Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Ephéméride des luttes : 5 novembre

|

Le 5 novembre de l’éphéméride des luttes combat pour créer des ponts ou, à défaut, pour pouvoir les passer. Sans oublier la solidarité avec les camarades en prison depuis des années ou le souffle des explosions qui retentissent ici ou là.

1916 : A Everett, dans l’Etat de Washington, "dans le port de la ville, une fusillade entre les milices patronales alliées aux autorités contre le ferry "Verona" ayant à son bord des militants woblies (membres du syndicat I.W.W.) venus de Seattle pour soutenir leur frères en grève à Everett, victimes dans cette ville de la répression patronale et du shérif qui interdit toute prise de parole et empêche les travailleurs de s’organiser, allant jusqu’à les emprisonner où les passer à tabac.
Prévenus de l’arrivée du bateau, 200 membres des milices patronales et citoyens sous l’autorité apparente du shérif McRae se rassemblent sur le quai, pour empêcher le bateau d’accoster. Alors que le "Verona" tente de s’amarrer, le shérif dégaine son arme et intime l’ordre de s’éloigner. Un premier coup de feu retentit, il est aussitôt suivi par une fusillade intense durant une dizaine de minutes.
La plus grande partie des coups de feu provenaient des vigiles sur le quai, d’un remorqueur "l’Edison", mais également du "Verona", même si la majorité des passagers (militants) étaient sans armes. Les passagers du bateau se précipitèrent alors vers le bord opposé, ce qui faillit faire chavirer le navire. Le bastingage se brisa, plusieurs personnes tombèrent à l’eau et se noyèrent. Le bateau parvint à remettre la vapeur et à échapper au feu nourri.
Le bilan "d’Everett Massacre" ou "Bloody Sundy" comme le surnomma la presse, est de 5 travailleurs et 2 miliciens tués, 31 travailleurs et 19 miliciens blessés et de 4 à 7 travailleurs portés disparus, sans doute noyés dans le port.
De retour à Seattle, les wobblies seront arrêtés à leur descente du ferry, 294 hommes et 3 femmes seront emprisonnés, dont le responsable de l’expédition Thomas H. Tracy, ils seront accusés d’avoir assassiné 2 personnes. Mais lors du procès le 5 mai 1917, ils seront acquités. La plus grande partie des victimes sur le quai ayant été tuées ou blessées par le feu croisé de leurs collègues et de "l’Edison" d’où des vigiles tiraient aussi.
"
Repris de l’éphéméride anarchiste.

1971 : - En Bolivie, la peine de mort est rétablie pour les prisonniers politiques.

  • A Madrid, des "commandos antimarxistes" de la dictature franquiste détruisent 24 oeuvres de Pablo Picasso.

1977 : A Noirmoutiers, révolte des habitant-e-s de l’île contre la hausse des prix du péage du pont.

1984 : A Maxdorf en Allemagne, la Fraction Armée Rouge (RAF) exproprie une armurerie et saisit 22 armes de poings (certaines seront retrouvées en décembre 85 lors de l’arrestation des militants des Cellules Communistes Combattantes).

1985 : En Belgique, les Cellules Communistes Combattantes (CCC) attaquent le siège de la Manufacturer Hanover Bank ( MHB ) de Charleroi à l’explosif dans la nuit. Dans la journée, le siège de la Kredietbank ( KB ) à Louvain est attaqué comme l’a été le siège de la SGB la veille. Le BBL, la KB et la SGB sont les principales banques du pays ; la MHB est engagée, en pleine crise de la dette du tiers-monde, dans des crédits aux pays pauvres s’élevant à 370 milliards de dollars.

1986 : A Hendaye au Pays Basque, la police découvre un gros dépôt d’armes d’ETA.

1991 : Après dix ans de cavale suite à des sabotages de pylônes à haute tension à l’explosif et une évasion de prison, l’anarchiste écologiste Marco Camenisch est arrêté lors d’un contrôle de carabinieri près de Massa suite à une fusillade, dans laquelle il sera blessé aux deux jambes. Il n’est sorti de prison que cette année.

2001 : Aux USA, le militant de de l’ALF (Front de Libération Animale) Barry Horne meurt en prison après une longue grève de la faim.

2003 : A Paris, molotov contre l’agence d’intérim ADIA en solidarité avec le prisonnier anarchiste Marco Camenisch et aux prisonniers en lutte.

2005 : A Clichy-sous-Bois, deux cent personnes attaquent le centre commercial au molotov et à la boule de pétanque, affrontant ensuite la police, suite à la mort de Zyed et Bouna.

2011 : - A Athènes, un supermarché est exproprié par les anarchistes dans le quartier d’Exarchia.

  • A Oakland, des travailleurs immigrés font fermer la Wells Fargo.

2014 : A Athènes, le Groupe Anarchiste d’Action Anticapitaliste ’Dimanches Noirs – Nuits Rouges’ incendie les locaux du journal Athens Voice.

2016 : - A Marseille, une manifestation contre un rassemblement du Front National réunit près de 4 fois plus d’antifascistes que de frontistes, gâchant grandement leur fête. La manifestation sauvage qui suit finit sous les grenades lacrymogènes et de désencerclement après que deux fourgons de police se percutent entre eux.

  • A Saint-Martin d’Hères, un autre rassemblement du Front National est annulé grâce à la mobilisation des antifascistes. Selon leur propre communiqué, le FN a annulé son initiative par peur des "groupes d’ultra-gauche".
  • A Harrisburg en Pennsylvanie, le même genre de scène se produit : plus de 200 antifascistes empêchent 50 néo-nazis de manifester tranquillement. Quelques bagarres sans gravité sont à noter.
  • A Ascain, au Pays Basque (côté français), la sous-direction anti-terroriste a arrêté Mikel Irastorza, considéré comme l’un des plus hauts responsables actuels d’ETA encore en liberté.
  • A Istanbul, des affrontements ont lieu entre la police et des militant-e-s Kurdes, alors que de nombreux journalistes viennent d’être arrêté-e-s.
  • A Florence, des affrontements ont également lieu lors du congrès du Parti Démocrate : les manifestant-e-s s’opposent à la libéralisation encore plus poussée du pays, qui doit advenir à travers un référendum dans peu de temps.

P.-S.

Voir aussi l’éphéméride anarchiste du 5 novembre.


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net