Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Ephéméride des luttes : 17 juin

|

Aujourd’hui 17 juin, l’éphéméride des luttes repart de plus belle. Aujourd’hui, des insurrections se mêlent aux grèves générales, aux actions directes et à l’antifascisme de combat.

1921 : - A Cuba, des émeutes de la faim se déclenchent dans les plantations de canne à sucre lorsque les vivres sont coupées aux ouvriers qui y travaillent. La répression fera cinq morts.

  • A Barcelone, sur la place Sant Jaume, l’anarcho-syndicaliste Salvador Salsench Sala tente d’assassiner le maire de la ville Antonio Martínez Domingo, tandis que d’autres militants de la CNT attendaient le gouverneur responsable du massacre de plusieurs militants syndicalistes, qui ne viendra finalement pas.
  • Toujours à Barcelone, un des responsables de la CNT, Evelio Boal, est assassiné devant la porte de la prison Modelo.

1923 : En Argentine, une grève générale se déclenche suite à l’assassinat de l’anarchiste Kurt Wilckens en prison. Wilckens avait jeté une bombe sur le colonel Varela, responsable de la mort de plus de 1500 ouvriers lors des grèves en Patagonie de 1922, et avait été mis en prison pour ça. Vous pouvez retrouver une biographie en suivant le lien.

1932 : A Rome, mort de l’anarchiste Angelo Pellegrino Sbardellotto, qui était revenu en Italie depuis les Etats-Unis pour tuer Mussolini. Il est arrêté le 4 juin à Rome en possession de deux bombes et d’un pistolet et est fusillé le 17 au cri de "Viva l’anarchia"

1953 : En RDA, insurrection des ouvriers de Berlin-Est. Le gouvernement voulait augmenter les normes de productivité. Plus d’un million de personnes descendent dans les rues pour s’opposer au pouvoir soviétique, qui employera les chars d’assaut contre les manifestant-e-s. Le pouvoir soviétique qualifie le soulèvement de fasciste (ce qui est évidemment faux, comme il le fera à Budapest en 1956 ou à Prague en 1968) et provoque la mort d’une centaine de personnes, tandis qu’une quinzaine de responsables du Parti sont tués. 1400 personnes sont par ailleurs arrêtées. La photo d’illustration de l’éphéméride d’aujourd’hui vient de cet épisode.

1966 : A Saint-Brieuc, le Front de Libération de la Bretagne tente d’incendier les bureaux de la perception, mais la bombe incendiaire déposée ne fonctionne pas.

1974 : A Padoue, les Brigades Rouges font irruption dans un siège du MSI (le nouveau parti fasciste) et abattent deux fascistes qui s’y trouvaient. Ce sont les premières actions meurtrières menées par les BR (qui existent depuis 1970 et se dissolvent officiellement en 1987).

JPEG - 47 ko
Aucun hommage pour les fascistes d’hier, aucune paix pour celles et ceux d’aujourd’hui
  • A Londres, l’IRA fait sauter une bombe dans le Westminster Hall, une chambre de décision politique.

1978 : En Irlande du Nord, près de Crossmaglen, l’IRA abat un officier et en enlève un autre.

1980 : La ville de Chooz est en état de siège au dernier jour de "l’enquête d’utilité publique" pour la construction d’une centrale nucléaire. "Deux blindés, équipés de lances à eau et de lames coupe-barrage, ont été amenés de Dijon. Côté manifestants, des barrages successifs ont été édifiés. Les casqués passent le premier barrage sans encombre mais les deuxième et troisième se révèlent plus gênants : arbres coupés, fils de fer barbelés, pneus enflammés, tiges de fer plantées dans le macadam. Les “bleus” prennent du retard, s’énervent, appellent un char de l’armée [un régiment est basé à Givet] pour dégager la voie.
08h : L’entrée dans Chooz se fait blindés en tête. Surprise ! La porte de la mairie est murée et ce qui ressemble à une mine est devant. La bombe qui est en réalité factice fait déplacer une équipe de déminage. Un treuil actionné par le tank abat le mur. Le dossier entre en retard…
Dès la fin de l’après-midi : Chooz est occupé par la flicaille. Des “baskets” (gardes mobiles non équipés et athlétiques, chargés de réaliser des arrestations) sont là.
A 19h : Le convoi des forces de l’ordre accompagnant le dossier s’ébranle. Les casqués marchent autour des véhicules, fusils lance-grenade en main. Ils sont accompagnés par une masse de manifestants qui chantent “Ce n’est qu’un au revoir”. A la sortie du village, les incidents éclatent, très violents. Matraques et gaz dispersent les manifestants pour permettre aux “bleus” de monter dans les cars. C’est au cours de ces incidents qu’un manifestant, conseiller municipal de Vouziers, est gravement blessé par un tir tendu à moins de 4 mètres dans le dos. Il gardera longtemps les séquelles de ses blessures.
Les six semaines d’enquête se terminent. Il pleut averse. Les manifestants se rendent à la salle des fêtes. Le village est bouclé par les mobiles. Les gens de l’extérieur ne repartent qu’après plusieurs heures, en voitures groupées pour plus de sûreté. Les anciens de Chooz font la comparaison avec l’occupation allemande en 1940-44 : ils n’avaient jamais vu autant d’uniformes qu’aujourd’hui…
Il y a 2 000 flics à Chooz et aux environs pour la clôture de l’enquête."

Repris de la brochure "action directe contre le nucléaire"

1997 : En Irlande du Nord, des attaques incendiaires ont lieu contre les domiciles de deux gardiens de prison.

2003 : A Rome, les ’Cellules d’Offensive Révolutionnaire’ font sauter des explosifs contre l’institut espagnol pour protester contre la répression en Espagne.

2009 : - A Frameries en Belgique, 180 travailleurs de Bridgestone séquestrent leurs patrons suite au licenciement de neuf de leurs collègues.

  • A Athènes, le groupe ’Lutte Révolutionnaire’ abat un membre de l’équipe antiterroriste grecque.

2014 : - A Fortaleza au Brésil, affrontements avec la police pendant des manifestations contre la Coupe du Monde, en marge du match Brésil-Mexique.

  • A Berlin, un van de Sodexo (qui livre les repas en prison et centre de rétention, entre autres) est incendié.

P.-S.

Voir l’éphéméride anarchiste du 17 juin.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net