Minneapolis rejette la réforme de sa police

Les habitant.e.s de Minneapolis ont rejeté l’idée d’une refonte de sa police, à plus de 56%.

Les habitant.e.s de Minneapolis ont rejeté l’idée d’une refonte de sa police, à plus de 56%, ce 2 novembre 2021. Le maire démocrate, Jacob Frey, candidat à sa propre succession était opposé à cette proposition de réforme, et a salué le résultat du vote. Si la reforme était passée, il y aurait eu la création d’un département de la sécurité publique sous l’égide de la mairie et l’engagement de travailleurs sociaux.

Un an et demi après le meurtre de George Floyd, par un policier blanc, de nombreux appels à "démanteler la police" avaient été lancés à Minneapolis et dans d’autres villes des Etats-Unis.

Fait rarissime, la mobilisation sans précédent et les longues nuits d’émeutes, l’incendie de commissariats avaient mis la pression à la justice.

Le 20 avril 2021, Derek Chauvin, le flic tueur est reconnu coupable des trois chefs d’accusation : meurtre, homicide involontaire et violences volontaires ayant entraîné la mort de George Floyd. Il est condamné à 22,5 ans de prison, peine relativement commune pour une condamnation pour meurtre.

Lors du verdict, le juge Peter Cahill avait souligné « reconnaître la peine profonde et énorme endurée par la famille Floyd » mais a juré ne pas avoir fondé sa décision sur « l’émotion ou la sympathie ». « Je ne me suis pas non plus fondé sur l’opinion publique, je ne cherche pas à envoyer un message », a-t-il dit.

Deux semaines après avoir été déclaré coupable de meurtre, l’ancien agent de police demande l’annulation du verdict, estimant que son « droit à un procès équitable » n’a pas été respecté. Effectivement, dans la tête d’un flic, un procès équitable ça veut dire un procès ou c’est toujours lui la victime.

Si les mots doux envoyés à la famille démontrent bien le regret avec lequel la justice a rendu son verdict, on peut noter qu’elle a effectivement condamné pour meurtre un meurtrier. Faut-il se réjouir du fait qu’elle n’ait fait que ce qui est attendu d’elle ? Faut-il imaginer un monde dans lequel la police n’existe plus et la justice un travail communautaire qui ne soit pas basé sur la simple volonté de vengeance ?

A propos de l’abolition de cette satanée flicaille, retrouvez les articles parus sur MIA à cette période :

De Minneapolis à la France, nique la police !

La révolte s’étend des États-Unis à Paris et au-delà. Cet article propose un rapide tour d’horizon de la situation que nous avons connu ces derniers mois – réforme des retraites, covid-19, déconfinement –, puis montre en (...)

Retour sur les événements de Minneapolis

C’était le 25 mai 2020, George Floyd est assassiné par la police de Minneapolis, dans le Minnesota, et ce fut l’étincelle qui déclencha le plus important mouvement prolétarien aux États-Unis depuis la fin des années 60 du (...)

Plus récemment, l’émission de Radio Canut revenait sur le thème :

A lire aussi...