Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

Infos globales

Migrations - Sans Papiers

Solidarité avec les personnes en lutte contre les expulsions

Depuis le démantèlement de la jungle de Calais, et au fil des expulsions incessantes des campements installés ici et là, de nombreux demandeurs d’asile sont envoyés dans les Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) disséminés dans toute la France. Dans ces centres dits d’« accueil », ils sont en réalité mis sous contrôle social et administratif et soumis à un véritable tri qui se solde pour beaucoup d’entre eux par un arrêt de réadmission vers le premier pays européen où ils ont été enregistrés, en vertu des Accords de Dublin III.

Migrations - Sans Papiers

Verrouillage des frontières et des routes migratoires

Au début des années 2000, le gouvernement espagnol stoppe l’immigration subsaharienne et ferme l’accès aux enclaves espagnoles de Ceuta et Mellila en déployant les premiers grillages autour de celles-ci. Dès lors, et en fonction du moment et de leurs intérêts, les autorités n’ont eu de cesse de bloquer et sécuriser intensivement leurs frontières, que ce soit en construisant des murs, ou en exerçant des contrôles terrestres, aériens ou maritimes.

Migrations - Sans Papiers

Adoma remporte le marché PRAHDA et prépare l’après-CAO

Depuis l’expulsion de la jungle de Calais dans la semaine du 24 octobre 2016, plusieurs milliers de personnes ont été déplacées dans des centres d’accueil et d’orientation aux quatre coins de l’hexagonie. Ces structures temporaires sont vouées à fermer pour la plupart dans le courant de l’été. Le 28 septembre 2016, le ministère de l’intérieur lançait donc un appel d’offre pour la création de 5351 nouvelles places d’hébergement de courte durée, afin de poursuivre la politique de dispersion et de contrôle des personnes migrantes. Cet appel d’offre vient d’être remporté par la société Adoma, acteur bien établi dans le domaine de la réinsertion et du contrôle social. C’est l’occasion d’un tour d’horizon pas très réjouissant des perspectives de l’après-CAO.

Migrations - Sans Papiers

[Cévennes] Sur la fermeture du Caomie de Monoblet

Le centre d’accueil et d’orientation qui accueillait de jeunes mineurs en provenance de Calais dans la commune de Monoblet dans les Cévennes vient de fermer officiellement ses portes au 31 janvier. Les jeunes afghans qui y résidaient sont en train d’être transférés à la hâte un peu partout sur le territoire. Voici un article posant quelques questionnements, critiques et perspectives sur cette situation.

Migrations - Sans Papiers

De Kaboul à Toulouse : entretien avec un exilé du CAO de La Vache

Avant d’atterrir dans les Centre d’Accueil et d’Orientation répartis un peu partout sur le territoire français, les exilé.es ont traversé bien des épreuves. Sur la route de l’exil depuis des mois voire des années, la France n’est souvent qu’une étape de leur parcours. Mais aujourd’hui, malgré les engagements pris lors du démantèlement de la jungle de Calais, le gouvernement ne leur laisse d’autres choix que de demander l’asile dans le premier pays où iels ont donné leurs empreintes. Or celles-ci ont bien souvent été prises de force, dans des pays (comme la Bulgarie ou l’Italie) qui ne leur laissent aucune chance. Par cet entretien, nous, membres du collectif Solidarité migrant.es, avons voulu illustrer cette problématique, ainsi que celle plus générale de la migration, avec les mots d’une personne concernée.

Migrations - Sans Papiers

Chroniques d’une lutte permanente… (novembre)

Violences policières, enfermements, humiliations, conditions de vie déplorables sont le quotidien de qui traverse l’Europe en n’ayant pas les bons papiers. Ces chroniques, loin d’être exhaustives, reflètent une réalité peu dévoilée dans les médias officiels, celle de la guerre que les exilés rencontrent en Europe, celle de la volonté répressive d’empêcher celles et ceux que l’on qualifie d’« illégaux » d’entrer dans la forteresse. Elles se veulent aussi un témoin des luttes existantes menées contre les frontières, afin que celles et ceux qui se battent au quotidien pour vivre librement puissent être à minima entendu.

Migrations - Sans Papiers

Liberté pour Ahmed H. : ni frontières ni prisons !

Ahmed H. est l’une des 11 personnes à avoir été arrêtées et poursuivies suite aux affrontements qui eurent lieu à Röszke lors de la fermeture de la frontière serbo-hongroise le 16 septembre 2015. Son procès s’est tenu le 30 novembre 2016 à Szeged dans le sud de la Hongrie. Les charges retenues contre lui sont le franchissement illégal de la frontière et la commission d’acte de terrorisme. Une peine de 10 années de prison a été requise contre lui.

Migrations - Sans Papiers

Brèves de CAO : révoltes contre répressions...

Le gouvernement a judicieusement dissimulé la destruction du bidonville de Calais (et l’expulsion de ses habitant-e-s) sous le masque d’une « opération humanitaire ». Il a bien sûr pu compter sur le soutien dévoué de plus de 700 journalistes, accrédités et baladés comme au zoo. Il fallait s’assurer que les bougres filmaient bien ce qu’il fallait et qu’ils repartiraient tous, deux jours plus tard, repus d’images de migrant-e-s soulagé-e-s et reconnaissant-e-s, dont raffolent ces artisans du storytelling étatique. Sauf que le vernis s’est vite écaillé une fois les cameras remballées.

Migrations - Sans Papiers

Désolation aux frontières de l’Union Européenne : Carte des Camps 2016

Aujourd’hui comme hier, les espoirs de nombreuses personnes exilées se fracassent sur la réalité des camps fermés des États européens qui, d’une part, érigent les droits humains en étendard et, d’autre part, exigent des exilé-e-s qu’illes restent hors de l’Union européenne (UE). Au prétexte d’arrivées « massives », l’UE et ses Etats voisins n’ont cessé de renforcer leurs systèmes d’enfermement : de 2011 à 2016, la capacité totale connue des camps recensés par le réseau est passée de 32 000 à 47 000 places. Carte proposée par Migreurop, l’observatoire des frontières.

Migrations - Sans Papiers

Chroniques d’une lutte permanente… (fin octobre)

Des centres de tri sur les îles Grecques aux centres de rétention en Espagne, de la frontière Franco-Italienne aux campements de Paris et de Calais, partout la même répression est implacablement livrée à celles et ceux qui tentent de s’organiser pour vivre où bon leur semble. Manifestations, rassemblements, occupations, révoltes sont autant de moyens mis en oeuvre afin d’enrayer la machine à expulser... Solidarité avec celles et ceux qui luttent contre les frontières !!!

Migrations - Sans Papiers

Controles au faciès à l’arrivée à Calais

Alors que l’évacuation de la jungle par les CRS continue dans les flammes et la fumée, et alors que la préfète se félicite précipitament d’avoir mis à l’abri tous les migrants, tout est fait pour empêcher de nouvelles arrivées à Calais. Et couper l’herbe sous le pied de ceux qui voudraient bénéficier d’une place en CAO via les bus affrétés depuis la "jungle".

Migrations - Sans Papiers

Eldorado

D’après un entretien avec un jeune sans-papiers d’origine marocaine, un témoignage poignant sur le sort qui attend les candidats à l’exil :

Migrations - Sans Papiers

Chroniques d’une lutte permanente...

Alors qu’une armée de policiers se prépare à évacuer la "jungle" de Calais dès la semaine prochaine, que l’Union Européenne prévoit des milliers d’expulsions vers l’Afghanistan, le Soudan et la Turquie, que des identitaires et fachos de tous bords incitent à une haine contre les migrants un peu partout en France, des résistances se mettent en place également. Ces chroniques, loin d’être exhaustives, reviennent sur quelques événements récents montrant l’état de lutte permanent qui se joue autour de la question des frontières.

Migrations - Sans Papiers

Appel à mobilisations contre les déportations de l’Italie au Soudan

Depuis plusieurs mois des centaines de personnes qui attendent de passer la frontière sont bloquées à Vintimille. La répression des migrants s’accentue et leur situation se précarise. Les médias officiels, les politiciens et leurs forces de l’ordre légitiment et appliquent cette répression en véhiculant le stéréotype fantasmé et raciste du migrant représentant un danger pour la sécurité publique.

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net