au 100 Sidney Street.
Ce 3 janvier 1911, à l’aube, le quartier est entièrement bouclé par d’importantes forces de police auxquelles les troupes de la garde écossaise se joindront en renfort une fois la lutte engagée. Malgré la disproportion des forces en présence (sept à huit cents hommes mobilisés), les deux révolutionnaires retranchés vont opposer une farouche résistance durant six heures.
Le ministre de l’Intérieur Winston Churchill qui s’était rendu sur place pour coordonner l’assaut, échappe de peu à la mort (une balle ayant traversé son chapeau haut-de-forme). Mais au moment où une pièce d’artillerie est amenée sur les lieux, la maison commence à brûler. Personne ne sortira de l’immeuble en feu et les policiers découvriront à l’intérieur deux corps, ceux de Fritz et William Svaars (connus aussi sous divers autres pseudonymes) mais pas de trace d’un des principaux suspects : Peter Piaktov alias "Pierre le Peintre" qui ne sera jamais arrêté. Cet épisode de l’illégalisme anarchiste a sans aucun doute été suivi avec attention par les futurs membres de la Bande à Bonnot.
A noter qu’une grande partie de cet Etat de siège a été filmé pour les actualités cinématographiques.
"

1925 : En Italie, Mussolini déclare que le régime parlementaire est aboli, tandis que le syndicat anarchiste USI est interdit.

1968 : A Londres, on retrouve un obus de mortier devant l’ambassade de Grèce pour protester contre le coup d’état militaire des Colonels de l’année précédente.

1972 : A Belfast, l’IRA fait sauter une charge explosive dans Callender Street. Les appels de sécurité n’ayant pas été assez pris au sérieux par les autorités, 60 personnes sont blessées.

1978 : A Padoue, 11 attentats sont commis par l’Organisation Ouvrière pour le Communisme contre autant de casernes de carabinieri et de locaux de la Démocratie Chrétienne, le parti au pouvoir.

1982 : A Rovigo, près de Venise, les COLP (Communistes Organisés pour la Libération du Prolétariat) attaquent la prison pour femmes à l’explosif et au fusil d’assaut pour libérer quatre militantes de Prima Linea qui y étaient incarcérées. L’évasion réussit, mais un retraité périt d’un infarctus au cours de l’assaut, alors que l’action ne devait faire aucun mort ou blessé. Voir photo d’illustration de l’article pour voir le trou dans le mur.

2000 : Au Mexique, les Forces Aériennes Zapatistes bombardent les locaux de l’Armée Mexicaine d’avions de papier.

2008 : Au Chili, au cours d’une occupation de terrain agricole par la communauté Mapuche, le jeune Matías Valentín Catrileo Quezada, ou plus court Matías Catrileo, meurt au cours de la répression à balles réelles par les groupes d’intervention spéciale de la police venus déloger les manifestant-e-s.

2012 : A Temuco au Chili, 2 bulldozers, une pelleteuse et un bureau administratif sont incendiés par l’Organe de Résistance Ancestrale Mapuche de la Coordination Arauco Malleco contre les compagnies forestières et minières qui pillent les terres Mapuche. La même nuit, le même groupe revendique l’action d’un camion et d’une cabine de gardes à Canete. Les policiers appelés sur les lieux ont été reçus à coups de feu et préféré faire demi-tour.

2013 : A Santiago du Chili, la manifestation d’hommage à Matías Catrileo détruit plusieurs banques et affronte la police.

2014 : A Phnom Penh au Cambodge, une grande grève des ouvrier-e-s du textile débouche sur des affrontements très intenses contre la police, à coups de pierres et de molotov. La gendarmerie cambodgienne tue quatre grévistes au fusil d’assaut au cours de ces manifestations.

  • A Santiago du Chili, lors de la manifestation de commémoration de la mort de Matías Catrileo, de durs affrontements éclatent contre la police dans le centre-ville.

2016 : A Santiago du Chili, la Cellule Anarchiste d’Attaque Incendiaire ’Feu et Conscience’ de la FAI-FRI place un engin incendiaire dans les locaux d’une compagnie de sécurité privée fondée par un ancien responsable de la police secrète de la dictature.

  • Toujours à Santiago, pour l’anniversaire de la mort du jeune Mapuche Matías Catrileo, une station-service est incendiée au cocktail molotov par des anarchistes solidaires.

2017 : A Conetta près de Venise, une révolte éclate dans le centre de rétention après la mort d’une jeune Ivoirienne, Sandrine Bakayoko. Les retenu-e-s mettent le feu au mobilier et prennent en otage des gardiens du centre de rétention.

2019 : A Döbeln dans la Saxe en Allemagne, une bombe artisanale explose devant les locaux du parti d’extrême-droite AfD.

P.-S.

Voir également l’éphéméride anarchiste du 3 janvier.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net