Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Ephéméride des luttes : 30 octobre

|

L’éphéméride des luttes du 30 octobre n’a pas le temps de s’ennuyer : elle fait sauter des casernes militaires, s’insurge contre l’occupation, entre en grève générale, fait exploser des locaux fascistes. Une journée bien remplie dans le passé. Que nous réserve-t-elle dans le présent et dans le futur ?

1906 : Aux USA, Emma Goldman et neuf autres anarchistes sont arrêté-e-s pour incitation à l’émeute.

1911 : A Bologne, Augusto Masetti tire sur un colonel de l’armée (Stroppa) alors que celui-ci préparait ses soldats pour partir en Libye, ne faisant que le blessé, en criant ’Vive l’anarchie’. Masetti est arrêté et mis en asile.

JPEG - 192.7 ko
"Vive Masetti - A mort l’armée"

1938 : Aux Etats-Unis, Orson Welles lit à la radio une adaptation de La Guerre des Mondes, provoquant des scènes de panique d’un bout à l’autre du pays.

1940 : Le maréchal Pétain annonce à la radio la collaboration de la France avec l’Allemagne nazie. Des milliers de personnes passent à la clandestinité ou fuient dans le sud.

1948 : En Grèce, début de la guerre civile entre la guérilla communiste et le gouvernement.

1956 : En Hongrie, on est toujours en pleine insurrection de Budapest contre les troupes soviétiques.

1964 : En Bolivie, c’est le deuxième jour de la grève générale qui sera sauvagement réprimée par l’armée.

1970 : A Belfast, de sérieuses émeutes ont lieu depuis trois jours dans la zone catholique Ardoyne.

1971 : A Belfast, l’IRA dépose une bombe contre l’armée anglaise, tuant un soldat britannique.

1974 : A Paris, dans le XIIème, le groupe anarchiste TDC (pour Trou Du Cul) cambriole le commissariat de quartier, repartant avec des armes et des documents d’identité.

1977 : A Rome, deux jeunes en scooter lancent un engin explosif dans un siège du MSI, le nouveau parti fasciste créé en 1946, dans la rue Assarotti. Plus tard, un autre attentat frappe le siège de la Démocratie Chrétienne (le parti au pouvoir depuis l’après-guerre) à Collatina.

1979 : A Padoue, les Collectifs Politiques du Veneto, de l’autonomie ouvrière, font sauter la succursale locale de l’usine FIAT pour protester contre le licenciement de 61 ouvriers à Turin.

1980 : En France, Coluche annonce sa candidature à l’élection présidentielle.

1982 : - A Ottawa au Canada, plus grande manifestation antinucléaire de l’histoire du pays, réunissant plus de 15.000 personnes.

  • A Chooz et à Vireux dans les Ardennes, des émeutes se déclenchent contre la police et les gendarmes lors de manifestations communes des antinucléaires et des sidérurgistes.

1983 : A La Haye aux Pays-Bas, plus de 500.000 personnes participent à une grande manifestation contre l’armement et les missiles.

1988 : En Espagne, l’industriel Emiliano Revilla est libéré par ETA après 249 jours d’enlèvement.

1992 : A Glengormley en Irlande du Nord, l’IRA fait sauter une bombe de 250 pounds dans une caserne du Royal Ulster Constabulary, un corps armé loyaliste à la couronne d’Angleterre. Plus de 100 habitations sont endommagées par le souffle de l’explosion.

1997 : En Irlande du Nord, l’IRA Continuité (CIRA) revendique une tentative d’attentat à la bombe contre les locaux du gouvernement à Derry.

2004 : A Milan, la Fédération Anarchiste Informelle (FAI) fait sauter deux bombes contre une agence d’intérim Manpower.

2009 : A Athènes, la Conspiration des Cellules de Feu place des explosifs au domicile du député conservateur membre du Parlement Européen Marietta Giannakou.

2013 : - Une révolte dans le centre de rétention de Gradisca en Italie détruit presque intégralement le bâtiment, le rendant quasiment inutilisable.

  • A Héraklion en Crète, la rôtisserie Leoforos, appartenant à un membre du parti néonazi Aube Dorée, est incendié. Le communiqué s’achève par les mots ’vos nuits tranquilles ont pris fin’.

2014 : A Ouagadougou au Burkina Faso, l’assemblée nationale est occupée puis ravagée par des manifestant-e-s.

2016 : - A Kiziltepe en Turquie, la guérilla kurde envoie une grenade et mitraille un siège de l’AKP (le parti d’Erdogan, au pouvoir), blessant les trois policiers qui en assuraient la garde.

  • A la Grande-Synthe près de Dunkerque, des cocktails molotov sont envoyés dans la cour du commissariat de police, dans les jours précédant l’évacuation de la jungle de Calais toute proche.

P.-S.

Voir aussi l’éphéméride anarchiste du 30 octobre.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net