Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Contre toutes les haines à Béziers

|

Petit retour un peu énérvé de la manifestation anti-raciste à Béziers le 28 mai 2016. Pour rappel, Ménard maire raciste, pardon maire d’extrême-droite afilié au Mouvement Bleu-Marine a fait venir pendant trois jours des racistes islamophobes, antisémites, sexistes, homophobes... bref des réactionnaires nottoires à Béziers.

A vous à qui j’ai transmis cette invitation à la manif de samedi, je me réjouie que vous ne soyez pas venus et m’excuse auprès des présents, qui comme moi se sont vu manipuler par la CGT et son historique service d’ordre [SO].

Je raconte de l’intérieur comment ma colère a évolué...

Tout d’abord ;

Pour nous accueillir une vingtaine de marginaux avaient installé une cuisine et récupéré des kilos de marchandise, avec pour objectif de proposer aux manifestants de se nourrir de ce glanage avant le départ en manif.

Mais malheureusement, avec leur allure de gueux et leurs produits de seconde mains, le repas offert n’a pas eu le succès escompté, et c’est avec un certain mépris ambiant que ces braves militants de "seconde classe " sont restés seuls dans un coin, à leurs casseroles.

Ni les syndicats ni le PC n’ont daigné les remercier, féliciter, gratifier de reconnaissance ou même les associer aux discutions, préférant garder cette distance visible entre militants accueillants a l’allure zonard et les autres !!

Le deuxième marginal à faire les frais de l’attitude méprisante des syndicalistes fut le pianiste ; car oui il y avait un superbe piano, ce musicien nous régalait de doux morceaux mais il lui a fallut composer avec l’absence de poésie, de délicatesse, et de respect du preneur de parole/micro qui coupait l’élan musical en braillant "attention attention départ imminent du cortège et soyez bien sage !!" ; au final le pianiste a remballé son piano et sa chanson...

Les derniers marginaux pris en grippe furent les gens sans étiquette venus ici pour la fameuse unité contre l’extrême droite.

Nous avons été vivement briffé genre "attention pas de violence" ou "attention les méchants fachos vont vouloir vous taper mais vous êtes des gentils et forts pacifistes et vous ne répondrez rien" sic ! et aussi "nous allons passer devant le palais des congres (lieu de la sauterie) mais surtout on circule et on ne les regarde même pas" resic ! et là hop-hop le micro post brifing passe de main en main, du GO (gentil organisateur), au sous GO à l’ex-GO au futur GO et pssshit il disparait dans la mêlée...

Nous partons donc derrière le camion sono qui tourne sur 3 chansons en boucle (on lache rien, la jeunesse emmerde le fn et keny arkanna) et 3 slogans prédominants et 30 drapeaux : (1ère, 2ème...enfants d’immigrés, pas de facho dans nos quartiers..., black, blancs, beurs nous sommes tous...) une ambiance des premières manif contre Lepen pere.

Nous arrivons gentillement devant le palais, et là, excitation ++ du service d’ordre CGT qui s’aligne devant le cordon de CRS (collé-serré).

Puis ce SO nous encerclent partiellement, on nous sommes [sommés] de rester groupé, de descendre du trottoir, d’avancer ; d’arrêter de coller des affiches sur les murs, on me mettra même la main sur la bouche pour m’empêcher de crier "menard facho le peuple aura ta peau..."

Lire la suite sur Le Pressoir, le site d’informations des luttes sur Montpellier et sa région !


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net