Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Communiqué de la Legal Team, 16 novembre 2018

|

Des interpellations, mais pas de nouvelle inculpation depuis notre dernier communiqué du 20 octobre ! Par contre, on a toujours besoin de thunes pour payer les frais de justice.

La legal team est en contact avec le collectif du 5 novembre : Noailles en colère concernant la répression de la Marche de la colère du mercredi 14 novembre. Envoyez vos témoignages à la legal ou au collectif concernant les interpellations de cette soirée.

Depuis le communiqué du 20 octobre

Depuis le 20 octobre, nous avons recensé 6 gardes à vue (GAV) et 3 interpellations, sans qu’aucune charge n’ait été retenue dans aucun de ces cas jusqu’à présent. La personne qui avait été placée en détention provisoire aux Baumettes suite à la manifestation du premier jour des travaux a été relâchée le 29 octobre suite à son appel de la détention, et a été condamnée à 7 mois de sursis le 12 novembre. Une série de procès aura lieu en mars 2019. Consultez le bilan détaillé jour par jour ci-dessous pour plus de détails.

Pour rappel, le N° d’urgence de la legal team est le 07 53 24 35 31. La lutte pour la Plaine est collective, mais la répression s’abat sur des individus. C’est pourquoi l’objectif de ce collectif est d’accompagner toute personne visée par la répression de la lutte, et de rassembler les fonds levés indépendamment par des initiatives de soutien afin d’assurer la couverture des frais de justice des inculpé.es.

Caisse de solidarité pour les inculpé.es de la lutte pour la Plaine
On a besoin de thunes pour éponger la répression. C’est maintenant possible de déposer son bifton ici dans la Caisse de solidarité pour les inculpé.es de la lutte pour la Plaine . À faire tourner ! Vous pouvez aussi venir le faire lors de notre permanence hebdomadaire : mercredi à Manifesten, 18-19h.

Jeudi 11 octobre

5 personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue (GAV).

  • Une personne a été placée en détention provisoire aux Baumettes, sous les chefs de violences sur personne dépositaire de l’ordre publique ayant entraîné 10 jours d’ITT, refus de signalétique, refus ADN, et rébellion. Elle a été remise en liberté le 29 octobre à l’occasion de son procès en appel, avec interdiction de quitter le département de l’Isère. À l’occasion de son procès le 12 novembre, elle a été condamnée à 4 mois de sursis pour rébellion, 3 mois de sursis pour refus de signalétique, deux fois 700 euros de dommages et intérêts pour les keufs. Le chef de violences n’a pas été retenu, et une autre audience aura lieu en octobre 2019 pour statuer sur les dommages et intérêts du 3e keuf.
  • 3 personnes sont sorties après 48h de GAV, leur procès est fixé au 6 mars 2019. Elles sont accusées respectivement de jet de projectiles en direction d’un camion ; jet de bouteille ; et violence sur personne dépositaire de l’ordre publique ayant entraîné 2 jours d’ITT, refus ADN, et rébellion. Elles sont toutes trois sous contrôle judiciaire hebdomadaire, et interdite selon les cas de la Plaine ou du 1er arrondissement.
  • Une personne a été relâchée sans charge après 24h de GAV.

Samedi 13 octobre

2 personnes ont été arrêtées

  • Une personne a reçu un rappel à la loi.
  • Une personne inconnue dont on est sans nouvelles.

Mardi 16 octobre

5 personnes ont été placées en GAV.

  • 3 personnes sont passées en comparution immédiate le jeudi. Deux d’entre elles, inculpées pour violences sur personne dépositaire de l’ordre publique n’ayant pas entraîné d’ITT, ont été relaxées. La troisième, inculpée pour violences sur personne dépositaire de l’ordre publique n’ayant pas entraîné d’ITT, violences sur personne dépositaire de l’ordre publique ayant entraîné 2 jours d’ITT, et résistance violente à l’arrestation, a été condamnée à six mois de prison avec sursis, plus deux fois 300 euros de dommages et intérêts pour les flics, et une nouvelle date de procès le 29 septembre 2019 pour statuer sur les dommages et intérêts de deux autres flics.
  • 2 personnes ont été relâchées sans charges après 24h de GAV.
    De plus, 3 personnes ont été amenées au poste pour un contrôle d’identité, et une personne a reçu une amende de 45 euros pour avoir grimpé dans un arbre.

Mercredi 17 octobre

Une personne inculpée pour outrage, elle est sortie après 24h de GAV, procès le 14 mars.

Samedi 20 octobre

2 personnes arrêtées après la manif, relâchées sans charges après 24h de GAV.

Samedi 27 octobre

2 personnes arrêtées sur la Plaine, relâchées sans charges après 24h de GAV.

Lundi 29 octobre

2 personnes interpellées, la première a été relâchée peu après, la seconde le lendemain après 24h de GAV.

Mercredi 31 octobre

2 personnes arrêtées : La première a reçu une convocation pour juin 2019 ; la seconde a du se rendre à l’hôpital le soir même, avec une convocation pour une GAV le lundi suivant. Elle en est ressortie sans charge.

Vendredi 9 novembre

Une personne interpellée, relâchée après un contrôle d’identité.

P.-S.

N° d’urgence : 07 53 24 35 31
legalteam-marseille@riseup.net
Témoignages : ltmarseille-temoignages@riseup.net


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net