Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Petite histoire de la Maison du Peuple à Marseille

|

Petite histoire de la Maison du Peuple à Marseille

La Maison du peuple (MdP) a ouvert le samedi 1er juin 2019, dans la foulée de l’acte 29. Elle est née de la volonté de disposer d’un lieu de convergence, d’organisation, de vie collective, de mobilisation, d’auto-défense, de formation et de diffusion de culture politique dans un espace public et ouvert à tou.tes.

En plein dans la dynamique du mouvement des gilets jaunes, ce n’est pas un hasard si la Maison du peuple a vu le jour sous la forme de la réquisition d’un espace vide. A Marseille, cette démarche d’occupation populaire est un signal fort dans une ville marquée par le logement indigne, les délogements et évacuations, comme le maintien à la rue des personnes les plus précaires. Ce n’est donc pas un hasard non plus si le projet de Maison du peuple a mûri collectivement dans des rencontres au 59 St Just, reine des réquisitions marseillaises, bateau-phare de la lutte contre les expulsions et pour la réappropriation de la ville contre les profiteurs.

La MdP a investi un ancien pôle emploi désaffecté depuis trois ans, devenu la propriété d’une société immobilière (SCI possédée par la famille Guedj) totalement liée aux aménageurs métropolitains et aux grands projets de business privés (Terrasses du Port, immenses zones d’activités sur l’étang de Berre rachetées après la fermeture de raffineries notamment).
Un compromis de vente venait d’être signé entre la famille Guedj (SCI Promogest) et Martine Vassal (Présidente Conseil Départemental 13). Dans ce lieu devait ainsi être développé un nouvel outil de la chasse aux pauvres, piloté par le Conseil départemental, nommé éhontément « pôle d’insertion », alors qu’il s’agit d’accentuer le contrôle de plus en plus coercitif des bénéficiaires du RSA.

Nous tombions donc parfaitement bien !

La MdP a vite trouvé son rythme : activités de partage de savoir-faire avec des ateliers de bricolage / construction, des cours de langue, de prise de son radio, d’ouverture de logements vides ; activités sportives avec la boxe populaire et le chamaboxe ; conférences et réunions publiques, sur la démocratie directe, avec le comité Adama, des camarades basques squatteurs d’Errekaleor, … ; des assemblées de lutte s’y réunissent (assemblée de quartier, du collectif migrant.es, des gilets jaunes évidemment, des travailleurs sociaux, etc.) ; organisation de manifestation et d’actes, comme celui contre les violences policières et les nombreux cortèges et hommages à Zineb Redouane ; lancement d’initiatives en direction d’autres quartiers et luttes, comme celle des femmes de chambre NH ou encore le conflit chez Mc Do Sainte Marthe. Et puis la MdP c’est un lieu d’entr’aide, de rupture de l’isolement tout simplement.

La MdP est aussi la vraie maison d’une bonne troupe de complices qui la fait vivre au quotidien, nuit et jour, préparant souvent de grands repas collectifs, veillant pour qu’elle reste ouverte et accueillante, organisant les barbecues hebdomadaires au rond-point de la Plaine, toujours en solidarité des détenu.es et inculpé.es du mouvement, ou en soutien à des personnes délogées sauvagement et abusivement par les autorités.
La MdP combat le nettoyage social de Marseille par son embourgeoisement à travers l’expulsion des populations pauvres du centre-ville, le saccage des quartiers et des liens sociaux, le quadrillage policier.
A la MdP il y aussi des cochons d’Inde, deux iguanes-dinosaures. On y soigne même les moineaux blessés.

Alors bas les pattes de la MdP ! La Maison doit rester au peuple !
Ils expulsent ? On occupe !
A Marseille comme ailleurs, les spéculateurs et les délogeurs doivent être bannis de la ville !


En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net