Coronavirus : revue de presse #7

Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous aider à mettre cet article à jour en partageant vos brèves, infos, guides pratiques, témoignages, coups de gueules et analyses sur la crise actuelle, et surtout sur les luttes qui vont y faire suite. Car quand une fois « l’état d’urgence sanitaire » passé, il faudra lutter de plus belle pour que ce ne soient pas nous qui en payons la note !

Retrouvez le fil d’info complet d’Acta ici : Coronavirus, confinement et résistances : suivi en continu

Vendredi 24 avril

23h : Dans un post Facebook, le collectif autogéré des habitants de Maison Blanche (Marseille), alerte sur les erreurs d’un reportage publié le 24 avril sur le journal Bastamag : “McDo réquisitionné, autogestion : les collectifs de quartiers nourrissent des milliers de Marseillais”. Dans cet article, le journal enquête sur l’auto-organisation des groupes de citoyens face à l’absence de réactivité des pouvoirs publics marseillais. Le collectif souligne leur non-affiliation à des partis et leur indépendance vis-à vis du Syndicat des quartiers populaires de Marseille (SQPM), impliqué dans le combat syndical du McDo de Saint-Barthélémy, dans les quartiers Nord et du Collectif du 5 Novembre.
Source : Facebook Collectif habitants de la maison Blanche

21h : Une jeune femme a été retenue quatre heures en garde à vue à Toulouse pour une accusation d’”outrage” constitué par une banderole devant son domicile, proclamant “ Macronavirus, à quand la fin ?”. Les résidents ont obtempéré à la demande de décrochage, mais les policiers sont revenus le lendemain remettre une convocation à l’une d’entre eux ayant accepté de s’identifier. Elle a été relâchée sans suites immédiates. Cette affaire est intervenue après d’autres cas depuis début avril de visites de policiers, à Paris, Marseille et Caen, auprès d’habitants confinés ayant déployé sur leurs façades des banderoles à connotation politique, selon Médiapart.
Source : Ouest France

20h33 : La compagnie aérienne Air France va recevoir des prêts totalisant 7 milliards d’euros, a annoncé ce vendredi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Pendant ce temps là, le gouvernement a annoncé jeudi un plan d’urgence dans lequel il accorde 39 millions d’euros pour l’aide alimentaire. Voilà les priorités du gouvernement !
Source : Révolution Permanente et la Provence

20h : Un homme de 29 ans, sans abri et ne sachant ni lire ni écrire, a été condamné à 3 mois de prison en comparution immédiate après avoir été verbalisé 9 fois pour non respect du confinement.
Source : Actazone

19h : Le secrétaire général de la CGT Cheminots, Laurent Brun, a annoncé qu’il n’y aura pas de reprise du travail sans mesures de sécurité suffisantes lors du déconfinement : « les cheminots n’organiseront pas le massacre ».
Source : Actazone

18h30 : Alors que la question de la reconnaissance du coronavirus comme maladie professionnelle est un enjeu important, l’UNSA ferroviaire et FO-Cheminots réclament que cette reconnaissance soit automatique pour les salariés du secteur ferroviaire. Pour le moment, seul le personnel soignant est concerné par l’annonce de reconnaissance automatique faite par Véran il y a quelques jours.
Source : L’Express

16h30 : Un préavis de grève a été déposé par le syndicat FO à l’hôpital de Saint-Nazaire, pour une grève « à durée illimitée à partir du vendredi 1er mai ». Le syndicat dénonce les annonces d’une « prime catégorielle et disparate en fonction des régions », qui illustre son refus de prendre en compte les difficultés de l’hôpital public, et revendique l’arrêt des fermetures de lits et des réouvertures partout où c’est possible, davantage de moyens humains et matériels et une augmentation des salaires de 300 euros net pour tous.
Source : Actazone

16h : La cour d’appel de Versailles a confirmé, tout en l’adoucissant un peu, la décision qui avait ordonné dix jours plus tôt à Amazon de mieux protéger ses salariés du coronavirus et de restreindre d’ici là ses activités aux produits jugés essentiels. La réaction d’Amazon ne s’est pas fait attendre : le groupe américain a décidé de ne rien changer et de ne pas rouvrir ses entrepôts. Dans un communiqué très vindicatif, il n’hésite pas critiquer vertement la décision de la justice française. « Elle nous conforte dans l’idée que l’enjeu principal n’est pas tant la sécurité, que la volonté de certaines organisations syndicales de tirer parti d’un processus de consultation complexe avec les comités sociaux et économiques », écrit l’entreprise. La liste des produits essentiels est cependant élargie aux produits « high-tech », « bureau », « informatique ». Amazon a 48 heures pour se conformer au jugement, sous peine d’une astreinte de 100 000 euros par jour (au lieu d’un million en première instance).
Source : Actazone

14h : Après la contamination de 18 patients et d’une vingtaine de soignants au centre hospitalier de Périgueux, la directrice de l’ARS a mis en cause le non respect des gestes barrières pas le personnel, alors même que celui-ci n’est pas équipé du minimum de protection nécessaire.
Source : Actazone

12h08 : Un mois après avoir été instauré à Cholet par la mairie de divers droite et prolongé par deux fois, l’arrêté municipal imposant le couvre-feu est suspendu par la le tribunal de Nantes. Il était contesté par la Ligue des droits de l’Homme.
Source : Ouest France]

12h : 70 personnes vont être licenciées à Belfort et 20 à Boulogne-Billancourt par le groupe américain General Electric qui maintient son plan de licenciement malgré le confinement.
Source : France Info

10h : Valérie Pécresse a annoncé hier que des masques seraient distribués gratuitement aux usagers des transports en commun en Ile-de-France, dans lesquels elle souhaite rendre leur usage obligatoire. Ceux qui n’en portent pas seront sanctionnés. La prévention, oui, mais surtout la répression !
Source : Actazone

9h30 : Alors que plusieurs pays ont déjà recours à des bracelets électroniques pour suivre les malades du coronavirus, le gouvernement français ne semble pas réticent à la mise en place d’un tel dispositif. L’entreprise Sigfox propose ainsi de tracer les contacts des personne infectés en utilisant un réseau « zéro G », dont les données « appartiendront au gouvernement ou aux autorités sanitaires ». Génial !
Source : Actazone

Jeudi 23 avril

21h Le tribunal administratif a rejeté le recours de la LDH contre l’arrêté imposant un couvre-feu dans certains quartiers (populaires) de Nice. L’argument de la mairie est que plus de PV sont distribués dans ces quartiers, ce qui prouverait un moindre respect du confinement. Ces chiffres reflètent plutôt le harcèlement policier d’usage dans ces quartiers.
Source : Actazone

20h : Ce mardi 21, un homme a été victime de violences policières à Beaubreuil (Limoges). Des vidéos d’habitants du quartiers témoignent de l’usage de flash-ball, de 3 policiers s’en prenant à un homme au sol, et de l’usage d’une grenade de désencerclement. Contrôlé une première fois pour vérifier son attestation de déplacement, la scène a eu lieu lors du retour des flics dans le quartier quelques heures plus tard. Mercredi soir, des feux de voiture ont été allumés, et une annexe de la mairie a été incendiée. Les CRS sont intervenus.
Source : Actazone

19h : Génération identitaire a revendiqué la projection de messages islamophobes contre la mosquée de Lyon. Comme à son habitude, l’ultra-droite fait preuve d’un courage exemplaire en profitant du fait que les rues sont vides pour sortir.
Source : Actazone

18h24 : À Nantes, le Syndicat des avocats de France (SAF) dénonce, ce jeudi soir, dans un communiqué, « une politique pénale au détriment des plus fragiles dans un cadre juridique flou ». Le SAF réagit ainsi aux poursuites engagées par le Parquet de Nantes, contre un SDF, lundi, pour le vol d’une paire de chaussures et non-respect du confinement. Cet homme avait été condamné à deux mois de prison ferme.
Source : Ouest France

17h : Malgré ses presque 7 milliards de dollars de revenus d’exploitation sur 2019, le groupe Disney a décidé de ne plus rémunérer près de la moitié de ses employés, soit plus de 100 00 personnes, afin d’économiser 500 millions de dollars. L’entreprise continue cependant de protéger les régimes de primes de ses dirigeants, et a maintenu le versement de 1,5 milliards de dollars de dividendes pour juillet.
Source : Actazone

16h30 : Le tribunal administratif de Lyon a rejeté le recours déposé par l’Ordre des avocats et un détenu, qui l’avaient saisi afin de demander un renforcement des mesures de mises en œuvre à la prison de Lyon-Corbas, estimant que la protection des détenus et les conditions d’intervention des avocats n’étaient pas garantis.
Source : Actazone

16h : Un homme a pris 8 mois ferme et 24 mois de mise à l’épreuve avec obligation de soin, travail et formation, et 150h de TIG à Foix (Ariège) pour avoir craché, ivre, sur des pompiers, en leur disant qu’il était atteint du coronavirus – ce qui était faux. Il devra également indemniser les 2 pompiers de 500 euros chacun.
Source : Actazone

14h : La CGT Services publics reconduit son appel à la grève pour tout le mois de mai, pour notamment permettre aux fonctionnaires de « se protéger face aux mesures scélérates du patronat et du gouvernement ».
Source : Actazone

11h30 : De nombreuses grandes enseignes ont rouvert progressivement durant ces dernières semaines, assurant avoir mis en place des précautions sanitaires strictes et s’appuyer sur le « volontariat ». Mais pour une grande partie d’entre elles, les contraintes de l’activité ne permettent pas de respecter les mesures de sécurité, tandis que la reprise de la part des salariés s’appuie davantage sur leur précarité que sur leur volonté réelle.
Source : Actazone

11h : Un préavis de grève déposé par l’intersyndicale nationale et la CGT Calcia, cimentier, a été déposé pour dimanche 21h à lundi 21h afin de protester contre la mise à pied du secrétaire du comité social et économique central et contre « les remises en cause systématiques des droits d’alerte et de retrait », « la remise en cause des mesures gouvernementales au sujet des indemnisations à 100 % , jusqu’au 30 avril, pour les gardes d’enfants et arrêts pathologiques », ainsi que « l’absence de propositions de maintien du pouvoir d’achat des salariés ».
Source : Actazone

10h30 : Dans un communiqué, l’Envolée exige le rétablissement immédiat des parloirs ou une amnistie générale. L’interruption des parloirs n’est pas une mesure cohérente, alors que les matons entrent et sortent librement et que de nouvelles arrivées ont lieu chaque jour. Autre exemple : les conditions pour l’autorisation des visites en EHPAD « ressemblent à s’y méprendre au déroulement normal d’un parloir en prison.
Source : Actazone

9h : La direction de la Fnac Darty s’organise pour faire payer à ses salariés l’arrêt de l’activité économique. L’entreprise tente de faire passer un accord qui va reconfigurer le temps de travail des salariés, introduisant des semaines basses, effectuées lors des baisses de fréquentation, et des semaines hautes, pouvant aller jusqu’à 43 heures par semaines. « Avec ce nouvel accord, je pourrais avoir certaines semaines à 25 heures et d’autres pourraient monter jusqu’à 43 heures » explique un salarié de l’entreprise. Cet accord est prévu pour durer un an, jusqu’au 10 mai 2021.
Source : Révolution Premanente

Mercredi 22 avril

20h : Alors que la reconnaissance du Covid-19 comme maladie professionnelle est un enjeu majeur pour l’indemnisation des salariés ou fonctionnaires tombés malades, Olivier Véran a annoncé que cette reconnaissance ne serait automatique que pour le personnel soignant. Des associations et syndicats réclament un élargissement de cette mesure, notamment aux secteurs de la distribution, de la logistique, aux éboueurs, travailleurs sociaux, etc.
Source : Actazone

18h : Le port d’Anvers teste le bracelet électronique pour contrôler le respect des gestes barrière en vue de la phase de déconfinement. Selon le directeur de l’entreprise de Rombit, qui les confectionne, « depuis l’annonce le 17 avril d’une commercialisation en mai, nous avons déjà reçu plus de 300 demandes d’entreprises au niveau mondial ». L’extension des méthodes éprouvées en contexte carcéral semble décidément un axe important dans la gestion néolibérale de l’épidémie.
Source : Actazone

13h : Cinquième nuit d’émeutes dans plusieurs villes de France, dans la continuité des révoltes suite à l’accident du jeune à moto causé par la police à Villeneuve-la-Garenne. À Strasbourg, la mairie a fait l’objet d’une attaque au cocktail Molotov, et des tirs de mortier sur la police ont été suivis par 4 interpellations. Des tirs de mortiers ont également visé les forces de l’ordre dans plusieurs quartiers des Hauts-de-Seine et à Gennevilliers, à Nanterre et Villeneuve-la-Garenne.
Source : Actazone

12h34 : Deux détenus ont écopé de condamnations à la suite d’une mutinerie au centre de détention d’Ecrouves (Meurthe-et-Moselle) vendredi, a appris l’AFP mercredi auprès du parquet de Nancy. Vendredi, la mutinerie a éclaté en début de soirée dans ce centre de détention, où des détenus ont déclenché un incendie qui a endommagé le réseau électrique, l’éclairage et les caméras.
Source : La Provence

Mardi 21 avril

20h :Une nouvelle brigade de solidarité populaire s’est montée à Lille. Auto-défense sanitaire partout !
Source : Actazone

19h : À Renault Trucks en revanche, la CGT s’oppose à la décision de la direction de relancer l’activité, après la fermeture obtenue suite à des débrayages le mois dernier. Des équipes devaient notamment reprendre sur le site de Vénissieux hier, mais faute de masques, la reprise a été décalée à mercredi. Le syndicat souligne que les règles de distanciations seront notamment très difficiles à faire respecter dans les ateliers, d’autant que la direction prévoit une reprise à 100% des cadences d’ici trois semaines.
Source : Actazone

18h : La colère des détenus monte dans les prisons corses d’Ajaccio et de Borgo. Des pétitions circulent pour dénoncer l’ordonnance du 25 mars (qui a entre autres conséquences le prolongement des détentions provisoires, la suspension des permissions et aménagements de peine), et les détenus ont débuté une grève des plateaux-repas.
Source : Actazone

17h30 : L’équipementier automobile français Valeo a signé un accord avec les syndicats CFE-CGC, CFDT et FO sur les modalités de « déploiement des mesures de sécurité renforcée » pour une reprise progressive de l’activité tout en assurant la protection maximale des salariés. Des accords du même type ont déjà été signés notamment par les constructeurs Renault et PSA. Les entreprises ont donc décidé qu’il était l’heure du déconfinement et de reprendre les productions non-nécessaires…
Source : Actazone

16h30 : Une soignante en psychiatrie dans un hôpital en Bretagne témoigne du manque de précautions, des directions des services hospitaliers, qui causent la contamination et la prise de risque des patients et des soignants. En effet les soignants tout comme les patients ne sont testés qu’en cas de symptômes développés, faisant de ces établissements de potentiels nids à virus.
Source : Actazone

16h : Après plus d’un mois d’arrêt et une mise en sommeil le 18 mars, l’usine Toyota à Onnaing redémarre ce mardi 21 avril. C’est donc entre 500 et 600 salariés « disponibles » qui reprennent le travail en devant respecter les procédures de sécurité sanitaire prise par la direction. La CGT s’est prononcé contre la reprise en raison de « risques aux salariés et à toute la population ».
Source : Actazone

15h : Alors que le confinement a entraîné la fermeture du conseil des Prud’hommes, les salariés réclamant des salaires non-payés se retrouvent dans une situation particulièrement difficile. À Paris, 48 serveurs et plongeurs seraient dans cette situation. Une avocate du Syndicat des Avocats de France dénonce cette fermeture d’un accès au droit « essentiel ».
Source : Actazone

14h30 : Le 17 avril, à Sèvres, un jeune homme de 19 ans a été agressé par des policiers qui se sont arrêtés à son niveau en voiture et l’ont mis au sol avant même de lui demander son attestation. Embarqué au commissariat, il y recevra des coups de pieds alors qu’il est menotté et dit souffrir d’ulcères, si bien qu’il finit par cracher du sang. Déféré au parquet, il a écopé de 300 euros d’amende.
Source : Revolution Permanente

13h30 : Le 20 mars dernier, le gouvernement à lancé un appel aux entreprises privées qui exercent une activité essentielle à garantir une prime de 1 000 euros défiscalisée aux salariés qui travaillent pendant l’épidémie. Un mois après il semblerait que cette prime ne concernera pas les salariés de la grande distribution qui font pourtant partie des salariés les plus exposés et les plus au travail
Source : Actazone

13h : Lundi dernier devant la gare de Montpellier, un bénévole du secours populaire aurait subi des violences et insultes lors d’un contrôle de police. Bien qu’il ait présenté ses papiers d’identité et son attestation, les forces de l’ordre n’ont rien voulu entendre et l’on même notifié d’une amende. Le bénévole porte plainte auprès de l’IGPN, le parquet affirmant ne pas avoir encore reçu la plainte.
Source : Actazone

11h30 : Le jeune homme blessé gravement samedi dernier à Villeneuve-la-Garenne suite à un choc avec une voiture de police a déposé plainte contre X pour violence aggravées. Deux enquêtes ont également été ouvertes dès dimanche, une contre le jeune et une autre contre X concernant les menaces et outrages contre dépositaires de l’autorité publique. Depuis, des émeutes ont éclatés deux nuits de suites dans plusieurs villes des Hauts-de-Seine, à Gennevilliers, Nanterre et à Rueil-Malmaison.
Source : Actazone

9h : Une femme est morte à la cité Château Saint-Loup (Marseille 10°). Un témoignage, un hommage à sa mémoire, de rage et d’alerte, un appel pour la réouverture immédiate des centres sociaux (avec des moyens). Et comprendre que leur existence peut s’avérer aussi vitale que celle d’un hôpital.
Source : Mars-infos

9h : 4ème nuit de colère dans les banlieues françaises. Cette nuit, la révolte s’est étendue : à Lyon, Strasbourg où un commissariat a ainsi été pris pour cible, et dans bien d’autres villes.
En banlieue parisienne, Villeneuve-la-Garenne, Suresnes, Aulnay-sous-bois, Saint-Denis, Meudon, Nanterre, Clichy-sous-Bois, de nombreux feux d’artifice ont été tirés et des incidents sporadiques ont été constatés. Le territoire est quadrillé par la police depuis le début du confinement. Dans les quartiers, la situation est particulièrement difficile, à cause de la promiscuité, de la précarité, des difficultés sociales. La police s’y déchaîne encore d’avantage depuis le début de la pandémie : derrière l’Etat d’urgence sanitaire, une gestion coloniale des populations périphériques. Plusieurs personnes ont été gravement blessées ou ont perdu la vie ces dernières semaines lors d’opérations de police.
Source : France Info

Lundi 20 avril

16h12 : Le Premier ministre Édouard Philippe n’a pas fermé la porte aujourd’hui à un vote au Parlement après le débat sur le traçage des données des téléphones pour lutter contre le Covid-19.
Source : La Provence

15h54 : Dysney, le géant américain du divertissement met la moitié de ses salariés dans le monde au chômage technique pour amortir le coût de la pandémie de Covid-19. Il économise ainsi 500 millions de dollars par mois – et suscite une polémique.
Source : Courrier international

13h30 : Le maire de Fontenay-sous-Bois ajoute sa voix à celles et ceux qui demandent la fermeture du CRA de Vincennes. Selon l’Association service social familial migrants, ce sont 8 personnes qui auraient été dépistées positives au covid-19. Si 6 ont été libérées, 2 sont toujours en détention en chambre d’isolement, et le centre de rétention compte encore une trentaine de détenus au total.
Source : Actazone

12h : Au CRA de Toulouse-Cornebarrieu, 5 personnes sont encore enfermées dont de nouveaux arrivants, pour certains transférés de la prison de Seysses, alors que l’État maintient les arrestations et refuse toujours de fermer les CRA malgré la pandémie. Selon de nombreux témoignages de détenus aucun test n’est effectué, et aucune mesure de protection n’est appliquée. Le soir du 15 avril, un détenu a fait un malaise, et les pompiers n’ont pu intervenir qu’après 45 minutes, accompagnés d’une intervention violente de la PAF qui l’ont frappé pour le réveiller. Le détenu a décidé d’entamer une grève de la faim dès le lendemain.
Source : Toulouse Anti CRA

10h : Preuve supplémentaire du traitement spécifiquement répressif dont font l’objet les quartiers populaires, à Nice, un arrêté spécifique impose un couvre-feu dès 20h dans les quartiers défavorisés (parmi lesquels Las Planas, les Moulins, Notre-Dame, Bon Voyage…). La section de Nice de la LDH a annoncé avoir saisir le tribunal administratif.
Source : Actazone

10h07 : Des tensions entre habitants des quartiers et forces de l’ordre ont à nouveau éclaté dans la nuit de dimanche à lundi en banlieue parisienne ainsi qu’à Toulouse. Un accident de moto impliquant la police avait provoqué samedi de premières échauffourées à Villeneuve-la-Garenne. Des incidents se sont également produits dans la soirée à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).
Source : La Provence

9h07 : La ministre du Travail Muriel Pénicaud a annoncé ce lundi que 9,6 millions de salariés étaient actuellement au chômage partiel, soit près d’un salarié du privé sur deux, et appelé les chefs d’entreprises à reprendre leur activité s’ils le pouvaient.
Source : La Provence

8h51 : Ils voulaient s’amuser et sans doute distraire les (rares) passants se promenant dans ce quartier de Fos, vendredi. Déguisés en Pikachu et Spiderman, et roulant en trottinette, ils avaient oublié leurs attestations... Les policiers ne se sont pas laissés attendrir. Pikachu et Spiderman ont été verbalisés.
Source : La Provence

8h : Selon un communiqué du 15 avril du promoteur du projet de liaison ferroviaire Lyon-Turin, TELT (Tunnel euralpin Lyon Turin), l’accord de financement entre l’UE, la France et l’Italie dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) pour la première tranche de financement européen de la section transfrontalière du Lyon-Turin a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2022.
Source : Reporterre

Dimanche 19 avril

22h51 : Une personne a été interpellée et placée en garde à vue après s’être fait passer pour un policier et avoir réalisé un contrôle d’attestation de déplacement factice à Saint-Pol-sur-Mer (Nord).
Source : La Provence

20h : Edouard Philippe a annoncé lors de sa conférence en fin de journée que depuis le 17 mars, 13,5 millions de contrôles avaient eu lieu, et plus de 800 000 infractions relevées. Il a cependant oublié de lier cette forte augmentation de l’activité policière à la forte augmentation des violences policières.
Source : Actazone

17h30 : Les brigades de Solidarité Populaire ne cessent de se multiplier : en plus des différentes brigades qui se sont réparties le territoire de Paris-Banlieue, elles sont aussi présentes à Lyon, Marseille, Nantes, Saint-Etienne, Troyes, Genève et Bruxelles. Ce maillage permet d’assurer la fourniture en produits de première nécessité à un grand nombre de personnes en besoin. Seul le peuple sauve le peuple : autodéfense sanitaire !
Source : Actazone

16h36 :Des "traces infimes" de Covid-19 ont été découvertes dans le réseau d’eau non potable de la ville de Paris, utilisé notamment pour nettoyer les rues, mais il n’y a "aucun risque pour l’eau potable", a annoncé aujourd’hui la mairie de Paris.
Source : La Provence

14h30 : Les responsables syndicaux du port militaire de Toulon et de Naval Group redoutent que la base navale devienne le principal foyer de l’épidémie. En effet, le retour du groupe aéronaval et de ses centaines de marins infectés coïncide avec la reprise de l’activité industrielle, et la direction de Naval Group met la pression pour la reprise des chantiers, qui devienne curieusement essentiels.
Source : Actazone

13h : Un deuxième jour de grève a eu lieu hier samedi à l’usine de produits chimiques MSSA à Saint-Marcel (Savoie). Les salariés réclament une augmentation de 70 euros, une prime de 1000 euros et 20 euros par jour de présence pour ceux n’ayant pu arrêter de travailler dans cette usine classée Seveso 2 seuil haut.
Source : Actazone

12h30 : La CGT Territoriaux Côte d’Or dénonce les « risques inconsidérés » que certains « chefaillons dans les collectivités » font prendre aux agents du service public, en maintenant des activités non-essentielles comme la tonte de espaces verts, la réouverture des déchetteries, la reprise du travail par des agents atteints de maladie chronique, le refus de placer certains agents en télétravail.
Source : Actazone

10h30 : La CGT Bibliothèques dénonce la mise en place de services de portage à domicile et de drive par certaines mairies. Les bibliothèques ne sont pas des services essentiels en période de crise sanitaire, et de tels services mettent tout le monde en danger.
Source : Actazone

10h26 : Avec 78% de ses collaborateurs au chômage technique, l’OM a vu son nombre de salariés présents sur ses sites largement diminué. Ainsi, le club a accepté la proposition de la préfecture des Bouches-du-Rhône d’héberger des femmes et enfants victimes de violences conjugales au sein des locaux du centre de formation à la Commanderie, annonce la préfecture. Actuellement 18 femmes et enfants sont hébergés au centre Robert Louis-Dreyfus.
Source : Actazone

08h08 : En mer sur terre et même à cheval, la direction départementale de la sécurité publique continue les contrôles d’attestation de déplacement. Hier, une vaste opération a été menée sur le littoral avec près de 70 agents mobilisés. Des opérations fixes et mobiles qui seront amenées à se poursuivre dans les prochains jours jusqu’à la date de fin du confinement à Marseille. Le 11 avril dernier, la barre des 20 000 PV dressés avait été franchie dans les Bouches-du-Rhône par les autorités.
Source : La Provence

07h10 : Des échauffourées ont éclaté dans la nuit de samedi à dimanche à Villeneuve-la-Garenne, en banlieue parisienne, après un accident de moto impliquant la police dans des circonstances encore confuses, a appris l’AFP de source policière. Selon cette source, le conducteur de la moto roulait à vive allure dans cette commune des Hauts-de-Seine quand un policier à bord d’une voiture banalisée a ouvert la porte de son véhicule et l’a percuté. Le motard a alors fait un vol plané et atterri contre un poteau. Il a eu une fracture ouverte de la jambe, selon la source policière. Des échauffourées ont ensuite éclaté entre habitants et forces de l’ordre, a indiqué la source. Leur ampleur restait pour l’instant encore inconnue.
Source : La Provence

Samedi 18 avril

21h : Le mot d’ordre de grève des loyers fait son chemin et est de plus en plus repris : à Toulouse, le collectif « on ne paie plus 31 » relaie ainsi un appel international et appelle notamment à manifester à son balcon le soir à 20h pour diffuser le mot d’ordre.
Source : Actazone

18h  : Alors que jusqu’ici, les parents devant garder leurs enfants, ou les salariés en situation de vulnérabilité par rapport au coronavirus, bénéficiaient d’un arrêt maladie, ils seront à partir du 1er mai en chômage partiel. Ce-faisant, ils ne toucheront plus que 70% de leur salaire brut, contre 90% aujourd’hui.
Source : Actazone

15h30 : Après les annonces d’Olivier Véran et Castaner pour faire reconnaître le coronavirus comme maladie professionnelle pour les flics et personnels soignants, l’Académie de médecine s’est dite favorable à l’élargissement d’une telle reconnaissance à tous ceux qui travaillent dans des secteurs essentiels (alimentation, transports, sécurité).
Source : Actazone

14h30  : Dans une vidéo, un travailleur du Marché d’Intérêt National de Nantes montre ce que contient un carton des masques qu’ils attendaient tant : ni masques chirurgicaux ni FFP2, il s’agit de serviettes avec des élastiques, à découper soi-même. On ne sait si c’est le modèle de masques « grand public » qui a été annoncé récemment.
Source : Actazone

11h30 : Un appel porté par plus de 300 responsables syndicaux, politiques, associatifs, et relayé par le DAL réclame la suspension des loyers durant le confinement. Une suspension n’est pas suffisante, alors que les gros bailleurs notamment privés s’enrichissent sur le dos des plus précaires : grève des loyers !
Source : Actazone

11h30 : Un policier se met en scène sur Snapchat avant et après avoir tiré sur son voisin
Un policier de 25 ans a été mis en examen pour tentative d’homicide volontaire et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de détenir une arme. Ce mardi soir, il était descendu chez son voisin bruyant, à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), pour faire cesser le tapage. L’explication s’était terminée dans le sang. Le voisin ayant été blessé par balle à l’abdomen.
Source : Mediapart

10h30 : Alors que la justice a condamné Amazon à fermer les entrepôts liés à la livraison de produits non-essentiels, entraînant la suspension de l’activité des 6 entrepôts en France, le directeur général d’Amazon France Frédéric Duval a déjà annoncé que les livraisons pourront continuer grâce à la mobilisation des entrepôts situés à l’étranger.
Source : Actazone

9h30 : Au moins 7 plaintes ont été déposées ces derniers jours pour violences policières dans le contexte du confinement. Insultes racistes, humiliations, coups, gazages : contre qui l’État est-il en « guerre » . Contre le coronavirus ou contre les habitants des quartiers populaires ? demande un communiqué.
Source : Actazone

9h :Une mutinerie a eu lieu hier en fin de journée à la prison de Toul-Ecrouves (Nancy, Meurthe-et-Moselle). Une quarantaine de détenus ont bloqué un étage et incendié leurs matelas, selon un délégué FO Pénitentiaire. Des grilles et des caméras ont été cassées. Après intervention des ERIS et des pompiers, les détenus impliqués ont ensuite été isolés.
Source : Actazone

8h54 : Des avocats marseillais ont plaidé devant le tribunal administratif de Marseille saisi en référé, l’urgence qu’il y a à sortir d’une situation douloureuse pour une cinquantaine de mineurs isolés non accompagnés qui résident actuellement au squat du 59 de l’avenue de Saint-Just à Marseille (4e), en cette période d’épidémie et de confinement. À ce jour, la difficulté consiste à organiser la mise à l’abri de ces mineurs, alors qu’ils dorment à six ou huit dans une chambre, faisant fi des gestes barrières et des conditions d’hygiène. Une situation qui génère parfois des tensions autour de la nourriture et des violences en interne.
Source : La Provence

08h44 : Hier à 8 h 42, sur le site de l’usine Arkema de Saint-Menet à Marseille (11e), en fin d’opération de déchargement d’une citerne de cyclohexane dans son bac de stockage, une quantité d’environ 100 l s’est écoulée par la soupape de sécurité. Le personnel de l’unité a aussitôt procédé à la mise en sécurité des installations. Le produit, récupéré dans la cuvette de rétention, a été traité par les installations de traitement des effluents.
Source:La Provence

08h19 :Un Marseillais âgé de 25 ans, interpellé pour la 8e fois jeudi à Avignon sans son attestation justifiant de ses déplacements dans le cadre du respect des règles du confinement, a été écroué en attendant son jugement mardi en comparution immédiate.
Source:La Provence

Vendredi 10 avril

22h06 : Un agent des douanes Corse excédé par le bruit fait par une voisine lors des applaudissements aux soignants, a tiré en l’air hier soir a-t-on appris aujourd’hui auprès du parquet d’Ajaccio.
Source:La Provence

21h33 : Le préfet des Bouches-du-Rhône a refusé d’octroyer une dérogation à un bateau de croisière qui souhaitait faire une escale imprévue à Marseille pour y débarquer 1400 personnes dont de nombreux Français, a annoncé la préfecture vendredi 17 avril au soir.
Source : Le Figaro

21h : En application de l’état d’urgence sanitaire, une ordonnance adoptée le 15 avril permet d’obliger les fonctionnaires à poser leurs RTT et congés pendant la crise sanitaire. La mesure concerne notamment les agents de l’État et des collectivités locales, placés en télétravail ou autorisés à s’absenter durant le confinement.
Source : Actazone

20h30 : Une aide-soignante d’un EHPAD de Neuilly-sur-Seine dénonce que « même Covid-positifs, nous continuons de travailler ». Ayant enchaîné 3 journées de 12 heures malgré des symptômes, elle a finalement été arrêtée après son dépistage, mais a reçu durant cet arrêt plusieurs appels de sa direction l’incitant à revenir travailler. La CFTC, syndicat auquel elle appartient, a demandé une enquête interne à l’ARS.
Source : Actazone

19h30 : Alors que ses prisonniers ont déjà lancé plusieurs mouvements de révolte, le CRA de Vincennes compte aujourd’hui au moins 4 migrants infectés par le covid-19, « et sans doute plus » selon l’avocat de SOS soutien aux sans-papiers.
Source : Actazone

15h58 :Extinction Rebellion manifeste symboliquement à La Haye
Un millier de paires de chaussures ont été installées aujourd’hui devant le Parlement de La Haye, aux Pays-Bas, par le mouvement d’action pour le climat Extinction Rebellion. « Soutenir les citoyens. Pas les hamburgers », dit le panneau pris en photo, avec un jeu de mots en néerlandais. Sur une autre affichette de cette manifestation symbolique, on peut voir un graphique avec une courbe intitulée « Business as usual » qui dépasse une ligne figurant les limites de la planète.
Source : Mediapart

13h30 : Bruno Le Maire a annoncé hier que l’Etat pourrait prendre en charge les loyers des petits commerces en difficulté grâce à un fonds de solidarité. Ce fonds de solidarité mis en place par l’Etat prévoit 1500 euros maximum d’indemnisation pour les petites entreprises ayant subi au moins 50% de baisse de chiffre d’affaires par rapport à mars et avril 2019 et 2000 euros pour celles menacées de faillite au cas par cas. Toujours rien, en revanche, pour les particuliers.
Source : Le Figaro

13h : En région parisienne, depuis quelques jours l’Office français de l’immigration et de l’intégration a fermé temporairement sa plateforme téléphonique qui délivrait des rendez-vous pour déposer une demande d’asile, tout comme les guichets des préfectures. Mercredi, 7 associations ont saisi la justice pour atteinte grave et illégale au droit d’asile.
Source : InfoMigrants

12h30 : À Marseille, le 10 avril, alors qu’avait lieu une distribution gratuite de produits de première nécessité à des personnes exilées, les flics ont tenté de l’interrompre suite à un appel de voisins s’inquiétant du rassemblement devant le local.
Source : mars-infos.org

11h30 : Le gouvernement a annoncé un plan d’urgence de 110 milliards d’euros de l’Etat, qui servira notamment à aider les entreprises. Une aide d’urgence de 150 euros par famille bénéficiaire du RSA ou de l’ASS, plus 100 euros par enfant sera versée le 15 mai. Les famille ne bénéficiant que des aides au logement toucheront quant à elles 100 euros par enfant. C’est évidemment largement insuffisant.
Source : Actazone

10h :Depuis samedi 11 avril, des révoltes ont éclaté dans les CRA de Mesnil-Amelot, Vincennes et Oissel. A Oissel, les prisonniers sont en grève de la faim depuis le 12 avril pour dénoncer le manque de protection : « quand des masques ou du gel sont fournis, c’est qu’il y a déjà des prisonniers malades ». Alors qu’ils réclament leur libération depuis de début de l’état d’urgence sanitaire, les retenus des CRA n’ont encore obtenu aucune réponse de la part de l’administration.
Source : Actazone

9h : Vendredi dernier la mairie de Lyon à envoyé une équipe de police municipale, 4 ou 5 véhicule de la ville et un camion d’éboueurs, pour expulser un campement de SDF. Les sans abris sont invité à se tourner vers des centres d’hébergements qui ne sont pas accessibles à tout le monde, surchargés, et nécessitent une demande préalable. Des barrières ont été soudées afin d’empêcher toute nouvelle installation.
Source : Rebellyon

9h :Les accusations sont graves et la réponse, sévère. Jeudi 16 avril, les syndicats CGT, SUD, FSU et CNT de l’Inspection du travail ont saisi l’Organisation internationale du travail (OIT) en accusant leur tutelle, le ministère du travail, de violer plusieurs articles de la convention 81, dont ils dépendent, et que la France a ratifiée. Ces agents de contrôle critiquent des atteintes à l’indépendance et au fonctionnement de l’Inspection du travail depuis le début de l’épidémie de Covid-19, au nom du maintien et de la reprise économique. Parmi les faits dénoncés, les syndicats rapportent notamment la suspension de ses fonctions à titre conservatoire cette semaine d’Anthony Smith, inspecteur du travail dans la Marne, qui a initié une procédure judiciaire en référé (en urgence) contre une entreprise d’aide à domicile. Cette dernière manquait, selon lui, à ses obligations de sécurité. « Notre ministère et nos encadrants se couvrent de honte », ont estimé les représentants syndicaux, lors d’une conférence de presse, jeudi 16 avril.
Source : Mediapart

9h : Six membres de la Direction de la sécurité civile du ministère de l’intérieur, notamment son patron Alain Thirion, ont été testés positifs au coronavirus. L’affaire embarrasse la place Beauvau : ils étaient membres de la cellule interministérielle de crise qui pilote la lutte contre la pandémie.
Source : Mediapart

9h : Muriel Pénicaud se félicite de protéger les chômeurs avec une série de mesures d’urgence. Mais la ministre du travail refuse de suspendre le premier volet de la réforme de l’assurance-chômage qui durcit les conditions pour bénéficier d’allocations. Des dizaines de milliers de vies se retrouvent plombées en plein confinement.
Source : Mediapart

9h  : Depuis plusieurs jours, l’Office français de l’immigration et de l’intégration a fermé temporairement sa plateforme téléphonique qui délivre les rendez-vous pour déposer une demande d’asile en Île-de-France. Sept associations ont saisi la justice, mercredi, dénonçant une atteinte "grave et illégale" au droit d’asile.
Source : infomigrants.net

Autres revues de presse sur le Coronavirus sur mars-infos :

Coronavirus : fil d’info et revue de presse

Notre cher paternaliste en chef nous invite à lire, et bien écrivons ! Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous (...)

Coronavirus : fil d’info et revue de presse #2

Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous aider à mettre cet article à jour en partageant vos brèves, infos, guides (...)

Coronavirus : revue de presse #3

Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous aider à mettre cet article à jour en partageant vos brèves, infos, guides (...)

Coronavirus : revue de presse #4

Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous aider à mettre cet article à jour en partageant vos brèves, infos, guides (...)

Coronavirus : revue de presse #6

Voici un article qui recense quelques brèves et infos sur l’évolution de la situation d’urgence liée au Covid-19 et des répressions. Vous pouvez nous aider à mettre cet article à jour en partageant vos brèves, infos, guides (...)

A lire aussi...