Agenda

Décembre 2022

Aujourd'hui (vendredi 2 décembre)
14:00 20:00

4 ans déjà que la police tuait Zineb Redouane, 80 ans, à la fenêtre de son appartement d’un tir de grenade au visage. 4 ans que la violence d’état a été la seule réponse donnée à celles et ceux refusant un système et des institutions qui méprisent et laissent mourir dans l’indifférence les plus précaires.
4 ans de déni de justice.

Lire l'article lié

Vieux-Port
16:30 18:30

La Mi-hantée est un lieu d’activité et d’organisation situé au 88 rue d’Alger.
Depuis quelques temps, ce lieu acceuille des activitées, des réunions, du sport, des évènements...
A partir du vendredi 18/11/2022, une permanence sera assurée de 16h30 à 18h30
Si vous souhaitez venir proposer une activitée, déposer des vetements dans le free-shop ou feuilletez l’infokiosques c’est l’occasion.
Un bar soft à prix libre sera disponible sur place
contact : lamihantee@riseup.net

Lire l'article lié

La Mi-hantée

88 rue d’Alger

19:00 01:30

Vendredi 2 decembre
L’Anti CRA Marseille vous invite à une soirée de soutien tout feu tout en musique
Ouverture du bar à 19h. Boissons à prix libre
À partir de 21h, DJ sets, dont :Retour ligne automatique
DJ SM6 - ElectroPop / Rap / Reggaeton / Electro. Que du son 100% SansMecCisRetour ligne automatique
djLes FrÈsh - megamix a genre
Rdv au snack, 1a rue ésperandieu
🚬 Tous les benefices iront au soutien des personnes enfermées au CRA et à leurs proches ! 🧨
Pour suivre les nouvelles de l’intérieur :Retour ligne automatique
https://marseilleanticra.noblogs.org/Retour ligne automatique
https://www.instagram.com/marseilleanticra/
🔥 TOUTES LES CRA EN FEU ! 🔥

Lire l'article lié

Le Snack

1a rue ésperandieu, 13001, Marseille

19:00 22:30

Vendredar 2 décembre, soirée exceptionnelle ! Nous accueillons Michèle Bitton et ses orchestres (Farigola, Tonio de la Luna, + invité.es surprises) pour les 151 ans de l’exécution au Pharo de Gaston Crémieux, instigateur de la Commune de Marseille (22 mars - 5 avril 1871).
Au programme :

  • présentation et échanges sur la Commune de Marseille autour du livre de Michèle Bitton "Gaston Crémieux, journaliste à l’égalité avant la Commune", animée par Annema
  • Farigola (chansons sociales et politiques occitanes)
  • Tonio de la Luna (poèmes marseillais de la Commune mis en chansons)
    Prix libre, comme d’hab’

Lire l'article lié

La Dar

127, rue d’Aubagne, 13006, Marseille

19:00 22:30

Vendredar 2 décembre, soirée exceptionnelle ! Nous accueillons Michèle Bitton et ses orchestres (Farigola, Tonio de la Luna, + invité.es surprises) pour les 151 ans de l’exécution au Pharo de Gaston Crémieux, instigateur de la Commune de Marseille (22 mars - 5 avril 1871).Retour ligne automatique
Au programme :
présentation et échanges sur la Commune de Marseille autour du livre de Michèle Bitton "Gaston Crémieux, journaliste à l’égalité avant la Commune", animée par Annema
Farigola (chansons sociales et politiques occitanes)
Tonio de la Luna (poèmes marseillais de la Commune mis en chansons)Retour ligne automatique
Prix libre, comme d’hab’
127, rue d’Aubagne Marseille

Lire l'article lié

La Dar Centre social autogéré

127 rue d’Aubagne Marseille

19:00 21:00

"Loïs, Rim et Ilia vivent dans un monde violent et autoritaire dont l’étau administratif se resserre inexorablement. Mais un objet mystérieux va s’introduire dans leurs vies et leur ouvrir de nouvelles perspectives. Il va les pousser à regarder les enfants qu’iels ont été et les personnes qu’iels souhaitent devenir. Il va ouvrir une brèche dans laquelle se dessine un monde où l’on ne serait peut-être pas condamné.e au spectacle de sa propre impuissance."
Un roman où le rapport à l’imaginaire et à la nature devient une force d’émancipation qui transforme le réel.
Lucie Heder a travaillé comme traductrice de l’allemand et comme jardinière. Elle a animé pendant trois ans l’émission féministe La fille à la fenêtre sur la plateforme radiorageuses.org. Quelque chose a changé est son premier roman et pas le dernier.

Lire l'article lié

Transit Librairie

51 Boulevard de la Libération
13001 Marseille

20h00 Dans 4 jours : 22h30

Vendredi 2 DécembreRetour ligne automatique
21h-0h30 : ConcertRetour ligne automatique
GRIEF (Post hardcore, Toulouse)Retour ligne automatique
MONASTR (Post-crust, Mars)Retour ligne automatique
IRE (Screamo, Toulouse)
Samedi 3 DécembreRetour ligne automatique
17h : Atelier maquillage contre la reconnaissance faciale !Retour ligne automatique
19h : Discussion sur la guerre, le service militaire et le SNU.Retour ligne automatique
21h-0h30 : ConcertRetour ligne automatique
KALASHNIKOV COLLECTIVE (Anarchopunk, Milano)Retour ligne automatique
CONFETTI MALAISE (Post Punk, Marseille)Retour ligne automatique
DABBLIN’ (Punk, la Fare les Oliviers)
Dimanche 4 DécembreRetour ligne automatique
17h : Diströ BiströRetour ligne automatique
19h : Discussion sur l’accès aux livres en prison, en fRance et ailleurs.Retour ligne automatique
21h : Projection « Des rêves pour l’hiver » d’Antoine Parouty (2010, FRstEN)
Mardi 6 DécembreRetour ligne automatique
20h30-22h30 ConcertRetour ligne automatique
GURS (Post Punk, Bilbao)Retour ligne automatique
IDIOPATHIQUE (Hardcore Noise, Marseille)
Concerts : 5€ par concert + 1€ d’adhésion annuelle
Bouffe vegan à prix libre en soutien au fest tous les soirs. S’il y à, le bénef’ sera rerversé au fond pour le rachat du Lokal Autogéré de Grrenoble.

Lire l'article lié

la Salle Gueule

8, rue d’Italie — 13006 Marseille

samedi 3 décembre
19:00 21:00
La Mi-Hantée

88 rue d’Alger

20:00 23:00

Pour fêter la sortie du numéro 8, le nouveau numéro de la revue Panthère Première, soirée de soutien avec des concerts à la DAR samedi 3 décembre à 20h : du post punk avec Peritel et de l’electro-chanson avec Claustinto et DJ set avec Mes compliments compilés
Panthère Première, c’est une revue indépendante de critique sociale qui a lancé son premier numéro en septembre 2017 : une publication de cent pages, semestrielle, distribuée en librairies et dans les lieux « amis » (collectifs, militants, festivals...) dont le titre se fait l’écho de la langue vulgaire dont parle Dante, une langue parlée, locale, vernaculaire, qui échappe aux tentatives de fixation.
Panthère Première interroge, au moyen de textes et d’images, l’articulation entre « sphère privée » et « sphère publique », intime et politique, systèmes de domination et conditions d’émancipation. Animée par un collectif constitué de personnes investies dans des activités de recherche, d’écriture, de relecture et de graphisme, la revue a opté pour une organisation en non-mixité éditoriale, sans homme cis. Ce choix nous semble favoriser l’invention de formes de travail et de coopération plus sereines et stimulantes.

Lire l'article lié

La Dar

127 rue d’Aubagne, 13006, Marseille

dimanche 4 décembre
17:00 19:30
la Dar

127 rue d’Aubagne

mardi 6 décembre
17:30 19:30

Atelier participatif et présentation de la plateforme QX1 à Massalia voX

Lire l'article lié

Massalia voX

15 boulevard de la liberté/20 rue Lafayette

mercredi 7 décembre
18:30 20:30

Le BTP est un secteur d’activité dans lequel les conditions de travail sont particulièrement précaires et celui où il y a le plus d’accidents du travail. En France, 20% des travailleureuses/travailleurs et travailleuses du BTP ne sont pas déclarées. Les autres sont isolés dans des statuts déprimants / précarisants (intérim, auto-entrepreneurs...). Les salaires sont généralement très bas et les non-versements de paye sont fréquents, surtout pour les personnes sans papiers.
C’est pourquoi on veut mener la lutte notamment sur les fronts de la régularisation des personnes sans papiers, la sortie des statuts précaires, la sécurité au travail, la fin du virilisme sur les chantiers...
Ensemble, on s’auto-forme sur les droits liés à nos différents statuts (droit de retrait, intempéries, accidents du travail...), on s’organise pour améliorer nos conditions de travail et nos rémunérations. On combat aussi toutes les discriminations qu’on vit au taf. On souhaite créer un lieu d’échange et de soutien où on peut se parler de ce qu’on vit et partager nos galères, des questions et des conseils.
Si vous bossez dans le bâtiment, que ce soit au black, en intérim, comme indépendant.e ou dans n’importe quel autre statut où vous êtes exploité.e.s, venez nous voir à l’occasion de nos permanences au local de Solidaires, 29 boulevard Longchamp, Marseille, tous les mercredis de 18h30 à 20h30.
Avec ou sans papiers, syndiqué.e ou pas, le collectif est ouvert à toutes les personnes qui travaillent dans le bâtiment.
Pour nous contacter :
btp13@riseup.net
0695754271

Lire l'article lié

local de Solidaires

29 Bd Longchamp

jeudi 8 décembre
12:30 14:30

Tous les jeudis à partir de 12h30 à la Dar centre social autogéré (127, rue d’Aubagne) | prix libre
The Noble Kitchen (TNK) c’est quatre femmes qui se retrouvent au cœur du drame de l’incendie criminel de la cité des Flamants à l’été 2021 (4 personnes décéderont, des dizaines seront blessées et choquées, 300 sont délogées sans solution durable). Créée dans l’urgence, la cantine TNK va préparer chaque jour des centaines de repas pour les expulsé.es de la cité, hébergé.es provisoirement dans des hôtels sans possibilité de cuisiner.
La cantine populaire qu’elles animent à la Dar le jeudi depuis ces terribles événements a servi à appuyer ces initiatives de solidarité spontanée et directe. Aujourd’hui encore l’excédent de repas est distribué aux familles et personnes en situation d’extrême précarité de la communauté. Comme elles le disent "nous agissons là ou l’État aurait dû être présent mais a abandonné les personnes à leur sort".
TNK à la Dar c’est aussi une cantine populaire à prix libre, c’est-à-dire la possibilité de manger des plats typiques de la cuisine nigériane même si on est sans le sou, selon ses moyens. Avec l’explosion des prix et la transformation des quartiers du centre-ville avec des lieux branchés souvent hors de portée du porte-monnaie de la plupart d’entre nous, une cantine populaire à prix libre fais plus de sens que jamais.
Prix libre | Maximum de solidarité

Lire l'article lié

La Dar

127 rue d’Aubagne, 13006, Marseille

12:30 14:30

Tous les jeudis à partir de 12h30 à la Dar centre social autogéré (127, rue d’Aubagne) | prix libre
The Noble Kitchen (TNK) c’est quatre femmes qui se retrouvent au cœur du drame de l’incendie criminel de la cité des Flamants à l’été 2021 (4 personnes décéderont, des dizaines seront blessées et choquées, 300 sont délogées sans solution durable). Créée dans l’urgence, la cantine TNK va préparer chaque jour des centaines de repas pour les expulsé.es de la cité, hébergé.es provisoirement dans des hôtels sans possibilité de cuisiner.
La cantine populaire qu’elles animent à la Dar le jeudi depuis ces terribles événements a servi à appuyer ces initiatives de solidarité spontanée et directe. Aujourd’hui encore l’excédent de repas est distribué aux familles et personnes en situation d’extrême précarité de la communauté. Comme elles le disent "nous agissons là ou l’État aurait dû être présent mais a abandonné les personnes à leur sort".
TNK à la Dar c’est aussi une cantine populaire à prix libre, c’est-à-dire la possibilité de manger des plats typiques de la cuisine nigériane même si on est sans le sou, selon ses moyens. Avec l’explosion des prix et la transformation des quartiers du centre-ville avec des lieux branchés souvent hors de portée du porte-monnaie de la plupart d’entre nous, une cantine populaire à prix libre fais plus de sens que jamais.
Prix libre | Maximum de solidarité

Lire l'article lié

La Dar Centre social autogéré

127, rue d’Aubagne Marseille

16:03 17:03

8 décembre : rencontre débat autour de l’ouvrage "Organisons-nous" avec l’autrice Adeline de Lépinay
La rentrée 2022-2023 marque une nouvelle étape dans la vie du Café Culturel et Citoyen. Celle d’un engagement plus marqué dans la vie sociale, politique du pays d’Aix.
Tous les jeudis, le 3C propose donc de participer à ces questions. Projections, conférences gesticulées, rencontres autour d’un livre, d’un⸱e témoin ou d’une expérience collective emblématique. Toujours suivis d’un débat avec les invité⸱es, les Jeudis du 3C sont l’occasion d’écouter et d’apprendre, mais aussi de donner de la voix et de commencer à construire, collectivement.
A bientôt dans nos murs !

Lire l'article lié

Café Culturel et Citoyen

Aix-en-Provence

vendredi 9 décembre
16:30 18:30

La Mi-hantée est un lieu d’activité et d’organisation situé au 88 rue d’Alger.
Depuis quelques temps, ce lieu acceuille des activitées, des réunions, du sport, des évènements...
A partir du vendredi 18/11/2022, une permanence sera assurée de 16h30 à 18h30
Si vous souhaitez venir proposer une activitée, déposer des vetements dans le free-shop ou feuilletez l’infokiosques c’est l’occasion.
Un bar soft à prix libre sera disponible sur place
contact : lamihantee@riseup.net

Lire l'article lié

La Mi-hantée

88 rue d’Alger

samedi 10 décembre
09:30 13:00
Solidaires

29, boulevard Longchamp, 13001 Marseille

mercredi 14 décembre
18:30 20:30

Le BTP est un secteur d’activité dans lequel les conditions de travail sont particulièrement précaires et celui où il y a le plus d’accidents du travail. En France, 20% des travailleureuses/travailleurs et travailleuses du BTP ne sont pas déclarées. Les autres sont isolés dans des statuts déprimants / précarisants (intérim, auto-entrepreneurs...). Les salaires sont généralement très bas et les non-versements de paye sont fréquents, surtout pour les personnes sans papiers.
C’est pourquoi on veut mener la lutte notamment sur les fronts de la régularisation des personnes sans papiers, la sortie des statuts précaires, la sécurité au travail, la fin du virilisme sur les chantiers...
Ensemble, on s’auto-forme sur les droits liés à nos différents statuts (droit de retrait, intempéries, accidents du travail...), on s’organise pour améliorer nos conditions de travail et nos rémunérations. On combat aussi toutes les discriminations qu’on vit au taf. On souhaite créer un lieu d’échange et de soutien où on peut se parler de ce qu’on vit et partager nos galères, des questions et des conseils.
Si vous bossez dans le bâtiment, que ce soit au black, en intérim, comme indépendant.e ou dans n’importe quel autre statut où vous êtes exploité.e.s, venez nous voir à l’occasion de nos permanences au local de Solidaires, 29 boulevard Longchamp, Marseille, tous les mercredis de 18h30 à 20h30.
Avec ou sans papiers, syndiqué.e ou pas, le collectif est ouvert à toutes les personnes qui travaillent dans le bâtiment.
Pour nous contacter :
btp13@riseup.net
0695754271

Lire l'article lié

local de Solidaires

29 Bd Longchamp

jeudi 15 décembre
12:30 14:30

Tous les jeudis à partir de 12h30 à la Dar centre social autogéré (127, rue d’Aubagne) | prix libre
The Noble Kitchen (TNK) c’est quatre femmes qui se retrouvent au cœur du drame de l’incendie criminel de la cité des Flamants à l’été 2021 (4 personnes décéderont, des dizaines seront blessées et choquées, 300 sont délogées sans solution durable). Créée dans l’urgence, la cantine TNK va préparer chaque jour des centaines de repas pour les expulsé.es de la cité, hébergé.es provisoirement dans des hôtels sans possibilité de cuisiner.
La cantine populaire qu’elles animent à la Dar le jeudi depuis ces terribles événements a servi à appuyer ces initiatives de solidarité spontanée et directe. Aujourd’hui encore l’excédent de repas est distribué aux familles et personnes en situation d’extrême précarité de la communauté. Comme elles le disent "nous agissons là ou l’État aurait dû être présent mais a abandonné les personnes à leur sort".
TNK à la Dar c’est aussi une cantine populaire à prix libre, c’est-à-dire la possibilité de manger des plats typiques de la cuisine nigériane même si on est sans le sou, selon ses moyens. Avec l’explosion des prix et la transformation des quartiers du centre-ville avec des lieux branchés souvent hors de portée du porte-monnaie de la plupart d’entre nous, une cantine populaire à prix libre fais plus de sens que jamais.
Prix libre | Maximum de solidarité

Lire l'article lié

La Dar

127 rue d’Aubagne, 13006, Marseille

12:30 14:30

Tous les jeudis à partir de 12h30 à la Dar centre social autogéré (127, rue d’Aubagne) | prix libre
The Noble Kitchen (TNK) c’est quatre femmes qui se retrouvent au cœur du drame de l’incendie criminel de la cité des Flamants à l’été 2021 (4 personnes décéderont, des dizaines seront blessées et choquées, 300 sont délogées sans solution durable). Créée dans l’urgence, la cantine TNK va préparer chaque jour des centaines de repas pour les expulsé.es de la cité, hébergé.es provisoirement dans des hôtels sans possibilité de cuisiner.
La cantine populaire qu’elles animent à la Dar le jeudi depuis ces terribles événements a servi à appuyer ces initiatives de solidarité spontanée et directe. Aujourd’hui encore l’excédent de repas est distribué aux familles et personnes en situation d’extrême précarité de la communauté. Comme elles le disent "nous agissons là ou l’État aurait dû être présent mais a abandonné les personnes à leur sort".
TNK à la Dar c’est aussi une cantine populaire à prix libre, c’est-à-dire la possibilité de manger des plats typiques de la cuisine nigériane même si on est sans le sou, selon ses moyens. Avec l’explosion des prix et la transformation des quartiers du centre-ville avec des lieux branchés souvent hors de portée du porte-monnaie de la plupart d’entre nous, une cantine populaire à prix libre fais plus de sens que jamais.
Prix libre | Maximum de solidarité

Lire l'article lié

La Dar Centre social autogéré

127, rue d’Aubagne Marseille

vendredi 16 décembre
16:30 18:30

La Mi-hantée est un lieu d’activité et d’organisation situé au 88 rue d’Alger.
Depuis quelques temps, ce lieu acceuille des activitées, des réunions, du sport, des évènements...
A partir du vendredi 18/11/2022, une permanence sera assurée de 16h30 à 18h30
Si vous souhaitez venir proposer une activitée, déposer des vetements dans le free-shop ou feuilletez l’infokiosques c’est l’occasion.
Un bar soft à prix libre sera disponible sur place
contact : lamihantee@riseup.net

Lire l'article lié

La Mi-hantée

88 rue d’Alger

samedi 17 décembre
17:00 20:00

L’espéranto, langue internationale à la portée de tous est, aux yeux des idéologies fanatiques, une langue dangereuse qui doit être combattue. C’est notamment le sort qu’elle a connu dans l’Allemagne nazie ou dans l’Union Soviétique sous Staline. L’historien allemand Ulrich Lins, après l’ouverture des archives, actualise les documents disponibles et montre les conséquences de la condamnation hitlérienne de l’espéranto comme langue de la domination mondiale des Juifs et de la liquidation par Staline du mouvement espérantiste ouvrier soviétique et ses pratiques internationales.
Le livre La danghera lingvo écrit en allemand et en espéranto a déjà été traduit en plusieurs langues dont le japonais, le coréen, l’italien, le russe, l’anglais…
Renée Triolle, professeure de russe et d’espéranto (notamment au CIRA), fait partie de l’équipe de traducteurs.
L’espéranto, langue dangereuse : une histoire des persécutions sous Hitler et sous Staline par Ulrich Lins , traduction coordonnée par Pierre Dieumegard, est paru aux éditions L’Harmattan en 2022.
Ce livre sera disponible au CIRA le jour de la causerie.

Lire l'article lié

CIRA

50 rue Consolat, 13001, Marseille

mercredi 21 décembre
18:30 20:30

Le BTP est un secteur d’activité dans lequel les conditions de travail sont particulièrement précaires et celui où il y a le plus d’accidents du travail. En France, 20% des travailleureuses/travailleurs et travailleuses du BTP ne sont pas déclarées. Les autres sont isolés dans des statuts déprimants / précarisants (intérim, auto-entrepreneurs...). Les salaires sont généralement très bas et les non-versements de paye sont fréquents, surtout pour les personnes sans papiers.
C’est pourquoi on veut mener la lutte notamment sur les fronts de la régularisation des personnes sans papiers, la sortie des statuts précaires, la sécurité au travail, la fin du virilisme sur les chantiers...
Ensemble, on s’auto-forme sur les droits liés à nos différents statuts (droit de retrait, intempéries, accidents du travail...), on s’organise pour améliorer nos conditions de travail et nos rémunérations. On combat aussi toutes les discriminations qu’on vit au taf. On souhaite créer un lieu d’échange et de soutien où on peut se parler de ce qu’on vit et partager nos galères, des questions et des conseils.
Si vous bossez dans le bâtiment, que ce soit au black, en intérim, comme indépendant.e ou dans n’importe quel autre statut où vous êtes exploité.e.s, venez nous voir à l’occasion de nos permanences au local de Solidaires, 29 boulevard Longchamp, Marseille, tous les mercredis de 18h30 à 20h30.
Avec ou sans papiers, syndiqué.e ou pas, le collectif est ouvert à toutes les personnes qui travaillent dans le bâtiment.
Pour nous contacter :
btp13@riseup.net
0695754271

Lire l'article lié

local de Solidaires

29 Bd Longchamp

jeudi 22 décembre
12:30 14:30

Tous les jeudis à partir de 12h30 à la Dar centre social autogéré (127, rue d’Aubagne) | prix libre
The Noble Kitchen (TNK) c’est quatre femmes qui se retrouvent au cœur du drame de l’incendie criminel de la cité des Flamants à l’été 2021 (4 personnes décéderont, des dizaines seront blessées et choquées, 300 sont délogées sans solution durable). Créée dans l’urgence, la cantine TNK va préparer chaque jour des centaines de repas pour les expulsé.es de la cité, hébergé.es provisoirement dans des hôtels sans possibilité de cuisiner.
La cantine populaire qu’elles animent à la Dar le jeudi depuis ces terribles événements a servi à appuyer ces initiatives de solidarité spontanée et directe. Aujourd’hui encore l’excédent de repas est distribué aux familles et personnes en situation d’extrême précarité de la communauté. Comme elles le disent "nous agissons là ou l’État aurait dû être présent mais a abandonné les personnes à leur sort".
TNK à la Dar c’est aussi une cantine populaire à prix libre, c’est-à-dire la possibilité de manger des plats typiques de la cuisine nigériane même si on est sans le sou, selon ses moyens. Avec l’explosion des prix et la transformation des quartiers du centre-ville avec des lieux branchés souvent hors de portée du porte-monnaie de la plupart d’entre nous, une cantine populaire à prix libre fais plus de sens que jamais.
Prix libre | Maximum de solidarité

Lire l'article lié

La Dar

127 rue d’Aubagne, 13006, Marseille

vendredi 23 décembre
16:30 18:30

La Mi-hantée est un lieu d’activité et d’organisation situé au 88 rue d’Alger.
Depuis quelques temps, ce lieu acceuille des activitées, des réunions, du sport, des évènements...
A partir du vendredi 18/11/2022, une permanence sera assurée de 16h30 à 18h30
Si vous souhaitez venir proposer une activitée, déposer des vetements dans le free-shop ou feuilletez l’infokiosques c’est l’occasion.
Un bar soft à prix libre sera disponible sur place
contact : lamihantee@riseup.net

Lire l'article lié

La Mi-hantée

88 rue d’Alger

mercredi 28 décembre
18:30 20:30

Le BTP est un secteur d’activité dans lequel les conditions de travail sont particulièrement précaires et celui où il y a le plus d’accidents du travail. En France, 20% des travailleureuses/travailleurs et travailleuses du BTP ne sont pas déclarées. Les autres sont isolés dans des statuts déprimants / précarisants (intérim, auto-entrepreneurs...). Les salaires sont généralement très bas et les non-versements de paye sont fréquents, surtout pour les personnes sans papiers.
C’est pourquoi on veut mener la lutte notamment sur les fronts de la régularisation des personnes sans papiers, la sortie des statuts précaires, la sécurité au travail, la fin du virilisme sur les chantiers...
Ensemble, on s’auto-forme sur les droits liés à nos différents statuts (droit de retrait, intempéries, accidents du travail...), on s’organise pour améliorer nos conditions de travail et nos rémunérations. On combat aussi toutes les discriminations qu’on vit au taf. On souhaite créer un lieu d’échange et de soutien où on peut se parler de ce qu’on vit et partager nos galères, des questions et des conseils.
Si vous bossez dans le bâtiment, que ce soit au black, en intérim, comme indépendant.e ou dans n’importe quel autre statut où vous êtes exploité.e.s, venez nous voir à l’occasion de nos permanences au local de Solidaires, 29 boulevard Longchamp, Marseille, tous les mercredis de 18h30 à 20h30.
Avec ou sans papiers, syndiqué.e ou pas, le collectif est ouvert à toutes les personnes qui travaillent dans le bâtiment.
Pour nous contacter :
btp13@riseup.net
0695754271

Lire l'article lié

local de Solidaires

29 Bd Longchamp

vendredi 30 décembre
16:30 18:30

La Mi-hantée est un lieu d’activité et d’organisation situé au 88 rue d’Alger.
Depuis quelques temps, ce lieu acceuille des activitées, des réunions, du sport, des évènements...
A partir du vendredi 18/11/2022, une permanence sera assurée de 16h30 à 18h30
Si vous souhaitez venir proposer une activitée, déposer des vetements dans le free-shop ou feuilletez l’infokiosques c’est l’occasion.
Un bar soft à prix libre sera disponible sur place
contact : lamihantee@riseup.net

Lire l'article lié

La Mi-hantée

88 rue d’Alger

jeudi 1er décembre
12:30 14:30

Tous les jeudis à partir de 12h30 à la Dar centre social autogéré (127, rue d’Aubagne) | prix libre
The Noble Kitchen (TNK) c’est quatre femmes qui se retrouvent au cœur du drame de l’incendie criminel de la cité des Flamants à l’été 2021 (4 personnes décéderont, des dizaines seront blessées et choquées, 300 sont délogées sans solution durable). Créée dans l’urgence, la cantine TNK va préparer chaque jour des centaines de repas pour les expulsé.es de la cité, hébergé.es provisoirement dans des hôtels sans possibilité de cuisiner.
La cantine populaire qu’elles animent à la Dar le jeudi depuis ces terribles événements a servi à appuyer ces initiatives de solidarité spontanée et directe. Aujourd’hui encore l’excédent de repas est distribué aux familles et personnes en situation d’extrême précarité de la communauté. Comme elles le disent "nous agissons là ou l’État aurait dû être présent mais a abandonné les personnes à leur sort".
TNK à la Dar c’est aussi une cantine populaire à prix libre, c’est-à-dire la possibilité de manger des plats typiques de la cuisine nigériane même si on est sans le sou, selon ses moyens. Avec l’explosion des prix et la transformation des quartiers du centre-ville avec des lieux branchés souvent hors de portée du porte-monnaie de la plupart d’entre nous, une cantine populaire à prix libre fais plus de sens que jamais.
Prix libre | Maximum de solidarité

Lire l'article lié

La Dar

127 rue d’Aubagne, 13006, Marseille

12:30 14:30

Tous les jeudis à partir de 12h30 à la Dar centre social autogéré (127, rue d’Aubagne) | prix libre
The Noble Kitchen (TNK) c’est quatre femmes qui se retrouvent au cœur du drame de l’incendie criminel de la cité des Flamants à l’été 2021 (4 personnes décéderont, des dizaines seront blessées et choquées, 300 sont délogées sans solution durable). Créée dans l’urgence, la cantine TNK va préparer chaque jour des centaines de repas pour les expulsé.es de la cité, hébergé.es provisoirement dans des hôtels sans possibilité de cuisiner.
La cantine populaire qu’elles animent à la Dar le jeudi depuis ces terribles événements a servi à appuyer ces initiatives de solidarité spontanée et directe. Aujourd’hui encore l’excédent de repas est distribué aux familles et personnes en situation d’extrême précarité de la communauté. Comme elles le disent "nous agissons là ou l’État aurait dû être présent mais a abandonné les personnes à leur sort".
TNK à la Dar c’est aussi une cantine populaire à prix libre, c’est-à-dire la possibilité de manger des plats typiques de la cuisine nigériane même si on est sans le sou, selon ses moyens. Avec l’explosion des prix et la transformation des quartiers du centre-ville avec des lieux branchés souvent hors de portée du porte-monnaie de la plupart d’entre nous, une cantine populaire à prix libre fais plus de sens que jamais.
Prix libre | Maximum de solidarité

Lire l'article lié

La Dar Centre social autogéré

127, rue d’Aubagne Marseille

18:00 19:00

4 ans déjà que la police tuait Zineb Redouane, 80 ans, à la fenêtre de son appartement d’un tir de grenade au visage.
4 ans de déni de justice...

Lire l'article lié

Noailles

Rue des Feuillants 13001 Marseille

19:30 22:00

Pour fêter la sortie du numéro 8, le nouveau numéro de la revue Panthère Première, soirée lecture roue de la fortune à l’Imprimerie le jeudi 1er décembre à 19h30.
Panthère Première, c’est une revue indépendante de critique sociale qui a lancé son premier numéro en septembre 2017 : une publication de cent pages, semestrielle, distribuée en librairies et dans les lieux « amis » (collectifs, militants, festivals...) dont le titre se fait l’écho de la langue vulgaire dont parle Dante, une langue parlée, locale, vernaculaire, qui échappe aux tentatives de fixation.
Panthère Première interroge, au moyen de textes et d’images, l’articulation entre « sphère privée » et « sphère publique », intime et politique, systèmes de domination et conditions d’émancipation. Animée par un collectif constitué de personnes investies dans des activités de recherche, d’écriture, de relecture et de graphisme, la revue a opté pour une organisation en non-mixité éditoriale, sans homme cis. Ce choix nous semble favoriser l’invention de formes de travail et de coopération plus sereines et stimulantes.

Lire l'article lié

L’imprimerie

60 rue Edmond Rostand, 13006, Marseille