La presse revue #4 : « Gaudin en feu, la mairie au milieu »

Revue de presse de ces deux dernières semaines (28 octobre - 11 novembre) à Marseille et ses alentours. Au programme : grève chez les pompiers, « altermondialistes » en GAV, punaises de lit et expulsion de St Just programmée en plein hiver. Et bien sûr, la mobilisation anniversaire du 5 novembre.

Actions, Mobilisations

Mardi 29 octobre au matin, une cinquantaine de militant.es de Greenpeace ont bloqué l’entrée de la raffinerie Total de La Mède pour dénoncer la « production de carburant à base d’huile de palme ». Certaines d’entre eux s’étaient enchaînés à des conteneurs arrimés au sol. Le blocage a été levé dans la matinée par les CRS, 16 personnes ont été emmenées en GAV. Le weekend précédent, ce sont 8 militant.es « altermondialistes » (gilets jaunes, ATTAC, XR) qui ont fait 48h de GAV à Nice pour une action contre une agence de la Société Générale pour dénoncer l’évasion fiscale (tracts et peinture blanche). [1]

Le 31, veille de la trêve hivernale, les keufs sont venus expulser la Maison du Peuple. Expulsion toujours, un autre squat avait été expulsé la veille dans le 6e.

Et puis, en solidarité avec le peuple chilien en lutte, le consulat du Chili à Marseille a bénéficié d’un petit ravalement de façade.

Le 4 novembre au matin, l’intercollectif Punaises de lit organisait un rassemblement devant l’Agence régionale de santé pour que « ce fléau soit traité comme un problème de santé publique ».

Le 5, une commémoration des effondrements de la rue d’Aubagne était organisée à Noailles sur la place Homère, rebaptisée place du 5 novembre pour l’occasion. Divers événements étaient organisés toute la semaine dans le quartier, jusqu’à la manifestation unitaire du samedi 9.

Le 5 novembre avait aussi lieu un rassemblement organisé par l’UD 13 CGT des retraités devant l’hôtel du département, pour exiger « la gratuité des transports en commun pour tous ». Il fait suite à la décision de Martine Vassal, présidente du conseil départemental, de ne pas envisager cette option pour le réseau de transport de la métropole. [2]

Les sapeurs pompiers des Bouches-du-Rhône, en grève depuis le 26 juin, ont reconduit leur mouvement de grève jusqu’au 14 janvier. Leur revendications, plus d’effectifs, une revalorisation de la prime du feu (inférieure à la prime de risque), et le maintien de leur régime de retraite. Le Sdis 13 est composé à 73% de volontaires. [3]

Le 8 novembre, les agent.es de l’accueil du centre des Finance publique de Sadi-Carnot ont exercé leur droit de retrait, suite à une agression de l’un d’entre eux. Situation similaire à la fermeture de l’accueil de la CAF de Malaval il y a quelques semaines : la réduction des points d’accès aux services publiques, et des services publiques eux-mêmes, entraîne nécessairement plus de tension dans ces lieux. « Avant il y avait six accueils à Marseille, maintenant celui de Sadi Carnot est le seul pour 5 arrondissements, d’où l’exaspération des contribuables » déclare Philippe Laget, cosecrétaire CGT. En attendant le rapport de force, le représentant céget a quand même jugé bon de demander « une présence policière accrue ou des vigiles en renfort ». Elle est loin l’époque révolutionnaire... [4]

On les a cherché chez eux !

À la veille de la marche du 9 novembre, la campagne d’action #OnVaLesChercherChezEux contre les acteurs du banditisme immobilier marseillais a porté ses fruits. Retour en image sur les cibles qui ont été (...)

Les salarié.es de Casino seront en grève le 26 novembre, semaine du « black Friday », contre les conditions de travail au sein de l’entreprise et la vente prévue de dizaines de magasins. La CGT dénonce également « les ouvertures de magasins le dimanche, sans personnel mais à l’aide caisses automatiques. » [5]

Le 10 novembre, un rassemblement contre l’islamophobie s’est tenu à la porte d’Aix.

Transport

La RTM a ouvert une nouvelle ligne de bus (la 56) à la Belle de Mai ! Alors les mauvaises langues qui disait que la métropole n’investissait pas dans les transports en commun ? Seule ombre au tableau, cette ligne de bus ne dessert pas vraiment la Belle de Mai. Elle va de la gare à la Friche, en évitant soigneusement le cœur du quartier. Dit simplement, elle s’adresse aux gens qui viennent de l’extérieur pour aller bosser au pôle média ou aller voir une expo à la Friche, pas aux habitant.es qui veulent aller à la gare. [6]

Transport écolo toujours, la justice européenne épingle la France sur ses rejets de dioxyde d’azote (responsable de 68 000 morts prématurées par an dans l’UE), issu des moteurs diesel. Cas particulier à Marseille, les navires de croisières à quai en rejettent plus que tout le trafic routier combinés !

Olympique de Marseille

Dimanche 10, les supporters et de l’OM ont remonté l’avenue du Prado pour célébrer le 120e anniversaire du club. La semaine précédente, iels avaient déployé des banderoles géantes dans le stade pour commémorer le 5 novembre.

Procès

Le tribunal d’instance de Marseille a prononcé jeudi 7 novembre l’expulsion sans délai des mineurs du 59 St Just. Dans les faits, cela veut dire que St Just deviendra expulsable le 9 février (date prononcée par le tribunal pour l’expulsion des majeurs), en plein milieu de l’hiver... [7]

Une locataire du 56 rue d’Aubagne a obtenu que sa propriétaire lui verse 5000 euros de provision sur des futurs dommages et intérêts (l’instruction sur l’effondrement des deux immeubles est en cours). [8]

Notes :

[1France 3 PACA

[2La Marseillaise

[3La Marseillaise

[4La Marseillaise

[5La Marseillaise

[6La Marseillaise

[7France 3 PACA

[8Marsactu

PS :

Semaines passées

A lire aussi...