Coronavirus : revue de presse #6

Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous aider à mettre cet article à jour en partageant vos brèves, infos, guides pratiques, témoignages, coups de gueules et analyses sur la crise actuelle, et surtout sur les luttes qui vont y faire suite. Car quand une fois « l’état d’urgence sanitaire » passé, il faudra lutter de plus belle pour que ce ne soient pas nous qui en payons la note !

Retrouvez le fil d’info complet d’Acta ici : Coronavirus, confinement et résistances : suivi en continu

Vendredi 17 avril

12h : Alors que la distribution alimentaire du Manba est prévue pour 16h, plusieurs dizaines de migrants attendent déjà devant la porte, formant une queue qui remonte le long de la rue. La police aussi est également déjà sur place, bien décidée à ce que l’aide que propose les militants ne puisse pas démontrer que les pouvoirs publiques Marseillais sont tout bonnement inefficaces !

10h : Depuis samedi 11 avril, des révoltes ont éclaté dans les CRA de Mesnil-Amelot, Vincennes et Oissel. A Oissel, les prisonniers sont en grève de la faim depuis le 12 avril pour dénoncer le manque de protection : « quand des masques ou du gel sont fournis, c’est qu’il y a déjà des prisonniers malades ». Alors qu’ils réclament leur libération depuis de début de l’état d’urgence sanitaire, les retenus des CRA n’ont encore obtenu aucune réponse de la part de l’administration.
Source : Actazone

Jeudi 16 avril

17h Les militants du collectif Al Manba ont reçu une convocation orale pour être auditionnés dans le cadre d’une enquête judiciaire pour attroupement illégal. Ce chef d’inculpation vise la distribution alimentaire gratuite qui a lieu devant les locaux du collectif deux fois par semaines depuis trois semaines maintenant. Vendredi dernier, les policiers étaient venus remettre des contraventions aux militants qui s’occupaient de la distribution. Réprimer plutôt que d’aider les associations qui pallient à leur inefficacité, voilà la réponse de la préfecture de Marseille face à la précarisation liée au confinement. Rappelons que la hotline du Manba reçoit plus de 70 appels par jours de personnes ayant besoin d’une aide principalement alimentaire, tandis que la préfecture ne prévoit la distribution que de quelques dizaines de tickets repas par semaine !!!

10h : A Orléans, deux jeunes hommes ont été condamnés à trois mois de prison pour l’un et six mois fermes pour l’autre pour avoir jeté un colis avec un téléphone portable par dessus l’enceinte de la prison d’Orléans-Saran pour un ami incarcéré.
Source : Actazone

9h : La pandémie du COVID-19 aura un dur impact sur le marché du travail. Avec près de 9 millions de travailleurs en chômage partiel qui viennent s’ajouter aux millions de chômeurs, le gouvernement a décidé de ne pas revenir sur sa réforme qu’importe l’impact sur les futurs chômeurs de la crise qui arrive.
Source:Révolution Permanente

Mercredi 15 avril

20h : Aujourd’hui vers 16h30 au parc de la Courneuve (Seine Saint Denis), une patrouille de police en VTT a abattu un homme qui se serait jeté sur eux avec un couteau de 30 cm. L’homme à été touché au niveau de la tête de de l’abdomen par des tirs à plusieurs reprises. L’altercation aurait eu lieu dans le cadre d’un contrôle du respect du confinement. C’est le 4e homme tué par la police en France en une semaine !
Source : Actazone

19h : Suite à la décision de justice enjoignant Amazon de cesser toute livraison hors produits de première nécessité, la multinationale a décidé de fermer ses 6 entrepôts français jusqu’au 20 avril, espérant d’ici là trouver un compromis avec les syndicats. La question reste de savoir qui paiera l’indemnisation à 100% des 10 000 préparateurs de commande que compte l’entreprise. 
Source : Actazone

18h : Dans un communiqué, la CGT dénonce le choix de Macron de réouvrir les écoles, lycées et crèches, laissant une fois de plus de coté la question du fonctionnement des services hospitaliers, la disponibilité des gels hydroalcooliques et masques à l’usage des personnels soignant et à l’ensemble de la population ou bien la généralisation des tests. Ce choix est dicté par la santé des entreprises et de l’économie, au détriment de celle de la population et des salariés. La CGT réitère sa demande d’une déclaration d’état de catastrophe sanitaire et exige l’indemnisation de l’activité partielle à hauteur de 100% du salaire, le retrait des dispositions régressives de la réforme de l’assurance chômage et la prolongation des droits à l’assurance-chômage au-delà du confinement.
Source : Actazone

16h : Dans une lettre ouverte, la communauté érythréenne de Calais dénonce l’augmentation des violences des CRS à leur encontre depuis quelques semaines. Les flics ont par exemple « emmené des gens avec eux dans des endroits éloignés de Calais, et les ont frappé jusqu’à ce qu’ils perdent connaissance ». Les migrants sont régulièrement menacés de mort, battus à l’abri des regards ou encore insultés et humiliés.
Source : Actazone

15h : le Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine accrédite l’hypothèse que l’origine de ce virus est à chercher dans les erreurs du laboratoire de virologie de haute sécurité de Wuhan, spécialisé dans l’analyse des coronas virus depuis plusieurs années. Le nouveau coronavirus contiendrait en effet des séquences d’un autre virus qu’il connaît bien, le VIH, une combinaison impossible à obtenir par le seul hasard de la nature.
Source : le journal de Fréquence médicale

14h :Profitant du dispositif mis en place par l’Etat pour faciliter le chômage partiel, certaines entreprises continuent de faire travailler leur employés à moindre coût pour elles.Le ministère du Travail promet des contrôles a posteriori, mais ceux-ci nécessiteront de s’appuyer sur des signalements et des représentants du personnel, qui ne sont pas présents dans toutes les entreprises. Il faut aussi prendre en compte les situations où l’employeur demande une activité partielle et propose de compléter les 84% de salaire auquel donne droit le chômage partiel. « On risque d’avoir des difficultés dans ce type de structure, où l’information ne sortira pas, par peur ou par arrangement » explique un inspecteur du travail
Source : Actazone

11h : Le ministre de l’Economie a annoncé la mise en place d’une aide aux « très grandes entreprises » en précisant dégager 20 milliards d’euros du compte d’affectation spéciale de l’État en direction de ces entreprises « stratégiques ».
Source : Actazone

10h : Le ministre des Comptes publics a annoncé qu’une prime allant jusqu’à 1 000 euros serait versée aux fonctionnaires qui ont travaillé malgré le confinement, notamment les matons, les enseignants qui ont gardé les enfants de personnels hospitaliers, et les flics menant les contrôles. Cela fait un fonctionnaire sur 5. Les personnels de santé seront eux concernés par une mesure spécifique ; pour les agents de la fonction publique territoriale, ce sera aux maires de décider du versement de cette prime.
Source : RTL

Mardi 14 avril

20h :Finalement, la fin de la grève a été décidée à la papeterie Allard, après l’obtention de mesures de sécurité et d’une « prime Covid » de 600 euros (contre 1000 euros demandés au départ).
Source : Actazone

19h : Des parlementaires de divers bords demandent dans un courrier à Edouard Philippe la régularisation des sans papiers, sur le modèle de ce qui a été fait au Portugal. Papiers pour tous, mêmes droits pour tous !
Source : Actazone

17h : Des étudiant.es salarié.e.s au CROUS d’Orléans-Tours ne seront finalement pas payé.e.s pour les heures non effectuées au mois de mars alors que le responsable, le 19 mars, les avait rassuré.e.s sur le paiement de ces heures, n’étant pas tributaires de la fermeture des cafètes et restos CROUS. C’est le 31 mars que les étudiant.e.s ont été informé.e.s qu’ils et elles ne seraient pas payé.e.s. Encore une fois ce sont les précaires qui payent !
Source : Actazone

17h : Un employé de la société d’aménagement du territoire Euromed a tenté d’intimider des personnes de la maraude autogérée de la porte d’Aix. Un énième épisode de la répression institutionnelle à l’abri des regards contre les personnes sans logement et sans ressources (principalement demandeuses d’asile, lâchées par l’OFII) ces dernières semaines :
Pour les maraudes Porte d’Aix, lors de la distribution de petits dej dans le terrain vague ce matin, un mec d’Euromed est venue voir les copaines en leur disant qu’en faisant ça iels incitaient les gens à rester ici. Le terrain lui appartient et des travaux doivent commencer dès que le confinement est terminé. Il interdit l’accès au terrain, les vigiles vont désormais être obligés de nous empêcher d’entrer... !!!!. Nous ne reculerons pas contre la guerre sociale menée par les pouvoirs publics et leurs flics à Marseille !
Source : Facebook du Manba

16h : Amazon a été condamné à limiter ses ventes aux produits alimentaires, d’hygiène, et médicaux, sous 24h, avec une astreinte d’un million d’euros par jour de retard.
Source : Actazone

14h34 : Le tribunal de Nanterre saisi par le syndicat Solidaires vient de rendre sa décision et demande à Amazon logistique France de limiter son activité à la préparation de colis de produits alimentaires, d’hygiène et de santé sous astreinte de 1M€ par jour de retard constaté dans les 24h après notification de cette décision.
Source : La Provence

14h : Alors que plus de 500 professionnels de santé (sur 1700) ont été déclarés positifs au coronavirus au sein des Hospices Civils Lyonnais, la CFDT a porté plainte contre X pour « mise en danger délibéré de la vie d’autrui » et « homicide involontaire ». Ces contaminations nombreuses résultent en effet selon le syndicat du manque de matériel de protection.
Source : Actazone

13h58 : Cette dame est loin d’être une délinquante et pourtant. Une habitante du Tarn a été verbalisée la semaine dernière pour avoir rompu le confinement. Comme relate La Dépêche du Midi, cette dame de 79 ans se rendait à pied devant la fenêtre de son mari, âgé de 90 ans, handicapé et isolé dans un Ehpad. La dame avait en sa possession chaque jour une attestation dérogatoire sur laquelle elle prenait soin de cocher la case "promenade" ou "assistance à personne vulnérable". 
Source : Actazone

10h : Alors que l’Italie, l’Espagne et la France représentent 80% des victimes du virus, profitant d’une baisse du nombre de mort, l’Espagne autorise la reprise partielle du travail.
Source : Actazone

Lundi 13 avril

18h : 45 groupes de supporters de foot s’opposent dans une tribune, s’opposent dans une tribune à la proposition d’une reprise anticipée de la saison à huis-clos : « le football « coûte que coûte » est un football de honte, qui n’aura aucun lendemain ». Les signataires, parmi lesquels les Red Star Fans ou les Green Angels, demandent également que les amendes infligées aux clubs pour l’usage d’engins pyrotechniques soient restituées aux clubs ou reversées à des secteurs en besoin.
Source : Actazone

17h :Plusieurs universités ont décidé de maintenir les examens en les organisant en ligne. Ces conditions profondément inégalitaires provoquent à juste titre la colère des étudiant·e·s : sur twitter, le hashtag #HonteUnivLorraine dénonce par exemple la décision que vient de prendre l’Université de Lorraine en ce sens.
Source : Actazone

15h : Plusieurs aménagements de la justice ont récemment été justifiés par la nécessité de s’adapter à la crise sanitaire, souvent au détriment de la défense des prévenus. Ainsi, un avocat témoigne avoir dû plaider par téléphone devant le juge des libertés, pendant que son client était en visioconférence : « Avant le début de l’audience, j’ai le droit de m’entretenir avec mon client pendant une dizaine de minutes. Il faut imaginer la scène. Le juge des libertés (JLD), le procureur, le greffier quittent alors la salle. Une salle vide où un téléphone parle à un écran via un micro ».
Source : Actazone

14h : Un étudiant a été retrouvé mort dans sa chambre du CROUS à Villeurbanne. Si son décès n’est pas directement relié au coronavirus mais serait lié à une autre maladie, le fait qu’il soit décédé seul, dans une chambre universitaire, en dit long sur l’isolement des plus précaires en ces temps de confinement et le besoin urgent de permanences sociales et sanitaires qui prennent en compte ces situations.
Source : Actazone

13h : Le service central du renseignement craint l’embrasement à la sortie du confinement, évoquant notamment la multiplication des appels à prendre la rue et le fait que le pouvoir en place soit tenu pour responsable. Donnons leur raison !
Source : Actazone

12h : En Loire-Atlantique, dix sept personnes ont été placées en garde à vue pour non-respect des règles du confinement, c’est-à-dire qu’elles ont été verbalisées quatre fois. La répression en marche !
Source : Actazone

10h51 : Dans la nuit de samedi à dimanche, l’église intégriste Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris a célébré l’office en présence d’une quarantaine de personnes. Suite à l’intervention des forces de l’ordre, seul le prêtre a été verbalisé pour non-respect du confinement. La police serait-elle plus clémente avec l’extrême droite en matière de verbalisation ?
Source : La Provence

9h32 : Le Parti socialiste a demandé dimanche à l’exécutif de prendre en compte l’urgence sociale créée par l’épidémie de Covid-19, en soulignant que des Français ne mangent plus à leur faim et en réclamant l’instauration d’une aide directe aux foyers les plus pauvres.
Source : La Provence

9h19 : Le numéro 1 de la CFDT, Laurent Berger, a jugé "indignes" et "indécents" dimanche les appels formulés par le Medef et au sein du gouvernement à travailler plus pour compenser les effets néfastes du confinement sur l’économie.
Source : La Provence

9h : Depuis le début du confinement, 45 % des déferrements concernent les violences conjugales. L’état d’urgence sanitaire révèle toujours les rapports de domination qui structurent la société.
Source : Actazone

Dimanche 12 avril

17h : Soucieuse de perpétuer la vieille tradition française de la délation, la maire de Montgeron (Essonne), Sylvie Carillon, encourage les habitants via un document affiché dans les halls d’immeubles de deux quartiers populaires à dénoncer à la police, en appelant le 17, celles et ceux qui ne respectent pas le confinement.
Source : Actazone

16h : Si plusieurs libérations ont eu lieu, le CRA de Lyon compte encore une trentaine de détenus dans ses murs : des personnes arrivent tous les jours. Un détenu témoigne des conditions indignes qui y règnent : « on vit pareil comme dans les années 1800. L’hygiène est catastrophique, on n’a même pas un shampooing ». Les jugements continuent par visioconférence, avec à la clé une libération ou une condamnation à un enfermement de 28 jours. Régularisation de tous les sans-papiers et libération des détenus !
Source : Actazone

14h : Alors que les flics utilisent le respect des mesures de confinement pour justifier le harcèlement qu’ils font subir à la population, notamment dans certains quartiers, les violences policières semblent gravement augmenter. Depuis le décès survenu à Bézier, 3 crimes policiers ont eu lieu en quelques jours : cela en fait donc 4 en moins d’une semaine ! Ainsi à Angoulême, dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme de 28 ans, poursuivi par la BAC, est mort après s’être jeté dans un fleuve. La même nuit, un automobiliste est décédé alors qu’il fuyait également un contrôle. L’autre passager est dans un état critique. À Bruxelles, vendredi, un autre homme, père de 3 enfants, est décédé suite à une interpellation : les flics ont reconnu s’être assis sur lui lors du trajet vers le commissariat.
Source : Actazone

13h30 :Les supermarchés Carrefour, Casino, Franprix ou Monop’ ont noué des partenariats avec Uber Ears et Deliveroo afin que leurs livreurs prennent en charge leurs livraisons de courses. Le directeur général d’Uber Eats en France reconnaît sans scrupule profiter de l’épidémie pour accélérer un processus qu’il avait en vue depuis longtemps : « On regardait depuis longtemps le secteur de la livraison des courses à domicile […]. Ce qui s’est passé dans les dernières semaines nous a permis d’accélérer le mouvement. Nous avons vu une opportunité business et le bon moment pour lancer le service ».
Source : Actazone

12h30 : Suite au mouvement de blocage lancé hier soir au CRA de Mesnil-Amelot, une charge de police a eu lieu vers 11h. Le dispositif policier est énorme (une centaine de flics). Ils ont rassemblé les détenus dans un coin, les ont forcés à se mettre par terre et ont confisqué leurs téléphones. Ils ont menotté et emmené, sûrement en garde à vue, 7 prisonniers « identifiés comme leaders sur les cameras ». Les autres prisonniers ont été ré-enfermés dans les chambres.
Source : Actazone

12h36 : Le pape a proposé ce dimanche dans son message de Pâques "de réduire" voire "d’annuler" la dette des pays pauvres, et a lancé un appel à un allègement des sanctions internationales et à la solidarité de l’Europe face à la pandémie de coronavirus. Eh François, c’est passé le 1er avril !
Source : La Provence

12h : Les délégués syndicaux du site Toyota d’Onnaing (Nord) dénoncent la décision de ré-ouvrir le site à partir du 21 avril. L’urgence en ces temps d’épidémie, selon le Conseil économique et social qui a voté cette décision, serait de construire les 35 000 Toyota Yaris commandées par des clients en attente de livraison depuis plusieurs semaines. 4500 salariés travaillent sur le site, par équipe de 1500 : « une bombe à virus prête à exploser à tout moment » selon la CGT.
Source : Actazone

11h30 : Des avocats ont réussi à obtenir la relaxe de leurs clients dans des jugements pour réitération de violation des règles du confinement. En effet, les contraventions pour violation du confinement sont enregistrées dans un fichier précis, le fichier Adoc, un fichier créé pour stocker les données des contraventions et délits routiers : ce fichier est donc détourné de son utilisation légale : il n’est donc pas légal pour un flic d’y chercher la preuve d’une réitération.
Source : Actazone

10h : Après qu’Olivier Veran a annoncé que le coronavirus serait reconnu comme maladie professionnelle pour les personnels soignants, Castaner a réclamé la même chose pour les flics (il suffirait pourtant pour se protéger qu’ils n’approchent pas la population). La reconnaissance d’une maladie professionnelle donne droit à des indemnités spécifiques, voire un dédommagement durable si la maladie entraîne une incapacité, et une rente pour les proches en cas de décès. Des syndicats et représentants d’associations réclament plutôt la création d’un fonds dédié permettant d’indemniser plus largement les fonctionnaires, indépendants, salariés du privé, mais aussi bénévoles.
Source : Actazone

Samedi 11 avril

21h30 : Des prisonniers bloquent en ce moment le CRA de Mesnil-Amelot aux cris de « liberté ! ». Ils réclament leur libération, alors qu’aucune mesure sanitaire digne n’a été prise : « quand tu dis quelque chose les policiers ils te frappent c’est pas humain ! Sérieux les avions ils vont pas redécoller avant septembre on nous a dit, ça veut dire quoi ? On va pas rester ici jusqu’en septembre ! ». Les détenus se sont mis dans la cour et refusent d’en bouger.
Source : Actazone

19h30  : La CGT réclame la fermeture temporaire d’un site STMicroelectronic à Crolles (Isère), en raison d’ « une multitude de manquements » à la sécurité des salariés. Le site est classé Seveso seuil haut, et 53 cas suspects de contamination au coronavirus y ont été recensés. Suite à une première procédure déclenchée par le syndicat pour « danger grave et imminent », deux rapports de l’inspection du travail ont conclu que « l’ensemble des moyens propres à diminuer au niveau le plus bas possible le risque de contamination n’ont pas été mis en œuvre ».
Source : Actazone

17h : Le syndicat Sud-Solidaires réclame la fermeture de tous les entrepôts français du géant de e-commerce Amazon. Il déclare : « C’est une bombe sanitaire et sociale qui est en train d’exploser et qui concerne plus de 10.000 travailleurs directs mais aussi une armée d’intérimaires et de livreurs ».
Source : Actazone

16h  : Des policiers ont forcé l’entrée d’un bâtiment marseillais pour retirer une banderole de solidarité, sur laquelle était écrit : « Tu veux savoir si tu as le Corona ? Crache sur un bourgeois et attends ses résultats. Solidarité avec les travailleuses ! » Le motif invoqué et l’incitation à cracher sur des personnes.

13h : Google et Apple vont mettre en place un outil commun pour les applications de traçage des malades, dans la perspective de les proposer aux gouvernements.
Source : Actazone

12h30 : La CFDT Auchan a demandé au préfet de fermer les supermarchés les dimanches et jours fériés, afin de limiter le contact entre les salariés et les clients.
Source : Actazone

11h : La liste des villes ayant désormais recours à des drones pour faire respecter le confinement s’étend de jour en jour. On compte désormais : Paris, Ajaccio, Nice, la Haute-Garonne, la Moselle-Sud, Metz, Limoges, Nantes, Montpellier, Rennes, la région du Grand Est, le Val d’Oise, les Côtes d’Armor, Marseille, Amiens, Granville… La Quadrature du Net les répertorie.
Source : Actazone

9h : La Haute autorité de santé autorise l’accès à l’IVG médicamenteuse à domicile jusqu’à neuf semaines
Source : Mediapart

9h : Profitant d’une opération de gendarmerie menée dans le cadre d’une procédure pour violence, injures et dégradations, une milice de 70 personnes ont incendié la ZAD de Brétignolles-sur-Mer et vandalisé plusieurs camions appartenant aux habitants de cette ZAD, à l’appel du maire sortant Christophe Chabot, promoteur d’un projet controversé de port de plaisance.
Source : Mediapart

9h : Allard Emballages est une entreprise qui compte quatre sites dans l’hexagone et qui est détenue par le groupe familial Valois. Elle conçoit et fabrique des emballages en carton ondulé pour les entreprises des secteurs industriels et agro-alimentaires. Dans cette période, elle est considérée comme essentielle, et les travailleur•euse•s continuent donc de se rendre au travail la peur au ventre, craignant pour leur santé et celle de leur famille. En effet, les conditions de travail dans l’entreprise sont marquées par la non-application des mesures d’hygiène, une gestion dramatique de la crise sanitaire sur le site d’Aubigné-Racan et, sur les deux sites, le refus de la direction d’accorder la prime COVID-19 de mille euros aux ouvrier•e•s. Face à cette situation, la CGT a appelé à un débrayage vendredi 10 avril 2020 sur au moins deux sites, Compiègne ainsi que le site d’Aubigné-Racan en Sarthe, dont les travailleurs ont provoqué l’arrêt.
Source : Révolution Permanente

Vendredi 10 avril

20h17 : La distribution de denrées du collectif El Manba a failli tourner court vendredi à Marseille après une descente de la police devant les locaux. L’opération de police a créé la panique parmi les personnes démunies, dont beaucoup de réfugiés, venues chercher de la nourriture gratuite proposée par le collectif El Manba dans le centre-ville de Marseille. Selon le collectif, des « personnes ont été verbalisées ». Le motif : la distanciation sociale qui n’est pas respectée. De quoi provoquer la colère des membres du collectif, préoccupés avant tout par la survie d’une population de plus en plus fragilisée par la crise sanitaire. L’Union locale CGT Marseille Centre n’a pas manqué de réagir, dénonçant la répression de « distributions alimentaires gratuites » alors que « les pouvoirs publics abandonnent les plus précaires ». La police nationale aurait même menacé d’interdire cette distribution bi-hebdomadaire, une des plus importantes du secteur, s’indigne l’organisation syndicale qui demande « l’abandon de toute répression envers les migrants et les militants, ainsi qu’un véritable plan d’action des pouvoirs publics envers les populations les plus précaires ».
Source : La Marseillaise

20h17 : Le 17 mars, un détenu de 74 ans est mort à la prison de Fresnes. Le 25 mars, décès d’un surveillant qui présentait des symptômes à la prison d’Orléans-Saran. Vendredi dernier, le troisième décès a eu lieu à Douai, dans la cour d’honneur de la prison. Tout cela en sachant qu’Il n’y aura pas de masques supplémentaires ni tests de dépistage pour les prisons. Saisi par des syndicats et des organisations de défense des détenus, le Conseil d’Etat a rejeté hier les recours visant une meilleure protection pour les agents pénitentiaires et les détenus laissant la pandémie se développer dans les prisons.
Source : France 3 régions

19h00 : Un premier détenu du CRA de Vincennes a été testé positif au Covid-19 rapporte l’association Assfam. C’est le premier cas confirmé dans l’un de ces centres et le malade aurait été contaminé à l’intérieur.
Source : Info Migrants

17h57:La justice se prononcera mardi sur la demande de fermeture des entrepôts d’Amazon en France. Selon le syndicat Sud, qui a assigné Amazon logistique France devant le Tribunal judiciaire de Nanterre pour réclamer la fermeture de six des entrepôts du groupe -dont celui de Montélimar qui alimente la région Paca- estimant que les mesures instaurées par le géant du e-commerce pour protéger les salariés ne sont pas suffisantes, la décision sera rendue le 14 avril. L’audience vient de se terminer. La Direccte Auvergne Rhône Alpes a adressé une mise en demeure aux dirigeants de l’entrepôt de Montélimar et doit y effectuer une contre-visite la semaine prochaine pour vérifier notamment que les salariés disposent bien de gel hydroalcoolique et de lingettes sur l’ensemble des postes de travail. À défaut de fermetures, les syndicats réclament une réduction de l’activité de 10% pour permettre la distanciation sociale difficile à appliquer dans ces entrepôts où travaillent des centaines de personnes avec des interactions multiples.
Source : La Provence

17h40 : Un homme de 49 ans est décédé ce matin dans sa cellule de garde à vue à la gendarmerie de Sorgues. L’homme avait été interpellé hier soir avec son colocataire à la suite de violences volontaires réciproques, sur fond de soirée alcoolisée. Les deux hommes, légèrement blessés, avaient été conduits à l’hôpital d’Avignon dans un premier temps, puis à la brigade afin d’y être entendus en fin de soirée.
Source : La Provence

16h39 :La SNCF et deux foncières partenaires dispensent du versement de loyer, du 16 mars au 30 avril, les commerces présents dans les gares et qui ont signé un contrat directement avec elles, a annoncé aujourd’hui la filiale de l’opérateur ferroviaire. Alors si pour les commerces les loyers sont gratuits, pourquoi pas pour les particuliers ? Grève générale des loyers ! Nos vies valent plus que leurs profits !
Source : La Provence

16h08 : L’unité de production n°4 de la centrale nucléaire du Tricastin a été mise à l’arrêt le10 avril à minuit. Le 10 avril à minuit les équipes de la centrale du Tricastin ont procédé à la mise à l’arrêt de l’unité de production n°4, a fait savoir EDF. "Cet arrêt de courte durée permet d’adapter la production d’EDF à la faible demande ponctuelle en électricité. Les unités n° 2 et 3 sont en arrêt programmé pour leur maintenance annuelle. L’unité n°1 est connectée au réseau électrique national", indique l’opérateur. La pandémie nous aura peut-être appris qu’un autre monde sans nucléaire est possible !
Source : La Provence

13h30 : Après le drone policier de Nice qui diffuse des appels à respecter le confinement, Cannes met en place un système de drones « nettoyeurs » et prévoit ce vendredi une opération de désinfection aérienne accompagnée de 2 agents au sol. Cette opération se fait contre l’avis du Haut conseil de la santé publique, rendu le 4 avril, qui déconseille ce type de pratique en l’absence d’argument scientifique sur leur efficacité, et celui du gouvernement qui rappelle que l’usage massif de produits de désinfection en plein air peut conduire à des effets néfastes sur la santé et l’environnement.
Source : Actazone

13h34 : Comme le rapporte le site de 20 Minutes, un homme a été interpellé puis placé en garde à vue à Toulouse après avoir insulté puis craché sur des agents de sécurité dans le métro. L’individu, âgé de 18 ans, a tenté d’échapper à un contrôle.
Source : La Provence

13h00 : Une autopsie doit avoir lieu ce vendredi dans le cadre de l’enquête ouverte part le parquet de Béziers pour « homicide involontaire » après la mort d’un homme sans domicile fixe suite à un contrôle par les forces de l’ordre. L’enquête révèle pour le moment qu’il est décédé après avoir été transporté au commissariat de police, malgré, selon le SMUR, plus de trois quarts d’heure de tentative de réanimation dans les locaux du commissariat.
Source : Actazone

12h30 : Jusqu’ici, 140 établissements pénitentiaires ont mis en place des ateliers de couture de masques de protections par les détenus, payés 6 euros de l’heure. La production dans ces conditions en dehors de tout respect du code du travail atteint 5 000 masques par jour, dont 80% vont aux personnels hospitaliers parisiens et le reste aux surveillants pénitentiaires. La majorité des détenus, eux, continue à vivre dans la promiscuité et sans le moindre masque.
Source : Actazone

12h18 : Décès de Jacques Calvet, ancien patron du groupe automobile PSA.
Source : La Provence

10h53 : Obtention d’une Nullité d’une procédure répété de confinement du fait de l’utilisation d’un fihier contenant des infos personnelles du prévenu, par le barreau de Rennes
Source : compte twitter de Valérie Catsel-Pages, avocate au barreau de Rennes

10h03  : Espagne : des villes côtières se barricadent pour empêcher l’arrivée de touristes.
En temps normal, la station balnéaire de Calafell voit sa population quadrupler à Pâques. Mais cette année, blocs de béton et contrôles policiers empêchent l’arrivée des propriétaires de résidences secondaires. Située à une heure de Barcelone (nord-ouest), Calafell est l’une des villes côtières tentant de stopper la venue de personnes désobéissant au strict confinement imposé en Espagne, pays parmi les plus endeuillés par la pandémie de Covid-19.
Source : La Provence

10h00  : Expulsion en plein confinement du QG des Gilets Jaunes d’Aix enProvence, occupé depuis mars 2019. On vous avait dit : c’est que dans la presse que le respect des mesure de prolongement de la trêve hivernale !!!
Source : Mars-actu

10h00  : Jusqu’à fin avril, site phocéen d’Arcelor Mittal fonctionnera à 50 %.
Source : Mars-actu

10h  : Dans une lettre au cabinet du maire, révélée par le Ravi, plusieurs ingénieurs et architectes de la direction de prévention et de gestion des risques de la mairie de Marseille tirent la sonnette d’alarme. La quasi totalité de ce service dédié au péril alerte sur de graves dysfonctionnements en son sein. Ceux-ci mettent en jeu la sécurité de ses fonctionnaires et surtout des occupants de logements potentiellement dangereux.Ils pointent notamment un nombre important de cas laissés en suspens malgré l’urgence de traitement qu’ils requièrent, la quantité trop grande de dossiers par agents et le manque d’effectifs. Ils dénoncent également la durée anormalement longue de signature des arrêtés de péril durant laquelle les occupants mis en danger par l’état de leur habitat ne sont pas évacués. Enfin, les signataires de cette lettre (à retrouver en son intégralité sur le site du Ravi) s’inquiètent de la non prise en charge des travaux d’urgence par la Ville quand les propriétaires sont défaillants.
Source : Mars-actu

9h30 : Alors que l’Etat peine à munir la population, et notamment les travailleur·se·s les plus exposé·e·s, avec du matériel de protection, il vient en revanche de repasser une commande massive de gaz lacrymogène. Redoute-t-il la colère qui envahira les rues à l’après-confinement ?
Source : Facebook Rouen dans la Rue

9h00 : Depuis le 19 mars, les associations Utopia56 et l’Auberge des Migrants ont reçu 18 amendes pour non respect du confinement alors qu’elles effectuaient leurs maraudes leur permettant d’amener de quoi survivre à ceux qui n’ont nulle part où se mettre à l’abri. Ce harcèlement policier est criminel !
Source : fil twitter @Utopia_56

9h00 : Vendredi 3 avril, la juge des référés du tribunal de Lille a jugé que les quelque 900 salariées de l’Adar, une grosse association d’aide à domicile, étaient bien soumises à un « risque biologique », et que leur employeur devait les protéger de façon beaucoup plus stricte. Cette décision est rendue avant même que soient connus les jugements concernant Amazon ou La Poste, deux entreprises symboles déjà visées par des procédures judiciaires.
Source : Mediapart

9h00 : En Seine-Saint-Denis, où la protection de l’enfance est sinistrée, un centre est créé pour regrouper des enfants placés atteints du Covid-19. Des éducateurs craignent une « stigmatisation ». Et s’inquiètent, par ailleurs, des effets du confinement pour les jeunes : maltraitance, fragilisation des familles d’accueil, etc. Agathe*, une professionnelle de l’aide sociale à l’enfance (ASE) de Seine-Saint-Denis, a été soufflée en découvrant un mail du département, le 25 mars dernier, cherchant des volontaires pour travailler dans un « internat de confinement pour des enfants symptomatiques ou malades » du Covid-19, parmi les 8 673 mineurs protégés dont il a la charge. Elle n’y a pas répondu favorablement. « Un enfant souffrant a envie d’être chez soi, dans sa famille d’accueil ou son foyer, explique-t-elle. Cette structure me paraît hyper anxiogène. Toute la protection que devrait fournir l’ASE n’y est pas. Malheureusement, c’est le quotidien que des gamins soient jetés de foyers, de chez leur assistant familial, mais là, c’est comme si le département institutionnalisait le fait que les enfants soient déplacés. Le problème, c’est pas le Covid à l’ASE, c’est l’ASE. 
Source : Mediapart

07h11 : Un jet privé amenant dix riches Londoniens comptant passer du bon temps à Cannes (Alpes-Maritimes) venait de se poser sur le tarmac. Confinement oblige, les "vacanciers" ont été refoulés.
Source : La Provence

Autres revues de presse sur le Coronavirus sur mars-infos :

Coronavirus : fil d’info et revue de presse

Notre cher paternaliste en chef nous invite à lire, et bien écrivons ! Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous (...)

Coronavirus : fil d’info et revue de presse #2

Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous aider à mettre cet article à jour en partageant vos brèves, infos, guides (...)

Coronavirus : revue de presse #3

Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous aider à mettre cet article à jour en partageant vos brèves, infos, guides (...)

Coronavirus : revue de presse #4

Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous aider à mettre cet article à jour en partageant vos brèves, infos, guides (...)

A lire aussi...