Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

La Plaine : Semaine 4

|

Suivi de la lutte pour la Plaine et des événements à venir.

La semaine dernière fut plutôt calme comparée aux précédentes. Depuis la chute du gourbi mardi matin, on avait pas revu les CRS sur la Plaine, qui respirait enfin. Mais la police n’est jamais bien loin, comme en témoigne l’arrestation gratuite de deux personnes samedi et surtout leur retour ce lundi après-midi. Leur projet : trois jours de chantier pour installer d’énormes palissades de béton de 2.50m de haut. Et ils osent prétendre que ce chantier ne se fait pas contre les habitant-e-s ?

Retrouvez le suivi en détail de la semaine passée ici.

Contact Legal Team :
N° d’urgence : 07.53.24.35.31
email : legalteam-marseille@riseup.net
témoignages : ltmarseille-temoignages@riseup.net
  • Le mistral de ce dimanche soir a emporté quelques bouts du mur...

    JPEG Quelle bonne surprise en ce baladant à la Plaine en cette fin de semaine !

0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | ... | 25
Le coin de la bricole : Le saviez-vous ?

En 2016, de très nombreuses palissades de béton avaient été disposées autour du Bois Lejuc, près de la petite localité de Bure, dans le nord-est de la France, là où l’Etat français voudrait construire une grande poubelle à déchets nucléaires. Le 14 août 2016, des centaines de mètres de murs tombent sous la détermination de la mobilisation, sans que ce ne soit un gros problème technique, comme on peut le lire ici ou encore sur le site de la lutte. A bon entendeurs...

Dimanche 4 novembre

16h31 : Apéro Poésie Et Politique à 18h sur la Plaine
Ramène des mots, des idées et de la peinture, apéro poésie et politique au son de l’Afrique de l’Ouest avec Mbayé. Dansons pour exorciser ce mur et fêter nos 4 semaines de résistance ! Retrouvons nous sur notre petit coin de paradis côté rue Horace Bertin.

12h42 : Boulletin des couleurs du mur
Sur le mur de la Plaine, pas besoin de l’autorisation de Chenoz pour s’exprimer !
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
D’ailleurs, beaucoup de jolies phrases de la semaine ont disparu sous des grands blaz ; ce qui doit faire bien plaiz à la mairie et la SOLEAM...
JPEG

Samedi 3 novembre

20h02 : Bienvenue chez vous !
JPEG

09h49 : Deux murs tombent sur la Plaine
Il était annoncé que les murs tomberaient... Et bien le mistral a fait son oeuvre (aidé de pas mal de paires de bras) et deux parties du mur sont tombées dans la soirée de vendredi, laissant beaucoup de monde se réapproprier la place pour y passer les soirées. Le chantier était éclairé par les réverbères, alors même que la mairie fait savoir depuis des mois et des mois que l’éclairage public ne fonctionne plus...

Vivement le prochain coup de vent ! Et en attendant, barbecue/pique-nique ce dimanche, vous savez où :)

Jeudi 1 novembre

20h32 : Suivi de la Marche funèbre pour la mort de la concertation
La concertation est morte, vive l’expérimentation populaire
14h30 : Départ du Cours Ju d’un joyeux attroupement de sombres costumes : des costards, des voiles, des sorcières, un lapin, un mur de la honte, des chapeaux et des masques, quelques larmes, ponctués de drapeaux pirates et de bougies en hommage à la Plaine et à sa mort.
Après un tour de La Plaine, côté Saint Savournin, une première étape du rituel funéraire est accomplie, avec des lectures contées, des cris lancinants et des hululements de loup garou qui se poursuivent le long des murs, déjà érigés en espace d’expression libre.



Descendu.es devant le conservatoire, commencent les éloges funèbres et l’orchestre, l’atmosphère est aux cris et aux pleurs. Une ronde dansante se fait autour du cercueil, et les rituels de deuil se terminent, pour laisser place à un partage de pizza.

Sur le Cours Lieutaud et la Canebière, la procession se poursuit solennellement. Gros BOUM devant le commissariat, allé et retour. « La Plaine, La Plaine, La Plaine », « La Plaine Vivra », « La Plaine Vaincra », en cœur, rythmé par les tambours. L’émotion grimpe. Puis « La Plaine, Noailles, même combat » est scandé jusqu’à l’arrivée devant la Soleam.

Devant le Soleam, re-gros BOUM, sit-in autour du cercueil, puis troisième partie du rituel funèbre et crémation de la décédée concertation. Dans le feu ont brûlé des fleurs, des papiers et des vestes.


Le deuil accompli, le cortège repart sur la Plaine, léger et fort de ses reprises de chants de l’OM « Aux arbres ! Aux arbres ! Nous sommes le quartier, et nous allons gagner, Allez La Plaine ! Allez La Plaine ».

Sur les notes de Breaking The Wall les endeuillé.es cherchent les failles du mur.

La plaine et ses mondes vaincront !

A suivre…

19h26 : Antirép de mercredi
Deux personnes on été arrêtées mercredi, une le matin devant un camion et l’autre en fin d’après-midi. Elles ont toutes deux été relâchées le soir même, la première avec une convocation pour le mois de juin, la deuxième avec une convocation lundi prochain au commissariat.

Mercredi 31 octobre

15h40 : Toute la plaine est occupée, ou presque...
Car quelques irréductibles résistent encore et toujours du haut des magnolias, venez les soutenir !
La pose du mur continue, la Plaine est presque entièrement ceinturée. Plusieurs cars de CRS sont arrivés en renfort vers 13h pour expulser les dernier.es occupant.es du square.

10h38 : Pose du mur - jour 3
Les travaux ont repris. On nous signale l’interpellation d’une personne qui bloquait l’arrivée d’un camion. Les CRS interdisent l’accès à la Plaine, et tentent d’en évacuer les opposant.es.

10h15 : Alerte orange sur la plaine
Un mistral malicieux s’est à nouveau levé hier soir, renversant quelques uns des petits plots de béton qui ceinturent la place. Il aurait aussi charrié des matériaux divers dans son sillage, obturant malencontreusement les attaches de levage des grands plots de béton entreposés là.

Mardi 30 octobre

22h22 : La Soléam = Le Mur
Excellent retour par Primitivi sur le début de l’installation du mur lundi 29 octobre, et sur la conférence de presse qui l’a précédé.

La Soleam = LE MUR from primitivi on Vimeo.

21h15 : Sortie de GAV
La deuxième personne s’étant fait interpellée hier est sortie de GAV en début d’après-midi, sans charges. La première avait été relâchée peu de temps après son interpellation.

17h05 : L’entreprise NGE voudrait-elle finir le mur de la honte dès ce soir ?
Le mot tourne qu’un forcing serait prévu par les ouvriers de NGE et les flics pour que l’enceinte de béton soit terminée ce soir... Besoin de monde pour les en empêcher !

13h58 : L’édification du mur du mépris continue
Dès ce matin, flics et ouvriers de l’entreprise NGE, se sont remis à leur sale boulot. Soyons présent.e.s en masse pour les en empêcher, pour les retarder, pour leur faire perdre argent et moyens !

Lundi 29 octobre

19h44 : 2 personnes interpellées aujourd’hui
Deux personnes ont été interpellées cette après-midi. Contactez la legal team si vous connaissez leur identité ou si vous avez été témoin de la scène.

07.53.24.35.31 legalteam-marseille@riseup.net

19h34 : Plus de flics
Les derniers CRS viennent de partir, et quand le chat n’est pas là...

19h30 : Libération
La legal team nous apprend que la personne incarcérée aux baumettes a été relâchée aujourd’hui, suite à son appel de la détention. Elle est interdite de quitter le département de l’isère jusqu’à son procès, avec contrôle judiciaire là-bas.

19h09 : Fini pour ce soir
A priori, les travaux ont pris fin pour aujourd’hui, les camions, engins et ouvriers de NGE (entreprise qui a des succursales partout, sûrement près de chez vous) sont repartis. Une demi-douzaine de CRS restent cependant sur place pour protéger les murs. Profitons du temps qui nous est imparti pour réfléchir à comment les ralentir, les bloquer et les empêcher, que ce soit sur place ou ailleurs.

17h44 :La mise en place continue, tout est calme
Mis à part quelques groupes de personnes encore présentes, la pluie a chassé presque tout le monde et la mise en place des blocs continue dans le calme, ça papote entre ouvriers et CRS.

16h22 : Tentative de blocage du camion, une interpellation
Il y a environ une heure, quelques dizaines de personnes ont tenté de bloquer le départ du camion qui transporte les barrières de béton, au niveau de la rue Saint-Savournin. S’en est suivie une petite manifestation sauvage. En parallèle, il semble qu’il y ait eu une interpellation dans le même secteur.

14h38 : Les blocs de béton arrivent

Sous bonne escorte, voilà qu’arrivent les nouvelles barrières qui feront le quotidien de la Plaine pour ces prochaines années. Enfin, peut-être.

14h07 : Les CRS vident la place, deux personnes dans les arbres

Au moins quatre pelleteuses sont présentes sur la place, en plus d’un gros camion-benne. Les plots qui bloquent l’accès à la place se font ouvrir pour laisser le passage aux engins, même si les nouveaux murs ne sont pas encore visibles. Cependant, ils arriveront sûrement dès aujourd’hui, il est peut-être possible de les bloquer en amont (depuis Saint-Charles ? On est en attente d’infos).




13h45 : Les jardinières détruites à coups de blocs de béton

Accompagnées d’une très forte présence policière, des pelleteuses sont en ce moment en train de détruire les jardinières installées la semaine passée par les habitant-e-s et usager-e-s de la Plaine à coups de blocs de béton : les énormes plots sont utilisés directement contre les petites structures.

En parallèle, la plupart des gens ont été évacués de la place par la police, tandis que quelques personnes se trouvent encore au centre du square, mais le rapport de force est complètement disproportionné.


13h30 : Les CRS en nombre sur la Plaine

Les CRS sont arrivés en nombre pour procéder à l’installation des nouvelles pallissades, soyons nous aussi nombreux et nombreuses !

Appel à converger à 13h !

Lors de la conférence de presse de ce matin, la Soléam a annoncé la reprise des travaux aujourd’hui à 13h pour trois jours, avec la pose de palissades en béton de 2,50 m. Coût annoncé de l’opération, 390 000 euros.

11h26 : « Bientôt des barbelés sur la Plaine ? »

Communiqué de presse de l’Assemblée de La Plaine du 29 octobre 2018

Les 16 et 17 octobre, des bûcherons envoyés par la mairie et escortés par 150 CRS dépêchés par la préfecture de police ont tronçonné et mis à la benne une quarantaine d’arbres sur la place Jean-Jaurès. Parmi eux, 7 tilleuls âgés de près cinquante ans, en pleine santé, dont le feuillage abondant apportait de l’ombre à tous, n’étaient même pas prévu dans le plan d’abattage municipal. Et il en reste 75 à massacrer.

Dans la foulée, d’autres ouvriers ont cisaillé les grilles autour du square Yves Montand, laissant dépasser des bouts de ferrailles acérés. Plusieurs personnes, venues crier leur colère, ont été blessées ou interpellées par la police.

Lire la suite dans le PDF ci-dessous.

PDF - 26.6 ko

Solidarités avec la Plaine

Témoignages de soutien depuis Romainville, où se déroule actuellement une lutte contre l’abattage de 8ha de forêt pour la création d’un « îlot de loisir », du stade lors du match OM-PSG, et de Générik Vapeur aux dimanches de la Canebière.




En lire plus...

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net