Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Que prévoient-ils pour la jungle de Calais ?

|

Retour le 31 août ; le premier ministre français Valls visite Calais et annonce son nouveau plan. Pour la première fois depuis la fermeture du camp de Sangatte en 2003, sous la pression du gouvernement britannique après un blitz médiatique, il y aura à nouveau un camp de réfugié officiel à Calais, prévu pour 1500 personnes. Deux organisations se disputaient le marché : la Croix-rouge qui dirigeait le camp de Sangatte, et La vie active qui dirige l’actuel centre d’accueil de jour Jules Ferry.

La presse locale vient de publier les dernières nouvelles : La vie active est la gagnante. Ils construiront le nouveau camp de 125 containers. Ce sera à 200 mètres du centre de jour Jules Ferry, le long du « Chemin des Dunes ». Ce n’est pas à 100 % clair, mais cela semble signifier qu’il sera construit sur le site actuellement occupé par la /jungle/. Les premiers containers sont supposés être installés en décembre, si bien que le camp n’a plus que quelques semaines ou quelques mois d’existence.

Il y a à priori plus de 4000 personnes vivant actuellement dans la /jungle/. Et le nombre continue de croître. Il est clair que 1500 places ne seront pas suffisantes. L’actuelle rumeur, non confirmée, est que les places ne seront offertes qu’à ceux qui acceptent de demander l’asile en France et arrêtent de tenter de passer en Angleterre. Mais que va-t-il arriver aux milliers d’autres personnes ?

Si le plan était les expulsions de masse, il semble avoir déjà échoué : tous ceux arrêtés récemment et menacés d’expulsion au Soudan ont été libérés car cela entrait en contradiction avec des jugements de la Cours européennes des droits de l’Homme. Une partie de la /jungle/ sera autorisée à rester à côté du camp officiel ? Ou allons-nous revenir à la situation précédente, avec les attaques constantes, les harcèlements, les expulsions, ou les gens sont constamment chassés d’un squat ou d’un camp de fortune à l’autre ?

Une autre grande question est : comment les autorités vont « persuader » les personnes vivant actuellement dans la /jungle/de partir pour qu’ils puissent construire leur nouveau camp officiel ? Ce sera loin d’être la première expulsion de masse dans l’histoire récente de Calais. Mais elle pourrait être sur une toute autre échelle et d’une toute autre intensité que ce que l’on a connu précédemment.

Peut-être que le premier pas dans le plan d’expulsion a déjà été franchit. La semaine dernière, pour la première fois, les flics ont commencé à patrouiller dans la /jungle/. Depuis, ils entrent à peu près tous les jours, par groupes de 10 à 20, fortement armés.Au début, ils sont venus officiellement pour escorter les bureaucrates de l’Office de l’immigration (OFFI) qui donnent des informations sur les demandes d’asile. Plus récemment ils sont venus seul, avec pas moins de trois incursions mardi (6 octobre). Leur but semble être de fouiner, de faire sentir leur présence et de commencer à se préparer pour des opérations plus importantes.

Calais Migrant Solidarity, 7 octobre 2015

Traduit par Sans papiers ni frontières depuis : https://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/2015/10/07/what-are-they-planning-for-the-calais-jungle/


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net