Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Pour plus de joie, plus de rage, formons cortège !

|

Nous relayons ci-dessous un appel à faire un cortège de tête ce samedi 26 mai. Et pour nous donner de l’inspiration sur ce que peut être un cortège, et qui il peut rassembler, voici les appels parisiens !

Le 26 mai : La France Insoumise en queue de cortège !

Tout le monde le sait : la France insoumise et son chef hargneux Mélenchon vivent sur le dos de nos luttes. Nos luttes dans nos quartiers, nos luttes dans nos syndicats. Alors quand Mélenchon a appelé à un raz de marée populaire, on s’est senti concerné et on avait pas envie de se retrouver derrière lui et ses drapeaux bleus blancs rouge. C’est d’abord le collectif pour Adama qui a appellé à prendre la tête, voyant que la FI refusait d’inclure la question des violences policière dans ses revendications. C’est ensuite un pink bloc qui a été convoqué. Les hospitalier.e.s appellent également à rejoindre le cortège de tête, de même que les soutiens à Gaza ! Rendez vous gare de l’est à 14h !

Lire la suite sur Paris-luttes.info.

Appel repris depuis Marseille Debout Soulève Toi (Facebook)

Pour le retour d’un cortège de tête déter à Marseille le 26 mai - 14h30 - Vieux Port - Journée de mobilisation nationale !!!

Parce que la non-violence n’est qu’une stratégie parmi tant d’autres et qu’elle n’est efficace que lorsqu’en face elle est respectée, que l’adversaire adhère aux mêmes règles que nous.

Parce que la vraie violence est dans la marchandisation et l’exploitation des individus pour subvenir au besoin d’une minorité qui entretient des systèmes oppressifs tel que le capitalisme, le patriarcat, le racisme...

Parce que des êtres humains meurent à cause de ce système qui se soucie plus de vitres brisées que de vies humaines.

Parce que la répression de l’État à travers un arsenal militaire est insupportable : matraques contre les étudiant-e-s, harcèlement policier et violences dans les quartiers populaires, gazage de toutes formes de protestations dans les gares, les postes, les facs, utilisation à la pelle de grenades désencerclantes meurtrières, blindés de la Gendarmerie à Notre Dame Des Landes, tactiques de guerre psychologique, etc ...

Parce que cette répression se concentre et s’amplifie toujours contre les mêmes personnes, alors que la justice et l’État laissent faire les fascistes et laisse impunis les exactions de la police

Parce que le sang des cheminot-e-s, des étudiant-e-s, des racisé-e-s... coule dans l’indifférence générale avec le soutien des médias et du gouvernement qui banalisent la violence d’État décomplexée.

Parce que les grands médias ne seront jamais du côté des révolté-e-s et qu’on ne se bat pas pour une image, de toute manière déformée, mais pour un fond.

Parce que le gouvernement ne négociera pas, et que de toute façon on a rien à négocier, mais tout à prendre et rien à perdre.

Parce que la forme de manifestation institutionnelle et ritualisée de la gauche d’État n’est pas suffisante et autoritaire, avec ses parades de petits drapeaux, de sono ridicules, chacun et chacune dans sa zone de manière corporatiste, et qui se désolidarise dès la moindre violence tout en célébrant mai 68 (alors que c’était loin d’être l’image d’une manif merguez).

Parce qu’on surmonte la peur en la partageant tous-tes ensemble.

Parce que le capitalisme et notre société telle qu’on la connaît est vouée à sombrer et qu’il nous faut l’y aider pour réinventer un autre monde où le futur a un espoir.

Parce que nous sommes acculé-e-s, qu’on a beaucoup à défendre mais encore plus à attaquer, l’offensive est porteuse d’espoir.

Parce qu’il nous faut nous réapproprier ce monde, nos vies, nos rêves, nos possibilités...

Parce qu’il nous faut nous organiser, former des brèches dans les systèmes de domination afin de vivre des espaces de liberté et d’émancipation créative dès maintenant et pas attendre une lointaine et vague révolution.

Parce qu’on en a gros et qu’il est temps de catapulter ses grands morts au capitalisme dont Macron n’est qu’un archétype de plus et le dernier d’une longue lignée de dirigeants au service des intérêts capitalistes et néolibéraux.

Parce que supporter l’insupportable n’est plus concevable.
Parce que l’amour est notre seul devoir.

Formons un cortège de tête déter, vénèr, revendicatif, imaginatif, qui ne se désolidarise pas sans forcément soutenir une seule forme de luttes. Un cortège de tête mixte et inclusif, non autoritaire, qui mêle précaires, chômeurs et chômeuses, étudiant-e-s, syndiqué-e-s ou non, migrant-e-s, solidaires, toutes personnes qui souhaitent lutter, sortir de l’immobilisme et de l’apathie sans avoir à suivre les formes classiques de manifestation et de militantisme.
Soyons nombreux-ses et en colère, soyons imaginatifs et imaginatives, soyons multiples.

Range ton drapeau et sors ton k-way camarade.
Sous le soleil de Massilia, la colère gronde.

Marseille debout soulève toi !


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net