Marseille Infos Autonomes

Site collaboratif d’infos & luttes à Marseille

anarchisme

Infos locales > Culture Populaire

Trois nouveaux livres des éditions anarchistes marseillaises "L’assoiffé"

« Tous les moyens sont bons ! Mais les plus occultes sont les meilleurs.
Du feu ! Du sang ! Du poison ! Pacte avec la mort ! »
Voilà ce que proposaient des anarchistes marseillais dans les colonnes de leur journal en 1884.
C’est ainsi qu’il nous plaît d’imaginer, aujourd’hui, l’idée intrinsèque à ces éditions. Pas une perspective populaire qui attend mais une conflictualité permanente et nécessaire. Continuer à souffler sur les braises, attiser la haine de ce monde mercantile et mortifère et du militantisme de la résignation, qui n’est que sa fausse opposition.
L’assoiffé n’est pas une fin mais un moyen qui la contient. Non pas une collection de textes politiques pour s’endormir sereinement le soir, mais des instruments d’agitation pour incendier la nuit.
Divertissons-nous, nous n’avons qu’une vie…

Infos locales > Culture Populaire

Grande braderie du CIRA

Le samedi 17 juin, le Centre International de Recherches sur l’Anarchisme (50 rue Consolat) organise une braderie de livres ainsi qu’un concert. C’est à partir de 14 heures et ça durera toute la journée. Ce sera le moment de venir placer un petit ’Vive l’anarchie’, avec ou sans barbe.

Histoire des luttes > Mouvements Sociaux - Insurrections

Documentaire "Ni dieu, ni maître, une histoire de l’anarchisme"

La télé ne produit pas toujours le pire – falsification et caricature. Parfois (rarement), elle se montre telle qu’elle devrait toujours être, intéressante et intelligente. Alors elle explique, conceptualise, enrichit. Ainsi de "Ni dieu, ni maître, une histoire de l’anarchisme", documentaire en deux volets récemment diffusé sur Arte et qui redonne toutes ses lettres de noblesses à la belle épopée anar.

Histoire des luttes > Culture Populaire

De la Russie à l’Argentine. Parcours d’un anarchiste au début du XXe siècle

Après la « Révolution de 1905 » qui secoue l’empire tsariste, Simon Radowitzky (1889 – 1956) fuit la Russie pour échapper à la répression policière. Il se réfugie en Argentine en 1908. Actif dans les réseaux anarchistes de ce pays, il est condamné au bagne pour avoir tué en novembre 1909 le chef de la police, responsable du massacre du 1er mai 1909 à Buenos Aires. De la Russie à l’Argentine, de l’Uruguay à l’Espagne, ce petit livre retrace la vie tumultueuse d’un anarchiste.

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Publiez !

Comment publier sur Marseille Infos Autonomes ?

Marseille Infos Autonomes est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail marseille-infos-autonomes chez riseup.net