Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Tout Marseille déteste J.-C. Gaudin !

|

Depuis des années, le mépris de la mairie pour le peuple de Marseille attisait, lentement, une colère silencieuse. Les travaux de la Plaine et le drame de la rue d’Aubagne ont libéré les coeurs et les langues. Car si tout le centre ville prend la rue pour exiger leurs démissions et de l’argent pour des logements décents, ça aura une toute autre gueule encore !

On a rarement vu ça ! Depuis l’affront fait à la Plaine par le lancement des travaux à 20 millions d’euros dont personne ne voulait au drame de la rue d’Aubagne qui aurait pu être éviter, la colère gronde à Marseille. Après des années de gestion mafieuse de la ville et de la politique d’aménagement, personne n’en peut plus dans le centre-ville.

Les responsables sont pointés du doigt. Ce sont les bourgeois au pouvoir qui veulent vendre la ville aux hipsters et aux touristes. Les noms qui tournent ? Gaudin "le Parrain", évidemment, mais aussi l’"infâme Chenoz", président de la Soléam (« Pour que les gens se mélangent, il faut que certains partent  », précisait-il, il y a quelques années), Marie-Louise Lota, adjointe au maire déléguée aux emplacements, connue pour son mépris des petites gens (« Sur ce marché, on vend beaucoup de merde !  » ; « Avant que je meure, j’aurai nettoyé cette place !  »), mais aussi Yves Moraine qui se gavait de chocolat alors que d’autres mourraient sous les gravats des immeubles qu’ils habitaient au 63-65 rue d’Aubagne, ou encore l’inénarrable Solange Biaggi...

Dans la rue...

Une colère qui s’exprime sur la place, lors du début des travaux de la Plaine quand les habitant.e.s chantent « Gérard Chenoz, c’est dégeulasse, Gérard Chenoz, c’est dégeulasse ! ». Ou qui se propage lorsqu’un tag, posé parmi des dizaines d’autres sur le mur d’enceinte que la Soléam a érigé pour sécuriser le chantier, propose tout simplement : « Pendons Gaudin ! ». Voir à ce propos le reportage photo "À la Plaine, les murs tombent, les murs parlent...".


Une colère qui gronde à Noailles après l’effondrement des immeubles, où les habitant.e.s endeuillé.e.s sont ulcérés par les gesticulations du vieux fou de la mairie qui invoque les responsabilités de la pluie. A plusieurs reprises, les journalistes télés resteront médusés à filmer la foule qui crie « Gaudin, Chenoz, assassins ! », «  Y’en a marre du sytème mafieux ! », « Gaudin, démission ! », etc.

... et sur les réseaux sociaux.

Une colère enfin, plus saisissante encore, celle qui innonde les réseaux sociaux et qui laisse à voir l’ampleur du ras-le-bol des Marseillais.e.s. Le post facebook du journal La Provence avec la vidéo de la conférence de presse de Gaudin du 8 novembre en est un exemple assez éloquent.

Le 9 novembre à 10h, elle a été vu 48000 fois et cumule 1800 commentaires. Il est vrai que le maire n’a, une fois de plus, pas été très malin lors de cette séance presse. Il répond, par exemple, qu’il « ne regrette rien » suite à la question d’une journaliste vis à vis de ses choix entre une patinoire à 56 millions d’euros et les 15 millions d’euros de budget annuel contre l’habitat indigne (42ème minute). Et, plus fort encore, lorsqu’on lui reproche de ne pas avoir été sur place, Gaudin nous affirme qu’il est passé avec ses équipes 3 fois dimanche sur la rue d’Aubagne mais que par égard pour les victimes il n’a pas fait venir la presse pour se montrer…. Sauf que les immeubles se sont effondrés LUNDI à 9h… (76ème minute). Oh pauvre !

Les commentaires sont pour la plupart extrêment hostiles. Un petit florilège des premiers commentaires de la longue longue liste : « Les marseillais aussi sont en cause d’avoir élu un tocard comme lui depuis 24 ans » ; « Jean Claude Gaudin devrait ouvrir sa villa de Roquevaire pour les sans abris » ; « C’est scandaleux d’avoir autant d info sur les logements qui présenter un danger immédiat et de n’avoir rien fait si ce n est une fois qu il y a eu des morts » ; « Honte à vous, d’essayer de trouver des excuses, Mesdames, Messieurs de la Mairie de Marseille vous êtes TOUS minables » ; «  Les services de secours sont compétents Monsieur, mais PAS vous ! Démission ! » ; « Les marseillais se mobilisent... Pas vous ! Vous mangez du chocolat pendant le déblaiement » ; « Qu’elle soit seule ou pas aujourd’hui c’est Marseille qui est en deuil alors arrêter de montrer la lune quand VOUS êtes RESPONSABLE !!!!! » ; « Ils devraient tous avoir un peu d’honneur et de dignité, ils devraient tous démissionnés plutôt que de se gausser que tout a été fait. »
« Quand on laisse les écoles maternelles et primaires et lieux publics en de tels états…. que dire de votre préoccupation pour la population » ; « Moi je pense qu’il y a trop de kebabs en ville et c’est pour ça que la Mairie laisse tous les bâtiments s’écrouler. Ça coûte moins cher que d’expulser les gens » ; « Bien de spéculer sur les vieux quartiers marseillais ...et aux propriétaires indélicats qui spéculent sur le manque de logement social sur la ville ! honte à vous » ; « Pour faire des hôtels 5 et 4 étoiles là oui, mais pour les rues, les immeubles, enfin tous le reste, nul, avec votre accent vous faites honte aux marseillais. »

Des "dossiers" commencent également à sortir. Des témoignages fleurissent sur les agissements douteux de certains élus. Gérard Chenoz est par exemple mis en cause, dans un récit posté sur facebook : il se déplace himself pour venir mettre un coup de pression et proférer des menaces de violences physiques à l’encontre d’une locataire que la Soléam veut expulser de son lieu de travail.

Mais c’est dans la rue que la colère populaire fera plier Gaudin et sa clique !

Plusieurs manifestations sont déjà appelées : samedi 10 novembre (15h au Cours Julien), mercredi 14... Les habitant.e.s des quartiers populaires sont invité.e.s à massivement y participer. Pour se rencontrer, échanger, exprimer le ras-le-bol, s’organiser et établir un rapport de force...

Ni insalubrité, ni gentrification !
De l’argent pour des logements décents (et non pour des projets à touristes) !
Relogement dans le quartier de toutes les personnes évacuées de la rue d’Aubagne !
Arrêt immédiat du chantier de la Plaine
Démission de l’équipe municipale, Gaudin & Chenoz en tête !


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net